AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 9 Fév - 18:38

[ houhou^^, Je comprend que t'en veuille pas un autre de gardien, c'est vrai qu'elle a un don ta chieuse personnelle^^]

Oh non... Pas possible, la situation se dégradait de minute en minute. Elle venait juste de quitter une cinglée qu'elle en rencontrait une autre! Et là... Et merde, la première l'avait retrouvée..
Kim, toujours assise sur la tombe glacée ne se préocupait pas le moins du monde du froid extérieur, mais elle se sentait effrayé de ces étranges demoiselles, et ne pouvait supporter d'avoir peur. Ca l'énervait.
Et puis c'était quoi cet idiot qui se mettait à se gondoler tout seul d'un coup! Il était pas bien? Il se foutait d'elle ou quoi?
Lorsqu'Eve s'approcha, la brunette maigrichonne s'écarta violement, ne l'écoutant même pas, ce qui était assez facile pour elle, et le geste la fit se rapprocher de l'imbécile rigolard. Son seuil de tolérance allait bientôt être dépassé, et Kim sentait les insultes enfler à nouveau dans sa poitrinne quand une troisième pourfendeuse de volatiles, encore une, s'approcha. Mais celle-ci avait un quelque chose qui empêcha Kim d'exploser. Elle resta bouche ouverte durant tout son intervention, lisant sur ses lèvres, son oreille valide étant occupée à écouter autre chose. Ou plutôt, à remarquer l'absence de quelque chose. L'autre avait enfin cessé de ricanner bêtement à vrai dire.
Durant tout l'épisode, Kim ne servit que de porte manteau étonné, figure immobile et pas concernée. Ce fut seulement quand Eve lui adressa une nouvelle fois la parole qu'elle referma la bouche. Sa colère transparut un poil:


- Non mais t'es ma mère ou quoi? T'es p't'être pas une projection, ni une membre de secte, même si j'en doute, mais en tout cas t'es pas ma mère, et t'es une putain d'indiscrète emmerdeuse!

Elle retint de justesse le " j'en ai pas", et se leva. La malchance fit que son regard courroucé tomba sur le jeune homme au moment ou il se plaignait que l'on ne l'ai pas mutilé comme il le fallait. Or Kim, qui n'était guère de nature à s'interessé aux autres lorsqu'elle avait des problème, et qui par mesure de sécurité gardait les cheveux devant le visage, n'avait absolument pas remarqué qu'il était aveugle.
Juste qu'il aurait eut besoin d'une bonne douche pour enlever le sang de sa figure. Et sa remarque la rendit furieuse:


- Ne dit pas ce genre de chose alors que tu ne sais pas ce que ça fait!

Elle ne pouvait supporter qu'un "gamin" parle de chose qu'il ne connaissait pas, et la lacération était pour elle un sujet sensible. Mécaniquement, comme elle y pensait, sa main se posa sur la partie droite de son visage, la partie maudite, cachée. Sa peau semblait toujours la brûler à cet endroit. Et comme à chaque fois, elle finit par s'enfoncer les ongles dans la peau jusqu'au sang. Et comme à chaque fois, elle ne sembla pas ressentir la moindre douleur. c'était plutôt qu'elle y avait mal en permanence, alors une douleur de plus ou de moins, ça n'y changerait rien. Ses yeux restèrent secs eux. Il y avait longtemps qu'elle ne pleurait plus, elle se contentait d'hurler.
Kim recula d'un pas, se préparant à s'enfuir de nouveau. Tout ce qu'elle voulait à présent, c'était rentrer se morfondre chez elle, et surtout, ne plus voir de sadique en plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Cupidon
PnJ
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 14 Fév - 0:04

Cupidon, fêté en ce 14 février, se sent d'humeur généreuse... tombant du ciel, voici qu'une rose se loge dans la main de Kim Swan.
Mais qui peut bien avoir fait livrer, d'une si originale manière, une fleur d'un rouge profond et fascinant ?

Le doute s'installe dans le coeur de la jeune fille... Qui est ce mystérieux Valentin qui lui dévoile son amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade O'B
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 14 Fév - 0:12

Jade ne prêta qu'à peine d'attention à l'hystérique qui entrait dans le cimetière. Y'avait un truc qui entraînait les Mortels par là ou quoi ? Ils étaient encore en vie qu'ils se sentaient proches de la Mort ? Beuh... Même vivante, la jeune fille n'avait jamais rien compris aux êtres vivants. Ils sont si compliqués, si tordus, si... Rien ne suffisait pour les qualifier le plus parfaitement possible, elle se contentait alors de les ignorer pour ne pas avoir à chercher. Option simple, mais efficace.

La présence de deux autres gardiennes attira plus son attention, la soulageant, lui montrant qu'elle était pas la seule à galérer avec un tromique doublé d'un crétin et qui aimait se cogner la tête contre les pierres tombales. M'enfin, ça, c'était son problème hein. Il devait rester en vie, pas forcemment intact.

Au départ de la Gardienne subissant elle aussi les aléas du tempérament de la gente masculine, Jade répondit à sa phrase très aimable et très réaliste vis-à-vis de ce qu'elle avait vu de son tromique attitré par un simple :


"Hoy !"

Vous vous attendiez à un "au revoir" théâtral ? Nan mais et puis quoi encore, Jade avait répondu, chose assez rare de sa part, alors faut pas demander plus de sa part...

La Gardienne s'avança vers son Mortel, mais s'arrêta net en devinant une once de colère en lui. Elle n'avait pas tellement envie d'enchaîner sur un échange de paroles pas forcemment agréables, et allait donc attendre qu'il calme ses humeurs pour voir ce qu'elle pourrait faire... En attendant, autant y réfléchir...

Le tuer ? Non, c'était pas la chose la meilleure à faire, bien que ça ne la démange rien que quand elle entendait le timbre de sa voix s'adresser à elle. Même aux autres d'ailleurs, dès qu'elle l'avait vu elle avait décidé qu'elle ne l'apprécierait pas, et lui plus que tous les autres. Pourquoi ? Bah... Euh... Jade n'avait pas à se justifier, elle l'aimait pas, elle l'aimait pas, de toute façon ça ne regardait qu'elle non ? Bon.

Le torturer ? Mmmh pas mauvaise comme idée... Sa voix serait plus suportable dans des cris de douleur mêlés à des plaintes et des demande de clémence... Non, tout de même pas, et puis, Jade n'était pas du genre à pratiquer la torture physique.

Bon, la Gardienne avait assez cherché comme ça, elle allait s'arrêter là, et puis, l'improvisation avait toujours été son point fort. Ne se préoccupant plus des sauts d'humeurs de son Mortel, elle s'en approcha, saluant d'un hochement de tête la Gardienne restante dans le cimetière (bah oui, même morte elle a conservé ses bonnes manières), puis s'assit sur une pierre tombale juste à côté du jeune homme.


"Je peux me charger de te percer les tympans si ça te tente, perso chuis partante, deux fois plutôt qu'une... Tu veux pas couper ta langue dans la foulée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 14 Fév - 15:33

(hrpg: c'est bien a mon tour cette fois?sunon je ferais plus attention a l'ordre aurcise...désolée^^)

Eve tentais de réchauffer sa mortelle en bloquant le vent avec ses ailes, mais cette derniere ne semblait toujours pas vouloir faire attention a elle.
Elle fit une mine attristée quand Kim lui parla en l'insultant. En général on insultait pas une persone qui vous veux du bien.Elle n'arrivait pas a la comprendre car de son vivant, la seule personnes qui fesaient attention a elle et qui lui voulais de bien était sa soeur.Or jamais elle ne l'a insultée....mais la c'était différent...une parfaite inconnue qui arrive en lui disant qu'elle veux l'aider et rester avec elle, on ne lui donne pas sa confiance si facilement.
Eve se ressaisit et regarda l'autre gardienne qui avencait vers son mortel
elle repondit a son signe de tete par un autre en se disant:

*en ben...j'espere que tous les gardiens ne sont pas aussi froid que ces 2 la*

*ne fait pas attention à elle mais surveille plutot ta mortelle...Elle est dans une phase de malaise vis à vis de toi en ce moment...*

elle baissa la tete

*oui je sais...*

elle se retourna vers kim mais avant d'avoir pu ouvrir la bouche, elle entendit ce que l'autre gardienne dit a son mortel, qui n'était pas en bon état:

Citation :
"Je peux me charger de te percer les tympans si ça te tente, perso chuis partante, deux fois plutôt qu'une... Tu veux pas couper ta langue dans la foulée ?"

Elle s'arreta les yeux grand ouverts.Cette gardienne menacait son mortel alors qu'il se trouvait deja mal en point, nimporte qui se serait inquieté de son état de santé pensa t-elle.Elle fronca les sourcils et ses yeux s'obscurssirent.

*Comment une gardienne peut elle dire ca a celui qu'elle doit protéger?*

*Son mortel doit aussi lui mener la vie dure*

son poing se crispa et elle serra les dents et murmura:

comment un gardien et un mortel peuvent-ils s'entendre dans ces conditions?

elle releva la tete vers Kim et elle lui dit d'un ton doux:

veux-tu bien rester ici 2 min? je reviens...

puis elle sourit,

de toute facon maintenant je pourrais te retrouver alors ca ne servirai a rien de t'enfuir.
sur ce, elle se dirigea vers la gardienne l'air enérvée et lui dit.

excusez-moi de me meler de se qui ne me regarde pas, mais je ne pense pas que c'est en le traitant comme cela que ton mortel pourra se sentir mieu.Bien que je ne m'y connaisse pas trop, je ne supporte pas ce genre de comportement.

elle pose son regard sur le jeune homme et repris

est-il aussi rebel au fait que tu le protege que la mienne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirahil
Gardien
avatar

Nombre de messages : 56
Lié à : September Finn
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 14 Fév - 20:05

(Moua aussi je m'incruste, si sa ne vous gène pas ...)


Mirahil avait volée, passant au-dessus de la ville et de ses immeubles. Elle avait volé jusqu'au cimetière, elle avait besoin de vvoir sa tombe, elle avait besoin de connaître son nom. Elle se posa delicatement au sol, sur le chemin et commenca à deambuler le long de l'allée. Il y avait des centaines de tombes, mais pourtant Mirahil semblait suivre un chemin bien précis. Connaissait-elle le lieu ou tronait sa dépouille ? Elle ne l'avait jamais vu, mais pourtant elle savait. Elle voulait juste voir le nom sur la plaque, juste voir son nom. Juste pouvoir se le murmurer doucement, retrouver des lambeaux de mémoire. Mirahil était un nom qui lui plaisait mais elle savait que ce n'était qu'un surnom, elle se plaisait aussi a s'appeler Ténèbre, mais sa se n'était que son surnom d'ange. Ses ailes étaient si noires, si ... ténèbreuse...

Gauche ... Droite .... tout droit .... encore a gauche .... Mirahil marcahit tout aussi lentement, milles questions encore et encore. Est-ce que son nom lui rappelerait des moments ? Est-ce qu'elle regretterais ? Encore et toujours des questions, ses debuts d'anges ne commenceraient que par ses vains points d'interrogations. Que par ses murmures : et si tu était ... non je ne suis pas ... et si ... et pourquoi .... et comment .... Elle voulait tout savoir, tout en ayant peur de connaître.

Et puis elle vit ces couples mortels/gardiennes, enfin si l'on pouvait les appeler couples. Elle vit le premier partir et d'autre arriver. Il y eu dès leur arrivée un chaos, les mortels ne semblaient pas très heureux d'être protéger et vice versa. Mirahil fut heureuse que tout se passe bien avec le sien, mais il était vrai qu'il était jeune, si jeune.

Et puis soudain, elle le vit, Asphodèle. Elle ne savait pas qui il était, comment il s'appelait mais elle savait une chose : elle le connaissait. Il appartenait a son passé. Il l'a connu avant sa mort, il l'a connu et bien très bien. Mais seule elle est morte. Peut-être était-il moteur de sa mort ? Soudain elle vit sortir de ses souvenirs une voix "Ce n'est pas un loup". C'était une voie féminine, c'était une voix d'adolescente, c'était une voix de louve ..... Et puis soudain Mirahil prit conscience, Qui était ses loups ? Pourquoi elle s'identifiais comme telle ?

La gardienne aux ailes noires, sortie de l'ombre et s'approcha de tout ce petit peuple. Son regard figé sur le mortel, elle ne pouvait s'empecher de le trouver beau et attirant ... Qui était-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 15 Fév - 4:57

"- Ne dit pas ce genre de chose alors que tu ne sais pas ce que ça fait!"

avait ajouté une voix à proximité, à la ribambelles d'explosions précédentes, une voix proche, comme lui crachant au visage sa verve chaude et revancharde, une voix dont il aurait pu gifler l'auteur, mais Asphodèle se contenta d'un sourire goguenard, fixant l'hystérique, ou du moins figeant son visage en sa direction, comme assénant un verdict, comme dictant quelques oraisons, en ce dédales de tombes, mausolée de chaire, de rêves décharnés et d'espoir en putréfaction.
Et alors qu'elle semblait s'éloigner,
Asphodèle affichait son visage, fixe et impassible, le regard laiteux, auxquels s'ajoutaient de fines cicatrices, comme encadrant ses yeux autrefois bleus, en cette débâcle de sang et de terre, le rictus toujours pendu aux lèvres, tel le prisonnier qui non content d'assumer son crime aux sus de tous, l'affichait avec fierté, comme d'une obscénité volontaire, exhibée à choquer, exhibée à faire taire.

Une autre présence [Jade], hésitante, comme tourmentée aux pires questions existentielles, une aura complexe, réconfortante bien qu'il refuse de se l'avouer, ne la trouvant que lourde à tant de familiarité, qu'avait-elle, cette forme de vie, à le priver de solitude et de paix?
Finalement décidée, comme vindicative, elle l'assomma encore un peu d'une assiduité maladive par une menace, qui détourna son attention de la furie trop zélée.
Et là, se produisit un petit miracle tant il se faisait rare... Asphodèle souri franchement à cette proposition lancée tel un défi, et tendant tout son être vers le ciel, avant d'ébouriffer violemment sa tignasse [ça fait sex symbole en pleine pose :O] ,s'apprêta à lui répondre mais fut coupé net (l'adolescent décidément, était voué aux anciens films, astreint aux rôles muets mais expressifs), l'impulsion survoltée d'une emplumée donzelle venait de réduire à néants ses premiers élans de sympathie par une esclandre véhémente!


*Punaise! Mais, elles vont se battre ou quoi?*

Visiblement (bel euphémisme hinhinhin), "on" prenait sa défense.
Pourquoi? Cela restait bien mystérieux mais pas si déplaisant, enfin si, tout de même, l'aiguë d'une colère lui était pénible, il grimaça légèrement, comme agressé du timbre de sa nouvelle amazone.
Probablement une de ses altruistes dégénérées qui l'aurait pris en pitié, notant son handicap, serait-elle suffisamment clairvoyante pour signaler à une quelconque autorité, l'harcèllement qu'il subissait?
Sauf qu'elle utilisait des mots étranges, tout de même "Ton Mortel", c'était quoi cette nouvelle expression? Étions nous tous enlisé dans l'ère romantique à broder la fuite du temps par quelques mots adaptés?
Et puis pourquoi "ton", c'était bien lui qu'on désignait là, non?
Et lui, là, justement, il n'appartenait à personne!

L'aveugle avait l'impression d'être un simple animal de compagnie dont on disputait la propriètaire coupable de quelques maltraitances, et bien qu'il apprécia qu'on secoue un peu la cause de ses plaies, la comparaison ne le flattait guère, il n'était certainement pas un chien et il était libre de toute propriété! [je vais finir par en revenir à Rousseau moi >.< ]

Le jeune assailli s'apprêta à lancer quelques insultes bien senties lorsqu'il fut soudainement balayé par une autre arrivée [Mirahil], d'essence tumultueuse et affamée, existence qui d'une simple approche lui asséna un pic de glace, au coeur, à la fois déchiré et transi, le gamin ne comprenait pas trop ses réactions, remué par une mémoire qui s'amusait toujours à le fuir, plus loin, ancien destin aujourd'hui changé...
Brossant un portrait étrange, l'adolescent, bouche ouverte, stupéfait, tourné vers la raison de son subit changement...


*Pourquoi je la sentais mal cette journée déjà?*



[Eve, tu ne t'es pas trompée, ça marche par ordre d'apparition, il faut laisser à chacun le loisir d'une réponse, raison pour laquelle je me hate même si je crains être un peu moins "présent" ces temps prochains ^^"

J'ai précisé à chaque fois à qui s'adressait es réactions d'Asphodèle pour moins de confusion, vu qu'on devient nombreux là ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 15 Fév - 19:59

Voyant une des emplumés s'approcher de l'objet de son courroux, Kim s'écarta brusquemet, histoire d'éviter d'être contaminée. Le fait qu'on la prenne pour un porte manteau en n'accordant aucune importance à ses paroles, cela ne la gêna pas trop, ça lui arrivait de plus en plus souvent, comme si ce qui sortait d'une envellope corporelle pareille à la sienne n'avait aucune importance. Et puis, elle aurait très bien pu péter un cable mais, celle qui venait de passer ( Jade), proposait à l'autre imbécile une chose qu'elle aurait fait elle même si elle avait eut plus de temps, alors autant assister au spectacle tant qu'on ne l'emmerdait pas.
C'est alors que sa chieuse personnelle, celle qui la suivait depuis le début, s'adressa à elle comme si elle n'était qu'une gamine, dont on devait s'occuper à la sortie de l'école.
Attends moi là deux minutes je reviens??? Et puis quoi encore?
Kim sentit la rage remonter dans sa poitrine. Elle n'en pouvait plus, trop de monde trop de stresse faut que ça pète! Elle allait hurler, mais litéralement hurler, quand elle vit enfin le visage du garçon, celui qui l'avait tant énervé.


- Oh putain...

Elle se recula de quelques pas, estomaquée, ses immenses yeux, ses yeux gris et sans passion, écarquillée par la surprise. Pas par l'horreur, elle voyait sa tête assez souvent, trop souvent même.... Fallait qu'elle tombe sur un cas comme ça! Comme si ça ne sufisait pas qu'elle se fasse suivre par une chieuse! Et en plus, aveugle... Ca c'est un truc que Kim ne supporterait jamais. La vue, ça à toujours été vital pour elle. L'ouïe, elle peut s'en passer, mais la vue... Déjà, avant.... C'était l'apparence qui comptait, la façon dont on la voyait, et la façon dont elle voyait les autres. Sa superficialité avait disparut, bien obligé, mais cette préocupation des apparences, qui donnait sa necessité à la vue, elle avait été remplacée par le dessin...
La jeune brune n'imaginait même pas ce que serait sa vie sans la vue...
Elle ne se serait pas tuée, non pas que la mort lui fasse peur, mais elle trouvait que c'était une lâcheté que de se donner la mort parce qu'on ne pouvait pas affronter ses problèmes.
Elle recula, recula, et buta contre une tombe. Mécaniquement, elle s'y assit, et fixa ses mains qu'elle avait posées sur ses genoux.
Putain... C'était vraiment une journée de merde...

Elle ne prêtait même plus attention à ce qui se passait autour d'elle, et restait à l'écart. Qu'ils s'amusent donc entre eux tous! Des vies de merde à continuer, c'est important visiblement...


- I wish I had an angel...

Elle chantonnait, complètement perdue dans ses pensées maintenant. Elle avait chanté assez bien. Mais sans son oreille, elle ne s'entendait plus de la même façon et cela la perturbait. Cet état de félicité durant lequel elle ne pensa à rien ne dura pas longtemps. Fait étrange dans une journée déjà étrange, une rose, tombant du ciel, se loge dans sa main ouverte.
Pour la maigrichonne ado fanatique de la vision, cette rose est d'une rare beauté... Tellement belle que Kim en oublit qu'elle est tombée du ciel..
Seule dans son coin, elle se sent bizarre... Une rose rouge? Qui peut bien lui offrir une rose rouge? Et pourquoi ce verbe, offrir lui vient à l'esprit? Ce ne serait pas "tombée du ciel" plutôt? La jeune fille se trouble, hésite, la tête penchée sur ses doigts qui se crispe sur le cadeau étrange. Qui peut décider de donner une fleur aussi belle à quelqu'un comme elle? Sans charme, défigurée?

Il y a si longtemps qu'on ne lui a pas offert de rose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Jade O'B
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 15 Fév - 20:37

Jade balaya l'air de sa main aux paroles de la Gardienne qui la rapelait à l'ordre, comme si elle ne sentait qu'un vague courant d'air au lieu de réprimandes. Mais il ne fallait pas s'y fier, elle avait très bien entendu.

Le truc c'était que... Bah elle n'en avait rien à faire. Elle était chargée de ce Mortel là, et les autres Gardiens n'avaient qu'à s'occuper de ceux qui leur avaient été attribués, nan mais oh, on a le droit de regarder dans l'assiette du voisin, mais pas de saler son contenu si vous le savez pas assez goûtu !

C'est très déplacé, et puis s'pas vos oignons... Enfin votre plat, tout dépend de ce qu'il y a à l'intérieur.


"Ecoute, "mon" Mortel a sa vie propre, je ne lui faisais qu'une proposition. Je suis seulement chargée de le garder en vie, pas en bon état que je sache, si il veut s'exploser la tête contre les tombes ou devenir sourd, c'est son problème, je ne faisais qu'une simple proposition. Après si ça le met en danger, je me charge des frais de transport pour l'hosto. Et occupe toi plutôt de celle qui t'a été confiée, ta vie en dépend plus que de celle de mon crétin attitré... 'Faudrait pas qu'elle chope le tétanos par les épines de la fleur qu'elle a entre les mains..."

Il était clair qu'entendu comme ça, les paroles de Jade étaient tranchantes et dénuées de toute amabilité. Normal. Elles l'étaient, et l'effet attendu était tout simplement qu'on fiche la paix à elle, et par conséquent à son Mortel.

Elle le détestait. Elle le haïssait. Mais sans comprendre pourquoi, quelque-chose en elle la poussait à lui apporter de l'attention, à l'apprécier.

Autant dire que la Jade d'origine était contre, et masquait cet intérêt qui la dérangeait par une facade de sarcasmes et de paroles ausi désagréables pour son entourage que pour son propre Mortel.

Une nouvelle Gardienne ? Mais qu'est-ce qu'il se passait à la fin ? Y'a une kermesse organisée par les clamsés ou quoi ? Pourquoi fixait-elle Asphodèle ?

D'un geste protecteur qu'elle ne comprit pas elle-même, Jade étendit une aile devant son Mortel, y joignant sa main pour appuyer son acte, et regarda la nouvelle arrivante d'un regard des plus désagréables.
Revenir en haut Aller en bas
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 15 Fév - 21:18

Eve resta en face d'elle à écouté ce que la gardienne avait à dire.Elle était intervenue en ne réalisant pas qu'elle n'était plus mortelle, et que par concséquent, les situation comme celles la ne se réglaient pas de la meme facon. Apres tout c'est vrai qu'elle n'avait pas a ce mélé de la relation entre un gardien et son mortel. La facon dont un gardien veux maintenir son mortel en vie le regarde, et en jugea cette gardienne, elle n'avait pas envie de le laisser mourir comme ca.
Ca réaction calma Eve qui dut se retenir de trop sourire quand la gardienne tandit une aile devant le jeune homme comme pour le protegé de cette nouvelle arrivante qui se mèle un peu trop de se qui ne la regarde pas.
Evitant le regard lancé par la gardienne, elle lui repondit humblement:

Oui tu à raison...je suis désolée...je doit dire que je n'ai aucune expérience en tant que gardienne...et je ne réagit encore comme avant...

son expression de teinta d'une pointe de tristesse qu'elle ne pouvait pas controler. elle fit un temps d'arret puis continua:

je vais essayé de changer cela...merci ...

Elle sourit à jade(dont elle ne connait pas encore le nom mais mettre "la gardienne" partout ca fait répétitif^^")et s'en retourna vers Kim qui semblait omnubilée par quelque chose.En y regardant de plus près, Eve remarqua la rose qu'elle tenait entre ses mains.Le fleur était d'une beauté rare, et meme de loin on pouvais voir ses pétales d'un rouge eclatant,presque mystique.Elle s'acroupie à quelques pas d'elle et baissa la tete pour ne pas croisé son regard.Elle savait que kim n'aimait pas le contact...surtout pas avec elle, la fille qui la suis sans repis depuis qu'elle la fait tombé d'un muret...
Elle lui dit simplement, tete basse:

je ne t'ennuirai plus...

Puis, elle resta devant elle en silence, sans lever la tete ni parler..Elle ne voulais pas etre une nuisance pour la personne qu'elle devais protéger. Elle attendit simplement que kim decide de bouger ou de lui adresser la parole.Chose qu'elle n'espérait que peu à en juger par la peur qu'elle fesait naitre chez elle depuis qu'elle la connaissait.Elle attendit simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirahil
Gardien
avatar

Nombre de messages : 56
Lié à : September Finn
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 16 Fév - 15:23

Mirahil regarda Asphodèle qui lui rendait son regard. Elle se sentait étrange. Ce personnage lui rappelait des choses, des souvenirs, des éclats de voix, de rires et de pleurs. Il y avait eu une barrière entre eux, un mur qui avait été infranchissable. De cela elle en était sur, son instinct le lui disait. Lui aussi l’avait reconnu, il la regardait aussi fixement qu’elle l’observait. Il semblait lui aussi avoir perdu ses souvenirs.

Mais l’homme qui l’interpellait tant avait un gardien, ou plutôt une gardienne. Mirahil les avait vu se disputer, se chamailler. Elle ne semblait pas des plus agréable mais Mirahil sentait que Asphodèle n’était pas simple non plus. Sans s’en rendre compte elle se rappela qu’il avait eu aussi une relation … explosive et compliquée. Mais quelle relation ? Elle n’avait donc pas jugé mal la gardienne quand elle l’avait vu parler avec son mortel mais par contre le geste qu’elle fit, l’énerva. Mirahil avait beau avoir des ailes noires,, elle n’était pas dangereuse. Quoique a y réfléchir la gardienne n’avait peut-être pas tord. Mais Mirahil se sentit offenser et elle jeta un regard noir a la gardienne. Elle ne savait pas encore se battre et n’avait jamais agi contre une de ses contemporains donc elle décida de laisser faire.

Mirahil se retourna et repartit a la recherche de tombe, mais cette recherche la rapprocha encore plus d’asphodèle. En effet, il était tout prêt de sa tombe. Elle s’approcha, les ailes prêtent à échapper d’un assaut de jade qui semblait prête à l’attaquer. Et regarda la plaque, elle gémit car en même temps qu’elle lisait les lettres de son nom et prénom, un peu de sa mémoire lui revenait. Elle s’appelait Kali Asmanth bien qu’elle n’aimait pas ce nom. Il lui rappelait trop ses parents qui s’entredéchiraient. Il lui rappelait trop …. Elle se mit a faire une grande enjambé allant vers la gauche, prêt de la tombe de son frère. Il était mort alors qu’il était bébé, elle n’avait pas su s’en occuper comme une mère. Il n’avait pas survécu. Peut-être était-ce pour cela que dieu l’avait fait gardienne, peut-être était-ce pour cela qu’il avait choisi un enfant léandre. Mais Mirahil ne se souvena que de ses enfants. Elle se retourna essayant de voir Asphodèle, qui était-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 17 Fév - 7:48

Une douce mélodie s'élevait par-delà les tombes, comme psalmodiant un cantique murmuré, rehaussant la scène d'une trame surnaturelle.
L'une des rares choses qu'appréciaient encore l'ado revêche, mais dans sa posture transie, là, il était plus submergé par un émoi douteux, qu'attentif au chant, même si irrémédiablement influencé, comme n'importe lequel spectateur l'est d'une ambiance musicale...
Il était planté là, droit comme un i, acculé à quelques réminiscences floues...
Un visage, qui sans cesse l'agressait, brune ardente, sauvage, presque intouchable, inaltérée..
Lui qui, déjà tendait la main comme pour saisir, comprendre, disperser un peu de ce brouillard, l'opacité, y naître une lumière, en son monde d'obscurité...


"Eh la louve..." lança-t-il comme d'une vieille incantation familière, murmure d'un appel régulier, mais perdu.
Ses quelques mots lancés dans ce réel qu'il ne pouvait voir, quelques chimères envoyées mais broyées, au hasard.

L'aveugle sentit soudainement un léger souffle, courant d'air vif et chaud, se braquant au-devant, l'enlaçant en son ombre, le privant des quelques rayons chaleureux, le détournant de son étrange oppression, de son agaçante attirance pour ce qu'il ne pouvait voir, comme d'un rêve fou, le ramenant au réel.
La main toujours tendue, il s'aventura plus loin, jusqu'à rencontrer le moelleux de son bouclier, effleurant, confus, les plumes qu'il ne distinguait, lui semblant vivantes, vibrantes et fébriles, alors qu'il laissait courir ses doigts, hardi, s'engageant encore, ce qu'il ne comprenait pas, une aile géante se dressait devant lui, grandissant son trouble, une aile que ses mains parcouraient et palpaient, modelant par le geste, sa vision déformée.
Asphodèle était paumé, plus encore que la mortelle adossée à sa rose, plus encore qu'une gardienne maladroite à vouloir guider, le monde l'entourant perdait de son concret, de sa froide réalité, parsemant son paysage d'une myriade d'éléments qu'il ne pouvait nommer, le frustrant d'avantage dans sa cécité.



[Pour Eve: Dico des synonymes (et pour tout le monde en fait, ces machins là sont toujours utiles quand on aime se renouveler.), sinon, un peu d'imagination et l'on peut toujours trouver quelques appellations à nommer l'objet de son courroux.
Jade et Kim en trouvent à profusion pour me surnommer, un peu d'inspiration, et c'est ainsi fait.

*Le joueur d'Asphodèle, complètement déchiré, qui complète sa foison de réponse sur forum, répandant, à chaque fois, une traînée de toux*


Gnuh? La couleur des écritures par défaut c'est le blanc maintenant?]
Revenir en haut Aller en bas
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 17 Fév - 16:13

[nan c'est pas blanc, c'est rosé... C'est magnon non? Bon, faut absolument que je me trouve un namoureux sinon ça va pas du tout là... En plus jai que des termes genre intrinsèque dans la tête là, la philo ça a tendance à me ramollir l'ancéphale.]


C'est toujours lorsqu'on perd quelque chose qu'on se rend compte qu'on l'avait. Kim avait toujours aimé chanter et écouter de la musique, et maintenant qu'elle e pouvait l'aprécier de la même manière, elle ne faisait que se souvenir. C'était déjà pas mal. A ce moment là, toujours observant sa rose, la sienne à elle, son esprit était totalement vide, comme incapable de réflêchir. Et puis soudain, le doute... C'était bien pour elle? et si c'était une erreur? Sans qu'elle comprenne pourquoi, une détresse étrange la submergea. Un sentiment démesuré et inexpliqué. Sans qu'elle comprenne vraiment pourquoi, ses yeux s'embuèrent.

-Ah merde, chui trop conne moi...

Limite si une voix ne lui répliqua pas: T'as raison. Un larme coula sur sa joue, elle l'essuya d'un geste perdu. C'était forcément une erreur. Elle avait plus qu'a chercher la véritable destinatrice. Ou le véritable destinataire. Oh non... A tout les coups c'était pour l'autre débile d'aveugle à la con chieur et pas sympa snob et méchant... Ah non ça ça serait vraiment pas sympa...
C'est à ce moment qu'elle remarqua une présence auprès d'elle. Elle sut aussitôt de qui il s'agissait. Elle avait beau ne pas la supporter, quelque chose en elle appréciait qu'Eve soit auprès d'elle comme ça. Et puis pour une fois qu'elle ne se jetait pas sur elle...
Suivant les plumes, et il faut dire qu'elle commencait à s'habituer à les voir, finallement, c'était plutôt joli, elle finit par enfin regarder le visage de sa Gardienne. N'ayant pas relevé la tête au bon moment, elle ne put pas lire sur ses lèvres, mais grande amélioration, malgrès le beau visage de celle qui lui faisait face, elle n'eut pas enfin de lui déchiqueter la face.
Regardant à nouveau à terre, elle se contenta de faire une ébauche de sourire.


- Je suis désolée

Et elle l'était vraiment, d'avoir été si insupportable, seulement elle n'y pouvait rien, c'était dans sa ature... A ce moment là, un frisson lui parcourut l'échine, et elle leva les yeux. Une autre empaffée à plumes... La sienne, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir quelque chose au fond d'elle qui se rapprochait à de l'affection mais elle ne le savait pas, mais les autres, c'était automatique, elles l'emmerdaient. Surtout qu'elles étaient toutes super belles, contrairement à la maigrichonne Kim... L'emplumée assise à côté de l'aveugle, elle avait un point commun de vouloir arracher la tête du jeune garçon, mais la nouvelle, une vague d'antipathie immédiate l'accompagna.
Celle là, elle ne l'aimait pas, mais alors pas du tout... Enfin, ça n'était pas vraiment original que Kim n'aime pas quelqu'un alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Jade O'B
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 17 Fév - 17:16

Jade soutint le regard de la Gardienne la plus récemment arrivée. Qu'est-ce qu'elle voulait à son crétin d'abord ? Où était le sien ? Elle avait réussi à s'en débarasser ? Là, il fallait qu'on lui dise comment faire sans risquer sa peau, ce sujet intéressait énormément la jeune Gardienne. Mais d'un autre côté elle n'avait pas envie de le demander. Elle avait une tâche à accomplir, et n'était pas du genre à s'avouer vaincue si facilement.

Une sensation étrange fit sursauter jade. Jusque là, rien n'était entré en contact avec ses ailes, elle n'avait même pas essayé de voler avec. Mais il était clair que quelqu'un les tripotait.


"Hey !"

Ayant furtivement regardé ce qui pouvait provoquer ce malaise, elle vit son Mortel qui semblait en extase devant ses plumes. Un instant elle pensa à un bébé qui recevait un nouveau doudou, lui arrachant un sourire en coin. Lui qui jouait le gros dur avait maintenant l'air d'être complètement paumé. "Bien fait pour lui", c'est ce qu'aurait pensé Jade en temps normal. Mais là elle ne pensait à rien au sujet du jeune homme. Ce regard pesant de celle qu'Asphodèle semblait avoir appelé "la louve" exaspérait notre Gardienne débutante.

Jade déploya sa seconde aile lorsque l'inconnue déambula le long des tombes et se rapprocha d'eux, sans la quitter des yeux. Pas besoin de surveiller les deux autres présentes dans le cimetière, les paroles qu'elle avait dites semblaient avoir remis les idées de la gardienne, chargée de la jeune fille déprimée, en place.

Aucun mot ne sortait de la bouche de Jade. Aucun. Son regard à lui seul voulait tout dire. "T'es qui toi ?" "Qu'est-ce que tu lui veux ?" "Touche pas...". mais ces paroles ne sortiraient jamais. Elles étaient bien trop comprométantes pour la fierté personnelle de l'apprenti-Gardienne qui tenait à sa dignité, et n'allait pas se rabaisser à défendre quelqu'un qu'elle voulait détester. Aussi, elle laissait faire à ses yeux le travail de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 17 Fév - 20:18

[lol merci aspho-chan^^"]

Eve était réstée immobile devant sa protégée, ne laissant paraitre aucun signe d'émotions quelconques.Elle avais decidé de changer son attitude et de calmer ses ardeurs.Certe le fait de renaitre et de posseder des ailes est sans doute le rêve de beaucoup de personne sur cette planète,mais la, elle devais s'habituer a son état "d'ange gardien" et s'adapter à l'attitude de la personne qu'elle devais protéger.
Soudain, une voix douce, sans aucune once de méchanceté s'adressa à elle:

Citation :
Je suis désolée

Elle semblait si proche qu'il n'y avait pas de doute possible.C'était bien Kim qui venait de dire ca.
Eve ouvrit les yeux par la réaction de surprise que lui avait causée cette voix, venant de la personne qu'elle devait protéger. Une voix qu'elle n'avait encore pas eu l'occasion d'entendre.Elle était douce et résonnait comme une mélodie aux oreilles de la jeune gardienne qui en eut un sourire presque emu.
Toujours la tête baissée, elle souriait sans que quiconque puisse le voir. Jamais elle n'aurait cru qu'une parole de quelqu'un qu'elle connaissait à peine puisse lui faire autant de bien.

Elle releva legèrement la tête, une mèche cachant la moitié de son visage pour regarder sa mortelle, si fragile par son enveloppe et pourtant si forte de caractère et lui dit doucement:

tu n'a pas à l'être...c'est moi qui est été brutale avec toi.mais je ne t'ennuirais plus désormais...

Elle tourna la tete vers la nouvelle gardienne aux ailes noires qui semblait avoir attirer l'attention de Kim.Elle semblait attirée par le jeune homme qui lui semblait absorbé par les plumes chaleureuses de sa gardienne.
Puis, Voyant que la neige recommencais à tomber à gros flocons, elle voulut étendre une de ses aile chaude et veloutée autour de Kim pour lui éviter d'attraper froid, mais ce ravisa en repensant à la réaction de cette dernière quand elle avait approché ses plumes d'une grandeure surnaturelle trop pres d'elle. Elle la fit tomber mollement près de la jambe de kim, en fesant attention de ne pas la toucher.Son regard se posa sur Kim puis retourna sur le trio deriere elle pour éviter de fixer sa jeune mortelle qui ne semblait pas supporter les regard d'autri.

Il faudrait qu'elle rentre au chaud sinon elle vas etre malade...qu'est ce que je dois faire...

attend qu'elle le decide toute seule.Ne lui impose rien...Le froid finira bien par la faire rentrer.

Oui mais il ne faudrait pas qu'elle tarde trop..sa chaleur corporelle diminue...

Laisse la faire...

...très bien...

Elle resta le regard posé sur le trio sans le voir vraiment à attendit que Kim decide, soit d'accepter son aide soit de rentrer quelque part au chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirahil
Gardien
avatar

Nombre de messages : 56
Lié à : September Finn
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Lun 19 Fév - 15:12

Il l'avait appelé " hé la louve", ainsi lui aussi lui donnait ce nom. Il semblait perdu dans les plumes de sa compagne, sa gardienne. D'ailleurs celle-ci semblait ne pas aprécier Mirahil, la noiceur de ses regard temoignait de son hostilité, pourtant la jeune gardienne ne s'en souciait pas. Elle regardait l'homme.

"Oui Vincent ..."

Le nom était venu tout seule, c'était juste une réponse habituelle. C'était leur code quand la nuit ils se rejoignaient, mais Mirahil ne le savait pas, pas encore. Pourtant les souvenirs étaient la, a portée de plume, juste dans un coin de la bouche mais il ne voulait pas sortir. les souvenirs étaient trop noirs, trop tristes pour Mirahil. la gardienne avait des ailes couleur des ténèbres, ce n'était pas pour rien, ce n'était pas le destin, ou peut-être si ce destin si cruel, se passé si douloureux, sa vie si noire. Elle ne regardait que l'homme et rien d'autre. Comme si elle portait des oeillères.

Elle n'était plus Kali Asanth de cela elle le savait. Seul Asphodèle pouvait lui dire qui elle était, mais il semblait aussi perdu qu'elle, il devait avoir aussi l'esprit embrumé. Elle se redressa, le vent s'engouffra dans ses cheveux, lui cachant quelques secondes le visage. Ses ailes se grandissaient, elle semblait dire a jade : Ne te met pas sur mon chemin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 21 Fév - 22:32

[Eve, c'est pas plutôt: "Aspho-sempaï"? Very Happy
J'y connais rien au japonais de toute manière...
(Bon j'ai par moment des gros problème de connexion, en fait de prise murale T.T )]


L'océan de plume qui, d'un assaut, tressaute de quelques vagues.
C'était vivant.
Plus incroyable encore, c'était capable de s'exprimer.
Pire! L'exclamation soudaine avait l'exacte intonation que sa folle obsessionnelle!
Pas le temps de reculer, ni d'essayer de se défiler discrètement, le jeune aveugle était coincé entre l'étau des ailes déployées et le sépulcre d'une tombe, encore dressé, alors que le froid lui tenaillait étrangement le coeur...



***

"-Qui ça?
- Une dingue! Elle s'est jetée sur moi, mais, tu l'aurais vu, putain, j'croyais qu'elle allait vraiment m'arracher les yeux!
Et là,, putain, la loose, j'ai du m'enfuir!
C'te conne elle avait une lame! Et elle sait s'en servir! J'voulais juste m'amuser un peu moi mais... Eh toi là, qu'est ce que tu regardes comme ça?"


Un colosse qui s'approche, Goliath s'apprêtant à écraser David, qui ici, n'a nul lance-pierre, mais l'aiguisé d'un regard tranchant.

"-Un con."

Remarque assenée, comme mûrement réfléchie, sentence simple pourtant, Vincent n'allait pas développer, l'autre idiot avait bien compris.
Un petit sourire arqua son visage juvénile, le gros réagissait comme prévu, voulant écraser l'insecte. Le jeune homme esquive, agile, le poing, assenant la pression qui pliera son agresseur d'une seule poigne, tel le pas d'une danse élégante.
Le gamin sourit, dévoilant une hargne carnassière au géant déchu:


"Pas foutu de te taper une meuf', tu t'essais au gamin?"

L'autre s'ébroue, comme le taureau bientôt sacrifié, l'adolescent jubile et assène le coup de grâce, la corrida se termine, sur ce torero vindicatif, qui susurre à l'oreille du perdant:

"Pour cette fois, on va dire que je ne t'en veux pas.
Mais essaie encore une seule fois de la toucher, et je ne me contenterai pas de te mettre à terre."


Dom Juan cavalier et solitaire? Chevalier des furies? Justicier endormi d'hymen amer?
Rien de tout cela.
Vincent, était juste... fasciné.
Pas présent depuis bien longtemps dans les environs, débarqué là, comme d'un mauvais vent, d'où on ne connaît jamais la provenance, ni la destination, bourrasque violente et sauvage, en peu de temps, il eut tôt fait d'acquérir une sérieuse réputation.
Il n'avait pourtant pas vocation de guide, lui qui était plutôt égoïste, mais une petite troupe lui fit office de cour.
Devenu roi malgré lui, ce corniaud s'en était amusé d'abord, puis, il s'était vraiment investi, organisé, précis, dérangeant le gang adverse par ses opérations méthodiques, déplaçant ses sujets comme les futurs pions vainqueur d'une stratégie, il était devenu leader, malgré lui.
Et il s'en accommodait.

Surtout lorsqu'il avait pu revoir son visage à elle, furieux, et rancunière, d'être ainsi provoquée sur son terrain, et lui, d'un sourire goguenard qui continuait, délibérément.
On est con, à 16 ans.
On joue à des jeux dangereux, quand on ne connaît pas le précieux d'une vie, quand on a jamais vraiment été chérie...
Et ça, notre bagarreur intrépide, allait bientôt l'apprendre.
Mais pour le moment, il n'avait qu'un objectif.
Et ce qu'il voulait, il l'obtenait... toujours.
Ce qu'il ignorait, c'est qu'il en serait prisonnier à son tour.


***


Des flashs, des souvenirs qui martèlent, et affluent en un torrent providentiel, tellement nombreux, tellement désordonnés, que l'aveugle, désorienté enserre sa tête de ses mains, comme pour arrêter, cette valse nauséeuse...
Et puis, la peur, irrationnelle, dont on a honte, qui, d'une vigueur sans pareille, vous attaque les entrailles, retournant vos tripes comme de vulgaires estroncs, vous volant toute raison.

Asphodèle se remémorait, mais Asphodèle ne se souvenait pas, pas encore...
Secoué d'images éparses, qu'il ne pouvait classer, submergé presque noyé par cette soudaine effusion, il n'avait plus qu'une envie: fuir, partir!
Mais était-ce bien là, le comportement digne de son nom?
Justement, il ne savait plus... Était-il lâche? Inconscient? Il soupçonnait plus que savait, mais là, rien ne comptait d'autre à présent, que son désir de partir, de s'échapper des contraintes d'une douleur qu'il sentait pointer, confusément...
S'il se souvenait, il allait avoir mal.
S'il s'en rappelait, sa muraille d'indifférence s'écroulerait d'elle même, emportant avec elle les lambeaux de ses fondations, le laissant fragile, sans plus d'autres protections.

Et là, des autres présences? Qu'on ne nomme pas mais qu'on devine?
Qu'en avait-il à faire!
La réflexion était bien loin maintenant, il n'était plus qu'un gamin, écrasé de son présent, que le passé, sans cesse, alourdissait.


Et puis une voix, qui transcende, une voix qui balaie d'un seul murmure, tout effluve consterné:


"-Oui, Vincent."


Lumière, ô lumière, comme réchauffant sa perte, accroissant son désarroi, il ne savait plus, mais savoir quoi?
Il ne comprenait plus, mais, qu'y avait-il à comprendre?
Il devenait fou. FOU.

Et le vent, comme solidaire de sa tourmente, se mit à souffler quelques slaves glacées, chargée d'odeur citadine.
Asphodèle releva la tête, et partît.
Tout simplement, oui.

Presque courant, trebuchant, réussissant je ne sais par quel miracle, à éviter les multiples obstacles, il fuyait, comme si les démons étaient à ses trousses. Et ce n'était pas les moindres.
Mémoire infernale...



=>Le trottoir longeant le Keio Plazza


Dernière édition par le Ven 23 Fév - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 22 Fév - 3:35

[Comment j'ai eu la patience de tout lire ce que t'avais mit Phopho, j'en reviens même pas moi même. Tu pourrais penser aux autres et faire plus court... Et je précise, oui t'es fou^^ Mais ya pas de mal t'es pas seul ]

Kim avait parlé sans hurler, c'était déjà un pas de fait, et un pas immense si on va par là. La jeune fille aux cheveux longs, très longs, se triturait les doigts. Ca ne servait à rien tout ça, ça n'était pas pour elle de toute manière... Elle balança la fleur qu'elle avait entre les doigts, ses doigts si fins et si blancs, orgeuil d'autrefois outils d'aujourd'hui.
Le rouge si pur trancha avec la neige blanche, et Kim détourna les yeux. De toute manière, elle pensait à autre chose maintenant, du moins tentait elle de s'en persuader.
Bon point, la communication semblait s'être établie avec cette étrange fille aux ailes qui la suivait depuis leur rencontre. Mauvais point, malgrès le sentiment qui la prenait au creux du ventre à la pensée d'Eve, elle n'arrivait toujours pas à l'apprécier, et cette obligation de bien l'aimer, en quelque sorte, qu'elle sentait au fond d'elle l'énervait plus qu'autre chose. Sentant que si elle continuait à penser à ce sujet elle péterait rapidement un cable, Kim s'interessa beaucoup plus à ce qui se passait autours d'elle.
D'un naturel égocentrique, l'étudiante pensait la plupart du temps que le reste du monde n'était qu'un tas de merde qui collait à la semelle, enrobée de pitiée indésirable. Mais les "personnes" présentes lui inspirait des choses plus complexes.

Déjà le piaf aux ailes noires, c'était finit, elle ne le sentait pas du tout, mais alors pas du tout du tout, et on pourrait en rajouter dix a la suite, comma ça: Du tout du tout du tout, ou même collé spour faire encore mieux: dutoutdutoutdutoutdutoutdutout.... Mais bon, c'est un peu long, et on a mieux à faire, alors disons que la tête de la Gardienne "ténébreuse" et le mot vint de facon péjorative dans l'esprit de Kim, ne lui revenait pas. Elle l'exprima d'ailleurs à voix haute, et comme elle ne pouvait le lui dire en face, elle se contenta de le dire à celle qui se trouvait à côté d'elle:


- Elle a une sale tête elle...

Et puis il y avait un autre truc bizarre. L'autre emplumée, pas la sienne, celle de ce con d'aveugle, et bien, étrangement, Kim s'en sentait attirée... Et c'était surtout une attirance physique. ( Vi je sais, un mortel ne peut pas aimer un gardien c'est dans les règles ) Manque de bol, Kim avait très envie d'aller la rejoindre pour faire face à la noire, mais elle n'osait pas s'en approcher, et en plus, ça serait protéger le garçon, et lui non plus ne lui revenait pas.. Surtout sa césité. Sans qu'elle sache pourquoi, le fait qu'il y ait peut être aussi mal loti qu'elle la rendait furieuse.
Elle finit par se décider, et, tout en prenant soins de cacher son visage défiguré, elle s'approcha de Jade, lui jeta un regard plus qu'étrange, ( Du point de vue de Jade ) et se planta à côté d'elle pour fusiller du regard l'intruse.
En réalité, elle était obsédée par son apréhension de la réaction de la Gardienne qu'elle ne remarqua qu'a peine le départ du garçon qu'elle protégeait, et d'ailleurs, sa seule pensé fut:


*Oh non, ça veut dire qu'elle va partir ça, elle doit surement le suivre..*

Ah amour quand tu nous tiens..; Heureusement que Kim ne savait point ce qui était en train de lui arriver, sinon nul doute qu'elle serait allé se suicider sur l'heure, et bien qu'elle tente souvent de le faire, le prétexte n'en aurait été que moyennement valable. Ce n'est pas la mort, justement, de tomber amoureux de quelqu'un de son sexe pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Jade O'B
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 22 Fév - 14:31

Vincent ? Pourquoi l'avait-elle appelé comme ça ? Ca devait être son véritable prénom, au crétin. Il en avait tellement honte qu'il le cachait sous un pseudonyme aussi bizarre ? Jade savait bien qu'il n'était pas net. Elle le savait ! Rhaaa, et bien sûr, c'était sur elle que c'était tombé hein ! Mais qu'avait-elle fait ? Qu'avait-elle fait pour mériter un tromique pareil ?

Bon, ils se connaissaient, ça avait l'air évident. D'un côté ça rassurait l'apprenti-Gardienne, mais d'un autre... Pas du tout, nan mais oh, l'autre avait clamsé, c'était tant pis pour elle, nan mais ! Maintenant c'était le passé, et la "louve" avait plus rien à faire avec lui, n'avait-elle pas un Mortel à protéger ? En plus de ça elle négligeait son boulot ! Haaan l'irresponsable ! Si il fallait, son Mortel à elle était en train de faire des choses dangeureuses comme mettre des doigts dans une prise non sécurisée, ou bien boire de l'eau de javel... Et sa Gardienne flirtait avec le passé... Etait-elle inconsciente ?

Une présence semblait s'être rapprochée d'elle. Une présence qui n'était qu'à peine inconnue. Tiens ? La jeune fille à la rose n'était plus là bas ? Bien, elle était donc part...


"Ah ! tu fois quoi là ?"

Ah bah nan, elle était pas partie, elle était juste à côté d'elle à la regarder. Jade avait un bout de salade coincé entre les dents ? Impossible, elle n'avait pas mangé depuis sa Mort. D'ailleurs, ça mange un Gardien ? Elle le saurait tôt ou tard de toute manière.

Bon, qu'est-ce qu'elle avait à la fixer comme ça l'autre-autre ? (vi parce-que j'ai déjà dit "autre" pour Mirahil, alors j'évite la confusion ¬¬). Louchant à moitié sur elle, Jade commençait sérieusement à se poser des questions. Et sa Gardienne, elle foutait quoiiii ? >.<


"Hey, t'es bien mignonne mais j'ai du boulot là hein, alors euh... Mais qu'est-ce qu'il fout l'autre tromique ?"

Rhaaa encore ce crétin qui se manifestait. Il pouvait pas rester tranquille deux minutes celui-là ? Non ! Il fallait toujours qu'il se fasse remarquer, et Jade était forcée de le suivre en plus de ça ! Après un dernier regard accusateur à la Gardienne-canidé dont elle ne connaissait pas le nom, Jade, d'un pas montrant son exaspération, rejoignit son tromique, adressant un simple signe de main à la compagnie derrière, sans se donner la peine de se retourner. Bah oui mais quand on a un Mortel aussi imprévisible, on le quitte rarement des yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Gardien
avatar

Nombre de messages : 56
Lié à : September Finn
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 23 Fév - 21:16

Mirahil le regarda partir, elle ne voyait rien d'autre. Que son départ, encore son départ. Même si avant c'était toujours elle qui partait, la nuit. Elle s'enfuyait avant que les autres ne se reveillent. Elle était louve et lui était son ennemi, on ne doit pas frayer avec son ennemi. C'était l'une des premières loies de son clan, la seule qu'elle n'avait put se resoudre a respecter. Les souvenirs revenaient, les uns après les autres, ils bousculaient la jeune gardienne, ils lui faisaient du mal autant qu'ils lui faisaient du bien. Ils remuaient des plaies en en refermant d'autres.

Mirahil se rappela, les cris de joies, le succès, une voie qui semble remonté du centre de la terre " on a réussi, Vincent ... on l'as tué.". Tous ses loups qui la portaient en triomphe "Tu es la reine maintenant, notre clan sera et a jamais le plus fort." Puis les loups comprirent, pas le pourquoi, pas le comment ; mais ils comprirent que sa n'allait pas. La jeune fille s'était raidi, comme bloquée ; elle était comme triste alors que c'était enfin le jour de gloire, enfin elle était reine. C'est deux meilleures amies s'approchèrent et lui prirent la main ; d'un regard noir, terrible, elle les repoussa. Leurs sourires tristes, le sien si amères. Puis quelques pas pour revenir avec une lame, avec un couteau qu'elle avait caché.3 Un vol dans une cuisine un jour de soleil. Le soleil n'était plus la, plus vraiment. Plus rien n'était la, tout était mort. Enfin la comprehension, si dure pour une louve si fière. Elle avait été fole avec ses clans, ses luttes. Elle aurait dut éviter, oublier et le dire a tous qu'ils étaient amants. Tous était allé trop loin, tout avait dégeneré. Mais elle était une louve, un de ses animaux qui chassent et tue sans pitié, elle était une louve et elle avait un devoir. La fille avait brisé sa chance, en voulant son trône elle avait detruit la pale innocence de se monde de brute et de clan. Mirahil aimait ses loups autant qu'elle était aimé d'eux, mais elle avait un devoir et elle allait le respecter. Elle était une reine et elle allait partir en reine. C'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. L'orphelinat était en pleine ébullition. La reine devait partir tête haute, fière comme toujours. Il aurait été si simple de vider ce vase, rien qu'en annoncant leur union mais non pour cela aussi elle avait été trop fière. La fierté, une histoire de sang ou de coeur, ce qui animait les grands autant que les petits, elle maudissait ce vice, elle maudissait sa fierté. Mais elle était une louve et cette animal qui était en elle demandait le sang. L'appel de sang ... si fort... Puis se fut la course, les gens qui s'écartent, qui murmurent, qui se questionnent. Puis ce fut le silence et juste comme bruit le corps qui tombe. La bouche ensanglantée, les yeux qui semblaient encore vivants, encore terrorisée. Les cheveux étalés autour de soon visage d'ange. La louve était là, debout. Le couteau encore rouge de sang, encore rouge de haine ... La tête basse, regadant son oeuvre, silencieuse. Une louve .... une louve que rien n'arrète.

Et puis la mémoire, chose étrange, refusa d'en dire plus, c'était assez pour aujourd'hui, c'était trop peut-être ....
Vincent avait été tué, Vincent était mort. Pourtant nul ailes sur son dos, nul airs de gardien ; juste un mortel. Peut-être était ce cette gardienne devant elle qui l'avait sauvé ? Mais alors a quoi rimait sa vengeance, peut-être en avait-elle eu besoin ? Peut-être que cela avait reveillé son coeur noir, et ses airs de tueuse ? Peut-être ...

Vincent était parti, il l'avait laissé dans le cimetière, seule malgré les autres. La solitude, Mirahil la connaissait si bien. La solitude, encore un defaut de Dieu. Il était parti, il avait choisi d'être separer d'elle, il avait choisi l'indifference. Elle était morte, et il était vivant ; rien ne serait plus jamais possible entre eux. Ce n'était plus seulement une lutte de clan qui les separait, c'était Dieu. Encore lui, toujours lui. Mirahil ne revait que de lui parler, de lui hurler, de l'injurier, de le hair en public. Mais peut-être Vincent preferait-il SA gardienne ? Jade ? Peut-être il n'y avait plus rien ? En tout cas, Mirahil en était desormais sure, elle ne l'aimait plus, elle ne voulait plus le voir, ni même lui parler. Et surtout, surtout, elle ne voulait plus avoir son visage sans cesse dans ses pensées .... Oublier c'était le meilleur terme ... Mirahil voulait l'oublier ....

Mirahil deploya ses ailes, gardienne aux airs noirs. Et elle prit son envol .... Oiseau depossedé d'innocence qui s'en allait voir son petit mortel ..... qui lui en avait trop ....

Ange des ténèbres et fleur de sang,
souvenirs perdus, souvenirs dechus
Mémoire si dure, gorgées de larmes
Qui jamais ne se sont posé sur les joues de cette femme
Dieu où est ton royaume ? Ou est ton coeur ?
Tu as eu la folie de créer l'homme et ses moeurs
Tu n'as pas protégé tes enfants ...
Tu les a laissé se faire blesser ....
Te les as laisser seuls, abandonnés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 24 Fév - 12:43

(hrpg: bah et moi alors T_T
non phopho-chan c'est très bien je trouve X3 le sempai se sera pour si un jour je devient ton élève^^)


Eve regarda la rose que kim venait de jeter.Le rouge envoutant de la fleur venait contraster avec la blancheur immaculée de la neige lui rappelant un de ces hivers passés dans le froid, la neige marquée de goutes de sang qui se diffusaient créant un éventail de couleur tristes et magnifiques devant lesquel elle restait, rêveuse...
une phrase de Kim la tira de ses pensées:

Citation :
Elle a une sale tête elle...

Eve tourna la tête pour voir de qui elle voulait parler, bien qu'elle n'eut pas vraiment de doute la dessus.
La gardienne appellée Louve semblait avoir vecu une aventure avec le jeune homme que gardait l'autre demoiselle aux ailes noires, ce qui ne semblait pas beaucoup plaire à cette dernière.
A la plus grande surprise de Eve, Kim se leva et alla rejoindre la jeune gardienne à l'air menacant pour envoyer une volée de regards noirs sur la "Louve".Elle qui semblait detester tout le monde, voila qu'elle aide une de ces "emplumées".Mais pourquoi?Elle ne semblait pas porter le jeune homme dans son coeur...étais-ce seulement pour s'opposer à la gardienne qu'elle avait considérée comme mauvaise?non...ce n'était pas son genre de s'interresser aux autres surtout pas de se mettre en position defensive. Il se passait quelque chose avec la gardienne protectrice mais quoi exactement elle n'aurait su le dire...

*Laisse moi un peu sortir Eve lui dit ca soeur dans sa tête...j'en ai marre de regarder ca de l'interieur...surtout que ca commence à devenir interressant.*

*interressant?tu trouves? on bah je te laisse faire connaissance avec les autres alors^^ mais essaye de ne pas etre trop dure avec eux...*

*on verra bien *lui dit elle d'un ton amusé

Eve ferma alors les yeux quelques secondes, passa ses ailes devans son visage pour être dans l'obscurité, puis rouvrit les yeux.Ils avaient changer.De Verts, ils étaient pratiquement passés à brun, voir noir.Son visage aussi n'avait plus la meme expression. Cette Eve la avait un air plus sage mais en meme temps plus violent voir sadique.
Elle eut un sourire qui aurait pu paraite désagréable si elle l'avait adressé à quelqu'un et deploya ses ailes des cotés.Elle laissa cette nouvelle vision s'habituer à la clareté de la neige, se pencha et rammassa la rose que Kim avait jeté quelques instants auparavent.Elle la regarda quelques seconde puis se retourna pour rejoindre le groupe auquel sa mortelle s'était joint.

Elle lui tendit la fleur en la fixant de ses yeux sombres et lui dit:

tu devrais faire plus attention aux cadeaux qu'on te fait.

[je changerais mon avatar en conséquences^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Dim 4 Mar - 13:04

Elle était partie... Elle était partie et Kim redevint elle même, comme si ce départ conjuguée des trois personnes la reveillait. Ouf... Enfin elle se retrouvait comme d'habitude, c'est à dire seule. Ou pas? Et merde... L'autre était toujours là. Kim soupira d'exaspération. Que faire... S'enfuir à nouveau? Visiblement, la poule blanche la retrouverait partout. Crier? Elle avait déjà essayé, ça n'avait aucun effet malheureusement. La taper? hum... Bonne idée, mais avait elle une consistance? La jeune brune rachitique était plongée dans ses pensées, et elle ne remarqua pas le comportement d'Eve, elle ne remarqua pas le changement qui se déroulait non loin d'elle. Elle était occupée, et quand Kim était occupée, les autres n'avaient qu'a se débrouiller tout seuls.
Un phrase vint la déranger, et elle se tourna, un air suffisant sur le visage pour balancer à la tête de l'ange quelque chose de bien méchant, mais son regard tomba sur le visage de cette Eve différente, et son insulte lui resta dans la gorge. Elle était fringuée pareille, possédait aussi des ailes, mais... Mais on n'aurait pas dit Eve. Eve avait les yeux verts, Kim en était sûre. Mais non, ça n'était pas possible, vu qu'en face d'elle, là, elle n'avait pas les yeux verts, ils étaient beaucoup trops sombres, trop.. noirs.
Ses yeux gris à elle s'écarquillèrent de surprise, avant de reprendre leur taille normale pour terminer l'inspection. Pourquoi donc Eve avait elle soudain l'air beaucoup plus impressionnante?


- Je ne crois pas qu'elle me soit destinée.

Kim avait enfin terminé sa phrase, et elle s'empressa de prendre ses distances. B.. De P... de M.... C'était quoi ce délire? Elle qui comptait tout de même demander des explications.... Car elle en avait marre de ne pas savoir exactement ce qu'était ces personne emplumées, elle voulait savoir comment s'en débarasser, elle voulait savoir comme les rencontrer, ou ne pas les rencontrer. Mais soudain, elle ne désirait pas plus que ça lui parler.
Des changements comme ça, on prévient! C'était très impolis de la prendre au dépourvu comme ça, ça ne se faisait pas. Et une crise cardiaque hein? c'était tout à fait possible!
L'ex-(tres ex) mannequin en oubliait de cacher son visage, toute à sa surprise. C'était la première fois qu'elle voyait quelqu'un changer d'apparence après tout. Et en plus, pas mal de monde ne devait jamais avoir vu ça. C'était très inhabituel non?
Et devant quelque chose d'inhabituel, Kim avait tendance à s'énerver... Sa deuxieme parade. d'abord s'en foutre royalement, et ensuite s'énerver. Son visage se fermait petit à petit, ses mains se crispaient, ses lèvres se serraient, on sentait que l'explosion n'allais pas tarder à se produire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Dim 4 Mar - 21:18

Le départ des 3 protagonnistes semblait avoir rendu à Kim son caractère accariatre. Eve n'avait pas détaché son regard de Kim, et lui tendait toujours la rose, qui avait l'air de vouloir se pârer de ses plus beaux attraits pour plaire encore à celle à qui elle était déstinée.Mais Kim ne la pri pas. Elle se contenta de lui répondre d'un ton négatif irréprochable:

Citation :
Je ne crois pas qu'elle me soit destinée.

Eve fronca les sourcils mais ne dit rien, car la jeune fille tentait de s'éloigner d'elle.Chose vaine, d'ailleur elle trouva ca ridicule d'etre aussi borné et s'enfuir à tout bout de champs mais elle prit son mal en patience. Apres tout ca petite soeur aussi lui en avait fait voir des vertes et des pas mures à ces heures. Elle se raprocha de Kim et remarqua qu'elle avait toujours l'air perturbée par sa rencontre avec sa soeur quelques temps plus tot. Si bien qu'elle n'avait pas pris la peine de remettre sa mèche devant la moitié de son visage qu'elle avait l'habitude de cacher. La blessure qu'elle vit sur le beau visage de sa mortelle semblait la cause de ses soucis.

Elle semblait beaucoup tenir à son physique...il faudrait qu'elle me raconte ce qui c'est passer pour qu'elle soit dans cette situation...mais lui demander ne ferait qu'agraver les choses...si elle veux parler elle le fera...en revanche jedevrait peut etre lui expliquer la raison de ma venue et tout ca...Eve avait été beaucoup trop brusque et il fallait maintenant ratraper cette bourde.

Sa pensée revenant à la fleur qu'elle tenait entre les mains,elle la regarda. La rose semblait perdre de son éclat. elle lanca à kim qui était un peu plus loin:

dit donc...tu ne doit pas recevoir beaucoup de cadeau si tu les acueille comme ca... explique moi pourquoi tu ne veux pas de ce présent alors qu'il t'est bel et bien déstiné.

la rose ne se sentait pas bien dans les main d'un mort.Les mains d'une personne vivante sauront lui redonner son éclat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mar 6 Mar - 22:29


hrp: dsl j'ai pas réussit à ressortir ma réponse

Oui la rage montait. ( La petite bête qui monte qui monte...;tait toi!) mais elle n'explosa pas. Kim se contentait de penser très fort à toutes les misères qu'elle aurait pu faire à cette Eve qui ne ressemblait plus à Eve. Peut être un ébouillantement, un arrachage de plumes lent et douloureux.... C'était injuste. Pourquoi certaines se voyaient dotées d'une vie parfaite et pas d'autres? Pourquoi hein? Pour emmerder le monde? Bah c'était réussit! En plus d'être jolie le pigeon en face d'elle possédait des ailes, ce qui voulait dire qu'elle pouvait, voler, théoriquement, mais sûrement qu'elle ne possédait pas assez de cervelle pour savoir comment actionner ses apendices! Peut être que la jeune ex-mannequin ne disait pas ses remarques à voix haute, mais les penser lui faisait un bien fou! Son egoïsme ne lui rappellait pas qu'avant elle aussi, lorsqu'elle avait encore sa plus grande richesse, sa beauté, elle ne s'inquiétait pas du malheur des autres.

Mis à part les considération bassement sentimentales qu'elle sentait qu'elle ne pouvait pas piffrer l'ange ( Un ange? Voyez vous ça... une sacrée plaie oui...) elle se demandait pourquoi Eve s'était mise à la suivre partout. Elle ne voulait pas de chien, elle se trouvait très bien seule comme elle l'était... ( Comme un élan... les élans sont toujours seuls en haut de leur montagne...) Kim sentit la colère remonter. Elle ne savait rien de cette Eve qui était arrivée brusquement, perturbant sa journée,et connaissant son nom! Et voilà qu'en plus elle lui balançait la rose comme à un chien! Elle ne fit même pas mine de la rattraper, et la laissa choir dans la neige amoncellée au pied de la tombe contre laquelle elle s'appuya. L'autre savait appuyer là ou ça faisait mal... C'était vrai, elle n'avait pas reçut un seul cadeau depuis son accident... Qui s'interressait à une mannequin défigurée? Réputation de stupidité qui l'empêchait de faire autre chose, source de revenus disparue...


- Non je n'en reçoit pas, et alors? Ca te fais plaisir de le savoir? Une ligne à inscrire sur tes tablettes? Ouvre un peu les yeux ma grande! T'en a, sert t'en, tu vois pas que si il y a une personne au monde qui n'est pas la destinataire d'une telle fleur c'est moi!

Cette remarque était si vraie dans l'esprit de la jeune fille qu'elle la déprima. E bordel c'était bien vrai que ce n'était sûrement pas pour elle un tel cadeau. Et puis c'était quoi cette histoire... Des roses qui tombaient du ciel... Et puis quoi encore. Un truc à caméra caché ça:

- Elle n'est même pas si belle, je suis sûre qu'on en a offert de pareilles à plein de monde... ( Elle ne se doutait pas à quel point cette remarque exprimait la vérité... ) Et puis d'abord pourquoi vous me collez comme ça? J'ai demandé un chien de garde? Un vigile de police? Un ange Gardien? J'ai jamais rien demandé! Si Dieu existe qu'il me foute la paix, moi c'est ce que je lui ait fait!

Elle se redressa, adopta un air boudeur, croisa les bras et fusilla du regard la fille qui lui faisait face, s'imaginant lui lacérant le visage avec ses ongles... Si ça se trouve elle aurait la même tête qu'elle même! Elles feraient la paires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 7 Mar - 0:28

(hrpg:pas grave je suis contente que tu ai pu répondre déja^^)

Eve ou plutot yajuu avait écouté son interlocutrice sans dégager la moindre émotion perceptible sur son visage. Elle savait pertinament que Kim ne l'aimait pas, mais puisque à présent il fallait qu'elle reste avec elle un bout de temps, autant la laissait s'exprimer. Tout en ecoutant ses paroles, elle se remémora les souvenirs douloureux...maintenant qu'elle y pensait, jamais personne ne lui avait offert de cadeau ni ne s'était jamais vraiment préoccupé d'elle...mais elle ne s'en était jamais soucié plus que ca...à vrai dire, elle n'avait pas le temps de s'en soucier...
Elle regarda la rose qui ornait à présent la neige aux pieds de Kim et murmura pour elle même:

pourquoi faut-il que tu te rabaisses tout le temps

elle se pencha pour la ramasser, et epousseta la fleur pour faire tomber la neige encore fraiche qui formait une pellicule fine autour de ses pétales

Sans détourné les yeux du rouge rubis des pétales, elle dit à kim, d'une voix qui ressemblait presque a une confession:

Je pense que j'aurais aimer avoir un cadeau comme celui ci à l'époque...je ne doit pas avoir assez profité de ma vie...en même temps je ne vois pas comment j'aurais pu faire autrement...

Elle regarda Kim d'un regard vide et reprit une voix plus haute:

Tu ne doit pas comprendre grand chose de ce qui arrive ici...tu veux bien qu' on parle? je pense qu'il faut que je t'explique quelques petites choses...

choses que Eve n'a pas su faire...

T_Tdésoléeeee...

Regardant une dernière fois la fleur rouge,elle la jeta dans la neige comme Kim l'avait fait et commenca à avancer en tournant le dos à ce rouge qui lui rappelait le sang...Le sang qu'elle avait tellement vu, qu'elle aimait...qu'elle detestait....

Ca ne sert à rien de la garder si tu ne la veux pas...

elle remua ses ailes pour faire tomber la neige qui s'y était logé et reprit:

allons au chaud si tu veux bien, c'est pas la chaleur ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 7 Mar - 19:49


Kim en avait marre, et en plus elle s'en voulait parce qu'elle avait oublié un détail dans ça litanie. Elle aurait voulut rajouter un: et en plus j'ai froid, sur le ton de la chuve souris dans Anastasia lorsque celle-ci dit: et pis je lui aurais donné un coup de pied. Et dans son énervement, elle n'avait pas pensé à prononcer les bon mots.
Et puis maintenant elle s'en voulait d'avoir montré sa tête... Encore une faiblesse qu'elle dévoilait à Eve. Habituée à devoir observer pour comprendre, Kil saisissait en général le moindre changement de pysionomie chez ses interlocuteurs. C'était un "talent" qui s'était oblidatoirement développé depuis qu'elle devait lire sur les lèvres et dessiner. Et là, il lui semblait que "Eve numéro 2" changeait de tête. En fait, c'était comme un ombre, une pensée désagréable à tout les coups. Peut être qu'elle avat souffert elle aussi. Mais au lieu d'inspirer la pitié à Kim, cela lui fit plaisir. Un peu comme un tirage de langue.
La phrase prononcée si doucement n'effleura pas les tympans de la jeune sourde, qui pencha la tête pour tenter de saisir les mots à peine esquisé des lèvres. Pour moi tout est baisant pour le temps? Il devait sûrement il y avoir une erreur de traduction de ce passage....
Trop fière pour demander une répétition de la phrase, Kim détourna la tête, toujours une moue boudeuse aux lèvres, un frisson parcourant soudain son corps, lui donnant envie de rentrer au chaud. La voix d'Eve n'était toujours pas assez forte pour que sa protégée puisse entendre les paroles distinctement, et Kim, qui ne saisie qu'un mot, "aimé", ne se retourna pas à temps pour avoir droit à l'entiereté de la réplique. Elle ne saisit que: Profité de ma vie.. en même temps je ne vois pas comment j'aurais pu faire autrement...
Cela la rendit parfaitement perplexe, et elle tenta de ne pas montrer qu'elle ne comprenait plus rien à la conversation, lorsqu'enfin Eve parla assez fort et bien face pour qu'elle puisse saisir l'intonnation et le sens.
ha..ha...
Des expications? Pourquoi pas... Après tout, elle les voulait ces explications, mais elle ne voulait pas le montrer... Elle s'empressa de faire une grimace suggestive, montrant par là qu'elle trouvait ça vraiment gonflant. Mais comme elle désirait comprendre enfin qui était Eve réellement, elle fit un signe de tête, et sur un dernier regard à la rose elle baissa les yeux pour prononcer:


- Non je n'en veux pas. Je les préfère en dessin, les vraies sont trop périssables.

Et ce qui ne gâchait rien, on pouvait dessiner tout un bouquet et se l'offrir à soit même sans difficulté... Bien sûr aucun tiers n'intervenait dans l'histoire, mais quand on aime pas les tiers, il n'y a pas de problème n'est ce pas? Eve prononça alors un adjectif qui attira Kim... Chaud.. C'est vrai que la neige dans un cimetiere c'est bien beau mais c'est froid...

- Oui... J'avoue que l'idée d'un endroit chaud n'est pas pour me déplaire...

La trève était déclarée. Momentanée ou durable, c'était encore à voir, mais en tout cas le ton n'était ni sarcastique, ni coléreux, ni ennuyé, ou tout autre qui aurait pu agaçer l'interlocutrice. Au contraire, c'était vraiment un assentiment.
Le fait qu'il n'y avait personne autours aidait certe à rendre Kim plus détendue. Moins il y aviat de monde, mieux elle se portait.
Et puis l'idée de chaleur avait pour une fois quelque chose d'attirant. Elle l'associait d'habitude au contact, et cela la révulsait tant qu'elle ne cherchait jamais à se réchauffer. Et puis au point ou elle en était, un nez rouge "d'enrubé" ne pouvait pas plus déparer son visage qu'il ne l'était déjà.


hrp: Poste directement là ou tu veux.

edi: ça m'a refait le coup de l'effacement, mais cette fois je m'étais pas trompée de touche! Ordi gentil odi, tu n'auras pas ma peau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pano' CC 1/40... Mais prérequis Dagues ><"
» Un mixte entre "The Great Battle of..." & "Field of Glory"... Mais animé. C'est possible ?
» Cooper - Une fois, j'ai entendu dans un film "Seul l'Amour transcende le temps et l'espace !" Mais je ne crois que ce que je vois !
» perdu.. perdu... Je joue "skavens" mais je perds tout le temps
» 2010-11: Equipe de Virus : "J'ai glissé chef, cool rasta"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: L'Abbaye et son Caveau-
Sauter vers: