AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 10 Nov - 20:08

Les ailes repliées soigneusement sontre son dos, la démarche stricte et rigide, Aurcise déhambulait depuis plus d'une demi heure dans toute la ville, scrutant de son regard bleu et terne chaque recoins des ruelles, des culs de sac ou même des avenues bondées.
Malgré l'aube à peine levée, elle se trouvait dans l'impasse.

L'air bougon comme elle l'avait souvent, la Gardienne marchait d'un pas sec et plutôt saccadé, comme plein de nervosité. Elle eut bientôt l'idée d'aller voir du côté de l'Abbaye, cette bâtisse tantôt reconnue comme chef d'oeuvre, tantôt théâtre de critiques virulentes. En fait, pour Aurcise, c'était simplement un bâtiment comme les autres, et présence de Dieu ou non, elle n'y venait pas vraiment pour louer le Seigneur.

Au contraire, malgré sa foi durant son vivant, la femme avait été si secouée par sa mort que ses croyances c'en étaient senties moins passionnées. Elle se demandant très sérieusement si tout ceci n'était pas une vulgaire mascaracde, destinée à amuser une instence supérieure trop lasse de voir les hommes en véritables fourmis.

En entrant dans l'Abbaye, elle prit cependant la peine d'observer les lieux avec attention. Non pour examiner quelques pratiquants, levés de bonne heure pour prier et encore se plaindre, mais surtout, pour tenter d'apercevoir ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à son imbécile de Mortel...

Non qu'elle soit très attachée à lui, mais il lui semblait important que ce vermiselle ne meurt pas dans l'immédiat, car elle avait encore de lourdes choses à faire sur Terre, avant de rejoindre le repos éternel.
Il était hors de question qu'il mette fin à ses jours, où il entendrait parler du pays.

Le silence de mort dans l'Abbaye n'avait aucun impact sur la Gardienne, qui avança comme invisible pour les deux trois personnes présentes, agenouillées.
Sans savoir vraiment pourquoi, un sixième sens ou une intuition féminine la conduisit à l'extérieur, dans la cours de l'Abbaye, pour passer l'arche refermant le Caveau.

Elle était certaine que son Mortel s'y trouvait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 25 Jan - 21:08

Le caveau s'ouvrait sur une volée de marche sombre d'où s'exalait une profonde odeur de pierre et d'humidité melée.... Bientot un palier de pierre parsemé de feuilles mortes venues de l'extérieur s'étendait et donnait sur une large double porte en métal, apparement du bronze, verdie par le temps... Elle était entrouverte, et deja, d'ici, on pouvait entendre des murmures resonner dans la penombre de la salle interne....

"..... Quoi? Tu te fous de ma gueule? Ca baisse de plus en plus! Tu m'entubes là!..." grognait une voix masculine indistincte, assez jeune, une voix de jeune homme, parlant vulgairement avec un accent de banlieue prononcé... Une voix plus grave et non identifiée lui répondait parfois, mais on pouvait entendre que la jeune voix colérique parlait beaucoup plus que la voix plus agée...

Au fur et à mesure que l'on s'approchait de la porte entrebaillée, la discussion des deux hommes encore invisibles devenait plus claire....

"La dernière fois du m'a donné 2 fois plus, tu veux que je crève c'est ça? Si j'ai pas de quoi payer jvais finir dans le canal..." s'exclama la voix de jeune homme... aprés une minute de silence la voix grave lui répondit, d'un ton monotone, fatigué et indifférente...

"Boucle la un peu tu veux? Si la somme ne te va pas j'irai voir ailleurs, c'est pas les piniouf dans ton genre qui manque..." lui dit la voix avant que le frottement metallique d'un briquet ne resonne, une brève petite flamme monta dans la pénombre et deux carreau circulaires de lunette miroitèrent.... Dans la semi obscurité du caveau on pouvait distinguer deux silhouettes...

Une presque au centre de la salle, proche du sarcophage de pierre qui tronait au centre et une calée contre un mur, à peine visible entre le cercle de colonne qui parcourait la salle... un nuage de fumée monta au dessus de l'ombre enveloppé dans une sorte de pardessus...

Le jeune homme au centre de la salle semblait trés nerveux, il était habillé de vetement en piteux état, rapiécés en différents endroits, portant de grosse bottes sans lacets et différents bracelets de cuir clouté sur les poignets, ses bras étant tatoués un peu partout... Il était coiffé de manière assez excentrique, look punk, decoloré... il semblait reflechir en serrant les dents, envoyant des regards noirs en direction de l'autre homme.... Des gouttes de sueur roulaient sur ses tempes, il semblait malade, son teint était livide...

"Putain!" fit il en aggripant sa nuque de ses deux mains, il arqua le visage vers les voutes de pierre du plafond... Un bruit de papier crissant retentit dans la penombre... La main de l'autre homme venait de se lever pour tenir entre deux doigts une poignet de billet de banque pliés en deux....

Le jeune homme regarda les billet, sa bouche s'entrouvrit d'impatience et d'anxiété, il tendit tout de suite la main en avançant de quelques pas, mais la main de l'autre homme se recula, prette à disparaitre à nouveau dans l'obscurité... Le punk s'arreta et fit un rictus de haine...

"Par la 12ème avenue, quartier Leston, n°553!" cracha t-il avant d'avancer cette fois sans s'arreter vers l'autre homme qui venait de retendre les billets vers lui, il les arracha et le mit tout de suite dans la poche de son jean, reculant...

"J'aurais meme pas de quoi m'acheter deux doses avec ça, enfoiré!" l'autre voix amorça un rire puis fini par dire

"Mets toi à la limonade, ça coute moins cher crois moi..." les yeux du punk s'agrandirent de colère et il partit en direction des larges portes our les pousser, il se retourna vers l'autre homme en dressant son majeur..

"Vas te faire fouttre! La prochaine fois tu te demerderas! Et tu resteras le bec dans l'eau comme un con!" puis il monta quatre à quatre les marches de pierre avant de disparaitre...

L'homme encore dans la salle se decolla du mur, avançant au centre en sortant une sorte de calepin de l'intérieur de son pardessus, il se gratta l'arrière du crane avant de griffoner avec un crayon une adresse dessus... Ses mèches sombres et à moitié ebouriffée tombaient sur son visage.... une cigarette à la pointe rougeoiyante sortait du coin de ses lèvres en pointant vers le bas d'une façon morne....

"Un peu de limonade..." fit il avec un sourire en rangeant son calepin avant de sortir une flasque en métal dont il devissa le petit bouchon avant de renverser la tete en arrière et boire deux gorgées, une brève expiration satisfaite resonna dans la salle quand il rebaissa la tete, souriant et satisfait de sa transaction avec le petit junkie lui servant d'indic, il reboucha sa flasque de whisky...

*Bon, au boulot....* se dit il avant se diriger vers les portes metalliques en retirant sa cigarette à l'odeur forte pour relacher un nuage de tabac....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 25 Jan - 21:28

Quel crétin... Encore à trainer avec de sales types, aussi irrécupérables que lui. Aurcise avait vu des paumés dans sa vie, à l'armée, ils étaient légion... Mais alors lui, ce devait être l'un des pires trous du cul qu'elle avait eu la poisse de croiser. La pire des choses, c'est qu'elle devait s'arranger pour qu'il ne passe pas trop vite l'arme à gauche. Si non, elle serait obligée de quitter ses affaires sur Terre.

Etre ainsi dépendante de quelqu'un était pour elle un enfer, une éternelle sensation de haine. Mais, pas le choix, il fallait le garder en vie ce petit.

" Tu fumes trop. "

Lâcha-t-elle avant de soupirer. L'autre mec, le punk, était passé devant elle sans la voir, la frôlant sans même la sentir. Etrange d'ailleurs qu'un tel camé n'ait pas de Gardien attitré. Il en aurait pourtant bien besoin. Les voix du Seigneur sont impénétrables et vraiment obscures.

" Tu bois trop aussi... "


Souffla encore une fois la Gardienne aux cheveux éparses et rèches. Elle marcha d'un pas lent et déhanché, de façon nonchalente. En relevant ses lunettes, elle contempla ce lieu sinistre.

"T'aimes vraiment les endroits dégueux toi... T'as rien d'autre de plus intéressant à faire que trainer avec des looses..."

Sa crainte n'était pas qu'il soit un mauvais garçon... c'était surtout qu'un punk dans le genre de l'autre gland, dans un accès de manque, pourrait l'abîmer et compromettre ainsi la survie légère d'Aurcise.

" Allez, on remonte à la surface, Bambi. "

Grogna-t-elle alors, faisant éventail avec sa main pour empêcher l'odeur insoutenable de sa gitane qui cherchait à conquérir ses narrines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 25 Jan - 22:01

L'homme s'arreta en ouvrant la bouche, laissant pendre en fermant les yeux, visiblement deja fatigué par la présence qui venait à peine d'arriver... Il il passa une main sur son visage, la gitane fichée entre deux phalange, tirant sur la peau de ses joue...

"Oh nom de dieu... t'es pire qu'un morbac ma parole... T'as vraiment rien d'autre à faire?" fit il sans la regarder avant de remettre la cigarette entre ses lèvres pour aspirer une nouvelle gorgée de fumée forte et sulfurée...

Pendant que "machine", comme il aime à l'appeler, faisait son sempiternel sermon à rallonge sur les méfaits du tabac et de l'alcool, il ouvrait la bouche en faisant une grimace en répetant en meme temps qu'elle silencieusement ce qu'elle disait...

Soupirant d'aise il enleva la cigarette et cracha un épais nuage de fumée en sa direction en fermant les yeux, ses lèvres s'étirèrent en un large sourire...

"Toi tu l'ouvres trop cherie, tu vois, ça fait une moyenne..." il bailla bruyament et ressortit sa flasque d'alcool avant de la déboucher, reculant jusqu'à se caler contre le rebord du sarcophage de marbre...

"Et ben non cocotte, j'ai rien d'autre à faire, c'est le business... Mon boulot... tu crois peut etre que je taille la bavette avec ce ptit con par plaisir, j'ai besoin d'information, et c'est pas les flics qui me les diront..." il rpit une rapide gorgée, mordantses lèvres pour les humidifier puis porta de nouveau la cigarette à sa bouche...

"On utilise cet endroit parce que c'est pratiquement pas visité, les murs sont épais, et y'a pas de fenetre, idéal pour avoir la paix... En général ça décourage les eventuels fouille-merde.... enfin..." il leva les yeux pour la regarder du coin de l'oeil, portant une main à ses lunettes pour les remonter...

"... pas tous apparement...." il fit un sourire ahuri quand elle lui ordonna pratiquement de remonter en haut, il fit un geste evasif pour lui montrer les portes grandes ouvertes...

"Mais aprés toi je t'en prie...." il fini par reculer encore plus pour monter sur le sarcophage et s'y asseoir, coudes sur les genoux, sa gitane s'agitait sous ses paroles, pendant hors de sa bouche...

"Moi il me plait bien ce caveau... tu sais quoi? Jcrois que je vais y passer la nuit, la semaine meme..." il eut un rire et se redressa pour ensuite s'allonger et se caler sur un coude, prenant la cigarette entre deux doigts, il la pointa en arc de cercle autour de lui pour montrer les lieux, souriant...

"Jpeux peut etre meme carrement m'y installer meme... non? Heheh... Si y'a que ça pour ne plus te voir j'y vis pour toujours...." Il aspira une nouvelle fois un peu de tabac et rajoutta

"Euh... rapelle moi deja, c'est quand que tu me lache les basques au fait? Y'a un numero a appeller pour se désabonner à mal-baisée.com?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 26 Jan - 0:38

Levant les yeux au Ciel, Aurcise sambla demander silencieusement à cet abruti qui lui avait attribuer un Mortel pareil quelle idée lumineuse il avait eu ce moment là ... Pourquoi elle, et pourquoi lui ? Elle avait souvenance des gentils dépressifs bien trouillard, restant toute la journée à regarder la télévision, pendant qu'elle pourrait tranquillement se reposer ou faire d'autres choses plus intéressantes.

" J'ai d'autres choses à faire, bien plus intéressantes que jouer les garde-malades, mais vois-tu tant que tu seras dégénéré mental, je devrais rester à tes basques. "

En grognant de nouveau, la Gardienne retira ses lunettes pour les lever, regarder au travers et constater qu'elles étaient sales. Et un nouveau juron.

" Eh merde... avec cette poussière partout, pas étonnant que tu te sentes bien ici. C'est dégueulasse, ça pue et ça sent le renfermé... "


Elle haussa les épaules en essuyant les verres avec sa chemise.

" Comme toi." Souffla-t-elle en repositionnant ses binocles sur son nez. Le regardant s'agiter, cracher sa fumée et ensuite vomir des imbécilités aussi grosses que lui, Aursice poussa un autre soupir las. Elle en avait assez d'être celle qui suit, alors qu'on l'avait toujours fait au contraire.

" Remonte, allez. " Imposa-t-elle, ne tenant pas compte des railleries de l'Homme, avant qu'elle ne s'approche pour tirer son col. " Grouille-toi, si t'as tes infos, alors tu as du boulot qui s'attend là haut. "

Au moins, peut être ce job le pousserait à quitter cet endroit crasseux. Elle craignait aussi de tomber sur quelques gothiques lamentables, en quête de sensation morbides. Tout en tirant sur le col du Ripoux, Aurcise lâchait :

" Mal-baisée ?! " Elle lâcha le vêtement de son Mortel pour lui infliger une bien pire réprimande, pinçant son oreille comme on le faisait anciennement aux cancres. " T'es mal placé pour parler, oublies-pas que jte suis comme ton ombre alors mes nuits jles passe avec toi. Et on peut pas dire que ce soit l'extase de ton côté non plus. "

Elle aurait pu ne rien dire, mais il est vrai que sur ce sujet, épineux ou plutôt, bien trop lisse, la Générale n'appréciait pas qu'on la chatouille. Elle avait assez à faire avec les problèmes de ce grand couillon pour avoir à entendre sa morale à deux balles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 26 Jan - 12:30

A ces paroles il leva un bras en brandissant sa flasque tout en regardant cette espèce de chose à l'apparence feminine, il lui répondit aussitot qu'elle eut dit qu'elle s'en irai si sa santé allait mieux...

"Non regarde, c'est bon! J'arrete le whisky dès qu'elle sera vide, promi juré! Allez, tu peux y aller arivedercci!" lança t-il avec conviction avant de reprendre une gorgée...

Comme lui? Oh peut etre bien, c'était assez comique et jubilatoire de voir la tete qu'elle faisait, avec ses airs de princesses indisposée..

"Si l'odeur t'indispose, qu'est ce que tu attends pour te barrer dehors?? Sacré putain de de nom de dieu!! Tu comprends pas? Tu remonte sur ton nuage, tu vas faire ton rapport à la con à ton grand barbu, tu lui dis que tout va bien, que j'ai une vie de nonne et tatati et tatata, et tu me les lache!! Okay?" avait il fini par crier.. il fallait dire que la présence de cette chose qui s'était présenté comme une sorte d'ange gardien, ce qui l'avait bien fait rire car il y a belle lurette qu'il ne croit plus en rien et surtout pas en dieu, l'exaspéré de plus en plus et de jour de jour depuis ce jour maudit où elle était apparu pour la première fois...

Ses sourcils se froncèrent quand elle empoigna le col blanc de sa chemise, un déclic metallique retentit et le canon de son revolver vint se poser sous le menton de la femme...

"J'ai deja truffé de plomb des emmerdeurs pour beaucoup moins que ça..." murmura t-il en la fixant...

"Jsais pas de quelle époque tu viens, mais ton numéro de petite SS en jupon tu le reserve à ceux qui aime, lache moi.. tout de suite!" fit il en lui saisissant le poignet pour la repousser, il se redressa et descendit du sarcophage en rangeant son arme dans le holster de cuir marron collé à sa chemise, juste sous sa veste... Son telephone cellulaire venait de sonner...

"Pfff... je me doute bien que ça te plairait de te rincer l'oeil..." fit il d'un ton railleur en réponse à sa dernière remarque, il sortit son telephone et le déplia...

"Pour une fois que tu ressentirais quelque chose de ce côté là, ça te changerait..." il appuya sur un bouton et porta l'appareil à son oreille, la quittant du regard pour faire quelques pas...

"Oui?" fit il en s'arretant pres d'une colonne

"Ah c'est vous, oui oui, vous tombez plutot bien, c'est en train de se terminer d'ailleurs, vous pouvez d'ors et deja préparer le restant de mes honoraires... Oui, oui oui, vous aurez le nom, les dates tout... Ne vous en faites pas monsieur, détendez vous un peu, c'est le denouement... Vous vouliez savoir, alors vous saurez, c'était votre souhait et c'est pour ça que vous me payez... Restez calme..." Stan avait dit tout cela d'une voix calme et monotone, indifférente et parfois laissant pointer une sonorité d'amusement...

"Je vous appelle en fin de semaine pour vous fixer rendez vous, bonne journée...." fit il avant de couper la communication, il replia son telephone en le regardant...

"Et ben jte plains mon gars... hum..." fit il avec un grand sourire amusé, puis il rangea son telephone avant de se tourner vers "machine"

"Ces coccus c'est fou ce qu'il peuvent stressé et impatient... Suspicion, doute, trahison, déchirure... alalala hehehehe... tous les ingredients savoureux du mariage!" ria t-il en levant les bras...

Il marcha vers les portes de sortie du caveau et s'arreta juste aprés etre passé à coté d'elle...

"J'ai un truc à faire, attends moi ici, je vais essayer de faire vite... Je serai de retour d'ici dix ou douze ans..." lacha t-il en s'exclaffant, il laissant tomber sa cigarette au sol sans meme l'écraser, la laissant terminer de se consummer en fumant faiblement...

Passant les portes, bientot ses pas resonnèrent sur les marches de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 27 Jan - 14:26

Aurcise lâcha un nouveau soupir. Etre sa nounou était plus compliqué que passer en revue toute son armée... Et un Général n'avait rien à faire ici, dans ce Caveau pourri et aux fumées écœurantes, avec la pire compagnie qu'on puisse imaginer : un ancien flic complètement névrosé et aux allures de clochard.

" Me rincer l'oeil ... "
Elle eut un rire pour elle même, songeant qu'en quelques années en tant que Soldat, elle avait eu maintes fois l'occasion de pouvoir contempler l'anatomie masculine, pas forcément des plus agréables d'ailleurs vu toutes les tâches qui pouvaient s'enrôler.

Mais elle n'eut pas le temps de répondre, que déjà le téléphone de cet imbécile sonnait, et la Gardienne grogna. Bon, après tout, tant mieux, si ça pouvait le pousser à remonter en haut, pour voir un peu le ciel s'éclaircir dans la matinée, ce serait toujours bien que rester pourrir ici, avec les rats.

"Bon, on rentre maintenant ?"

Demanda-t-elle mais il ne répondit pas, déjà partit dans ses discours sur le mariage et les cornus.

" Minute Mauviette... "
Trop tard, il était sorti. Aurcise soupira en bougonnant un "Putain je vais le tuer... " Hélas, il n'était pas possible qu'elle puisse diminuer un peu son espérance de vie au risque de se retrouver au Four pour des siècles et des siècles. Et cette perspective n'était pas des plus douce aux yeux de la Gardienne. Pas avant d'avoir accompli son entreprise ici bas...

"Vient là ! " Elle se mit à marcher à pas lents, sachant très bien qu'elle pourrait le retrouver n'ilmporte où. Ce qui l'embêtait, c'est qu'il risquait de se casser un truc avec ses marches désarticulées.

Elle grimpa les marches de pierres à sa suite pour arriver à sa hauteur sans mal. " Alors, tu vas aller où maintenant ? Un bar à putes ? Un égouts ? Ta piole minable ? "

Grogna-t-elle de nouveau tout en levant les yeux au ciel de rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Dim 28 Jan - 11:18

Stan venait d'arriver sur la pelouse qui entourait le caveau, il y a vait de grands peupliers un peu partout dont le bruissement des feuillages sous le vent frais crée une étrange et morbide mélopée... Là bas, un cortège noiratre et maussade suivait une grande boite de sapin avec de belles poignées en direction d'un grand trou rectangulaire où attendait un prettre tout de noir vetu comme un grand corbeau attendant sa carcasse....

Les yeux mornes du detective se posèrent sur eux à travers les carreaux de ses lunettes refletant un ciel plutot nuageux, un coup de vent souleva son pardessus en le faisant flotter comme deux longeux traines devant lui de par et d'autres, ombre silencieuse et sourde à la douleur d'autrui... à vrai dire cette scène et la douleur sourde et contenue sur les visages de cette famille anonyme lui faisait autant d'effet et provoquait autant d'effet que de regarder un cheminot mettre une peletée de charbon dans sa locomotive....

*Nourrir la terre, la merde sert à fumer les prés, ici c'est bien pareil...* pensa t-il tandis que ses joues se creusaient de dédain, ses lèvres se plissant en une moue désinteressée... Il jeta un bref regard sur la créature humaine à coté de lui et posa une main sur son visage féminin, tendant le bras vers elle, avant de la repousser sechement en arrière....

"Jvais pisser!! Jpeux?? Ou faut la permission divine??" jura t il fortement, faisant retourner les gens de l'enterrement au loin, découvrant un homme à moitié déguenillé qui semblait parler tout seul au vide, autant dire un ivrogne battant la campagne...

Il se dirigea vers le batiment du funerarium qui jouxtait presque l'abbaye, un batiement plutot moderne dans le paysage, il faisait presque tache par rapport au monument historique...

Passant les portes automatiques du hall, il traversa un couloir avant d'arriver devant une ouverture pourtant l'inscription "WC", dans le petit vestibule à décoration impersonnelle et carellé de blanc, il se dirigea vers la porte portant un symbole en forme d'homme

"J't'en prie madame l'assistante, viens me la tenir, n'hésites pas...." lacha t-ila vant de refermer la porte derrière lui...

Une fois entré il s'accroupit et regarda sous l'embrasure de chacunes des cabines de toilette, puis, passant devant chacunes d'elles en les ouvrant d'une main, il en choisit une pas trop cradingue et avança dedans avant de rabattre la porte et fermer le verrou....

Dès que ce verrou fit tourner son disque de serrure du vert au rouge, il expira lentement comme évacuant un trop-plein de quelque chose en lui, retirant ses lunettes, tenant la base de son nez entre deux doigts, la massant, se retournant pour s'asseoir sur la cuvette qu'il venait de fermer totalement avec le couvercle... il n'avait aucune envie d'aller au toilette d'une quelconque façon, juste etre seul, avec du vide et du silence...

Il allongea ses jambes, callant son dos contre la chasse d'eau, une main posé en visière sur son front, cachant ses yeux des néons pales du plafond.... Son visage était crispé, ses dents serrées.... il renversa la tete en arrière et regarda le néon, jusqu'à progressivement s'en aveugler, fermant les yeux pour admirer cette tache lumineuse sur sa retine.... les minutes passaient, dans le néant, et Stan, plongé dans le noir de ses paupières, se demandait comment était la mort... le fait d'etre mort....

Sans doute pas si terrible que ça, à en juger par l'humeur et la forme de l'autre mégère qui était presque plus entre ses jambes que ses propres testicules, elle devait attendre en trepignant devant la porte des toilettes homme, regardant une montre n'existant pas en pestant.... Cette image créa un sourire sur le visage de l'homme....

Baissa le visage pour regarder son torse il sortit une sorte de pendentif en argent attaché à une chaine finement ouvragée, l'objet sonnait creux et semblait contenir un autre objet qui le faisait tinter... Ouvrant le pendentif il regarda l'intérieur... la photo d'une femme, souriante, simple et belle, sans artifice, simplement belle.... Margaux, son cancer à lui.... son visage figé était à demi caché par une petite pièce de métal qui roulait ça et là dans la cavité du bijou, l'homme le saisit....

Portant la petite chose devant son regard, il l'observa, les lunettes presque baissées au bout du nez... regardant la balle de revolver, une vieille amie, il la garde spécialement..... Il la tint orientée vers son front et la fit voler en la tenant de deux doigts, comme un enfant jouant avec une fusée... la faisant toucher son front pile au milieu et mimant le bruit d'une explosion avec ses lèvres...

Fermant les yeux il la mit sous son nez et la coinca avec sa lèvres supérieur, sentant l'objet de mort... ça sentait bon... le plomb et l'acier, un relent de poudre.... il rouvrit les yeux pour fixer le petit portrait au creux de sa main... ses yeux d'habitude si fixes et lointains tremblèrent, en un battement de paupière ils étaient presque humides, tandis qu'il resserrait les dents, la balle de revolver, libérée, tomba le long de sa chemise, il la rattrappa et l'enferma de nouveau dans le pendentif avant de l'enfermer dans son poing serré qu'il embrassa avant de ranger tout cela dans sa poche, ranger sa vie et son passé dans une simple poche...

Ce chiotte où il tronait comme un bateau en perdition c'était lui, sa tete, la crasse, un ulgaire troue à merde, il s'enfermait dans son esprit et ses souvenirs comme lui dans cette cabine, loquetant une porte invisible pour evacuer le trop plein, et avoir la cervelle qui sent un peu moins mauvais...

Il se leva en reniflant et sortit de la cabine et avançant jusqu'à un lavabo pour ouvrir un robinet à flot et remplir ses mains d'eau glacée, plongeant son visage dedans pour se raffraichir et refroidir ses yeux rougis....

Regardant sur le coté il observa la petite lucarne s'ouvrant dans le mur et donnant sur l'extérieur.... Laissant le robinet ouvert pour couvrir le bruit, il ouvrit la petite fenetre et escalada le rebord avant de se laisser tomber à l'exterieur, tombant sur les fesses...

Se relevant douloureusement, il se mit à marcher vers le cimetierre et les croix de pierre qui s'elevait au loin... il fallait qu'il la voit.... sa chère femme... il ouvrit le portail grinçant et entra, se glissant comme une ombre entre les tombes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Dim 28 Jan - 14:22

On se faisait vite à sa situation de Gardien. Du moins, on était largement prêt à faire des tonnes d'efforts pour avoir la chance d'ouvrir encore les yeux sur la Terre. Elle qu'on avait trouvé si maussade et laide de son vivant, devient l'amante qu'on n'aurait jamais voulu laisser s'évader de nos draps.
Aurcise ressentait souvent ça. Ce sentiment paradoxal qui lui faisait croire qu'elle était mieux ici, plutôt qu'en train de griller en Enfer, ou peut être se prélasser au Paradis. Cétait plus fort qu'elle, songer qu'elle avait encore quelques petites affaires qui la retenaient ici, par simple trouille de ce qui se passerait après, peut être.

Mais le prétexte était bon... se venger... Les retrouver tous et surtout un, et les envoyer avec elle loin de toute l'agitation terrestre.

Pendant que l'autre était suposément en train d'uriner, Aurcise resta contre le mur des toilettes, adossée et les bras croisés, sentant ses ailes crier douleur pour être compressées contre le mur. Pourquoi des ailes d'ailleurs ? Elles ne servaient pas à grand chose, Dieu voulait peut être les différencier des humains par un artifice ridicule...

" T'as bientôt fini ? Ca fait bientôt un quart d'heure que t'es là dedans, à mon avis tu devrais consulter un médecin, c'est l'âge et la prostate... "


N'y tenant plus, elle poussa la porte des toilettes Hommes. Vides. Il s'était fait la malle par la fenêtre ce con. En poussant un énième grognement, la Gardienne passa la main sur son visage d'un air dépité. Quand aurait-elle un peu de paix ?! Ce n'était pas en courant toujours après son Mortel qu'elle pourrait Les retrouver.
Passant devant les urinoires, Aurcise marcha jusqu'à la fenêtre, s'y engouffrant sans mal, juste assez grande pour que ses ailes, repliées, sentent une légère pression indolore. Elle le vit ouvrir la grille du cimetière. Pas vraiment causant, elle n'avait pas réussi à avoir plus d'information sur son Mortel que son nom, son âge et son métier.
Sans parler de tous ses vices, qu'elle avait pu observer longuement.

Mais son histoire, son passé, elle l'ignorait. Y avait-il quelqu'un dans ce cimetière qui lui soit cher et qu'il veuille visiter ?

Un instant, prise de quelques sentiments, la Gardienne hésita à le rejoindre. Peut être que, dans ses moments là, on veut être seul... Mais son devoir était d'être son ombre, et malgré elle, soupirant, elle se mit en marche.
Pendant qu'un quelconque prêtre donnait le la à toute une chorale ténébreuse dans un coin, tous chialant, Aurcise s'envola pour sentir l'air sur son visage.

En trois coups d'ailes, elle était assise sur une grosse croix de pierre, miteuse et pleine de mousse, l'épitaphe disant : " Bérénice repose en Paix " et " A notre soeur regrettée." Sur sa tombe à elle, il y avat quoi ? Lui avait-on réservé des funérailles honorables, comme soldat, comme général ?

Elle frissonna. Et si rien n'avait été fait, son corps restant au Moyen Orient ?
Sa mâchoire se crispa et elle afficha une mine pleine de rancune au moment où Stanislas arrivait prèt d'elle. Restant silencieuse, elle était trop plongée dans sa vengeance pour pouvoir s'apercevoir qu'il était là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Lun 29 Jan - 23:19

Le pas trainant et lent de Stanislas monta progressivement sur le gravier, mais il restait encore invisible... Bientot sa tignasse ébourrifée monta au dessus de quelques tombes tandis qu'il se deplaçait en direction de la tombe où était perchée Aurcise...

Il déboucha finalement dans une allée et marcha en direction de la créature, sans la regarder, le regard vide, les traits tirés, les sourcils bas, mains dans les poches de son pantalon, pardessus plié et coincé sur un de ses bras... Un restant de mégot se consumait au coin de sa bouche...

Il ne pensait à rien, il laissait ses jambes le porter, l'esprit vide, il connaissait par coeur ce foutu chemin... Il avait l'air plus abattu qu'un enfant dont les parents auraient été tués devant lui... il avait l'air d'un enfant perdu dans un monde étranger qu'il découvrait pour la première fois... Cela lui faisait toujours ça quand il entrait dans ce cimetierre...

Pas un seul regard ou le moindre signe qu'il avait vu ou meme senti la présence du Gardien ne fut fait... Il passa meme à un metre d'elle sans dévier sa trajectoire... puis ses pas s'éloignèrent, il tourna derrière un arbre et bientot fut hors de vue, disparaissant parmis les tombes...

Un corbeau croassa sinistrement tandis que les bruits de plus lointains des pas sur le gravier se stoppèrent...
Stan restait interdit, debout devant se grand coffre de pierre surmonté d'une croix d'un dieu inconnu pour lui.... Deux prénoms gravés sur une plaque noire, deux noms, deux noms identiques: le sien....

Comme un miroir impénétrable, les carreaux transparents de ses lunettes refletaient les pots de fleurs fanées ou encore vivantes, les plaques misent années aprés années, la statue d'angelot placée dans un coin....

Comme sortant d'une lethargie qui l'avait paralysé, il se baissa lentement jusqu'à poser un genou à terre, puis l'autre, et s'accoudant contre le marbre en tournant à moitié le dos à la tombe.... Il arqua la tete en arrière jusqu'à la faire reposer contre, puis la tourna pour poser sa joue contre la pierre froide et lisse, fermant les yeux....

Il reva, eveillé, il reva d'un monde où elle et lui n'était pas morts, en se forçant par un sadisme auto-destructeur à sentir l'horreur du froid de cette tombe contre sa joue... Il avala sa salive en inspirant lentement, ses yeux étaient rouges...

Regardant le whisky goutter lentement du haut du goulot de la flasque qu'il tenait ouverte prés de la surface de marbre.... Assis en travers de l'allée.... Une vieille femme était en train de fleurir une tombe tout proche à une dixaine de mètre, elle lui jeta un regard dédaigneux, sans doute le prenait elle pour un clochard venu cuver dans un lieu saint... Il se demanda un instant si il ne devait pas lui donner son arme pour qu'elle l'abatte...

Une et une seule larme roula sur sa joue sans qu'il le veuille, puis il fixa les nuages au dessus de lui et ferma les yeux pour s'endormir dans les affres de la fatigue et de l'alcool....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mar 30 Jan - 0:09

Aurcise fut réveiller, tirer de sa rêverie, lorsque son Mortel s'allongea sur le sol. Celui-là, il était vraiment paumé... Elle se retint de soupirer, en l'observant mieux. Il paraissait réellement plus sympathique désormais. Non pas parce qu'il était encore plus pitoyable que d'habitude, mais là, il avait l'air de quelqu'un de plutôt normal, du moins assez logique d'être déprimé lorsqu'on s'allonge contre la pierre d'une tombe.

Elle observa cette dernière avec attention. Ce prénom, ce nom. Elle haussa les épaules, sentant ses ailes se dégourdir un peu. Il avait été très difficile de ce faire à ces grands machins.

Se sentant mal à l'aise dans cette situation, la vieille le regardant lui comme on toise un mendiant, Aurcise toussa pour attirer l'attention de son Mortel, mais surtout pour tenter de ne pas être trop mal à l'aise. Les moments mélodramatiques n'avaient jamais été son fort...

" Hem... bon.... je crois que tu as assez embrasser le sol pour aujourd'hui ... "


Elle se laissa tomber sur ses pieds, et aucun son ne vint accompagner sa marche sur le gravier. Elle eut un nouveau toussotement avant d'arriver à sa hauteur et de s'accroupir pour le voir à l'envers.

" C'est pas en restant à l'attendre qu'elle reviendra... " Dit alors la Gardienne, étrangement très sérieuse, sans aucune moquerie dans la voix. " Jsuis pas persuadée qu'elle aurait apprécié ce que t'es devenu. "

Elle n'avait aucune idée de ce qu'il avait été avant la mort de cette femme, et s'il imaginait un peu ce qu'elle avait pu être pour lui, il pourrait très bien s'agir d'une tante, mère ou soeur... Aurcise pesta silencieusement contre le Grand Barbu qui ne donnait pas d'information sur les Mortels à surveiller... C'était un coup à faire des bourdes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mar 30 Jan - 0:41

Ses yeux s'étaient entrouvert aux premiers mots de la femme, ayant sursauté sans pour autant avoir esquissé le moindre mouvement... Il venait de lacher la flasque vide qui avait tinté d'un bruit metallique et creux sur les graviers, passant le revers d'une phalange sur les gouttes d'alcool répandues sur le marbre...

Portant ce doigt humide à sa bouche pour lapper les dernières gouttes, ses cheveux tombant en travers de son regard, balayant son visage, ses lunettes à demi décrrochées....

Il entrouvrit les lèvres comme si il désirait parler mais se ravisa et garda le silence en ne regardant pas la créature penchée au dessus de lui... son sourcil bougea imperceptiblement, un mot l'avait fait réagir...

"Elle"... cette chose venu d'on ne sait où avait elle bien prononcé "elle"? De qui parlait elle? Avait elle évoqué la femme reposant sous ce bloc de marbre? Est-ce ce qu'elle avait osé faire? Ce machin venait il de parler de Margaux?

Personne n'a le droit de dire ce prénom, ni meme d'évoquer cette femme, tout ce qui s'y rapporte lui appartient.... rien qu'à lui.... Ses pupilles se tournèrent vers Aurcise avec un éclat terne et froid, glacé, une colère sourde et incommensurable, contenue et haineuse, inhumaine....

Un embout froid se posa sur la gorge de la femme qui le surplombait, désormais son bras, mollement levé et armé du revolver, les séparait... en un declic il couvrit le silence du cimetierre d'un puissant coup de feu, tirant dans sa gorge à bout portant....

Le cri de la vieille femme qui se sauvait pour se cacher et sans appeller à l'aide s'ensuivit juste aprés... Stan ferma les yeux et dans un bref hoquet de rage posa le canon sur sa propre tempe, le barrilet se mit à tourner sous la pression de la gachette, la detente se reculant pour frapper enfin la belle libératrice....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mar 30 Jan - 0:51

Aurcise soupira, ayant vu la vieille grand mère prendre toutes ses forces pour courir, s'enfuir loin de se dégénéré qui tirait maintenant en l'air. La balle avait transpersé, ou du moins aurait dû transperser la forge de la Gardienne, un trou béant se fit voir durant quelques secondes.

Pas une goutte de sang ne s'écoula de cette plaie noire comme un puit sans fond, puis la peau sembla réapparaitre comme si rien ne s'était passé. La Gardienne leva la main sur sa gorge et la massa, s'assurant qu'elle était bien entière. C'était la première fois qu'elle ressentait ça ou plutôt... qu'elle ne ressentait pas.

Etrange comme cette sensation pouvait être dérangeante. On s'attendait à souffrir, car elle connaissait la douleur que faisait ressentir l'impact du plomb.
Avant que cet idiot ait pu faire de nouveau des siennes, elle agrippa le canon et le leva d'un coup sec, juste avant une nouvelle déflagration.

La balle, tirée en l'air, atteind un corbeau, malchanceux et celui-ci tomba aux pieds du Détective. Aurcise soupira, non par lassitude cette fois, mais par une sorte de compréhension douloureuse.

" Tu peux me trouer tant que tu veux, je suis déjà un gruyère. "

Signala-t-elle sans sourire, avant d'ouvrir l'arme pour en extraire les derniers plombs, qui tombèrent au sol. Elle donna un coup de pied dans les graviers pour qu'ils s'éparpillent puis posa ses yeux ternes sur son Mortel.

" Jt'ai pas posé de question jusqu'à maintenant, mais j'arriverai pas à t'aider si tu me raccontes pas un peu ta vie. "

Souffla alors la Gardienne en plongeant son regard dans celui de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 31 Jan - 12:18

Les sourcils et les paupières de l'homme se décrispèrent quand le coup de feu retentit, etait ce enfin fait? Est ce qu'il avait réussi...? Un sifflement sourd emplissait ses oreilles encore assourdies par la violente détonation... il entrouvrit les yeux, clignant des paupières lentement, voyant les nuages voguer doucement dans l'azur.... Il sentit une brise fraiche sur sa peau fiévreuse et se rendit compte qu'il était encore sur Terre...

Ses yeux roulèrent pour chercher un point où accrocher son regard... il tomba à nouveau sur le visage de la femme...

"Casse toi!!! Laisse moi!" cria t-il en se jetant sur le coté il roula sur le coté et entreprit d'essayer de se redresser en avançant pour l'instant à 4 pattes, tentant de s'éloigner de ce démon qui le torturait...

"Tout ce que je veux c'est qu'on me laisse tranquille..." murmura t-il avant que ses bras ne l'abandonne et qu'il tombe lourdement sur le ventre en travers de l'allée, il roula sur le dos et tendit une main impuissante vers les balles qui tombaient au sol, la créature étant en train de vider le barilet de son revolver...

"Non, pas ça..." souffla t-il en voyant les balles tomber, il laissa son bras tomber lourdement...

"J'ai pas besoin de ton aide, je veux juste que tu te casse, vas t-en, jveux plus te voir!!!" hurla t-il à la limite de l'hysterie, sa voix emplissant tout le cimetierre...

"Ma vie??!? Ma vie regarde là, c'est cette putain de pierre!! C'est ça ma vie, pauvre conne!!!" fini t-il par lacher en parlant du caveau où il se reposait il y a un instant...

Il aggripa un rebord de pierre et parvint à se redresser, son pardessus maculé de terre, et ses cheveux en piteux état, il tendit sa main ouverte et crispée vers la femme...

"Rends le moi !!" fit il l'oeil bas et vitreux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 31 Jan - 16:24

=> l'Avenue



Le gosse sentait l'aura glaciale d'un vent sanguinaire l'agresser au corps. Tête baissée, il pénétra l'enclos, poussant délicatement la traditionnelle grille rouillée.

Que venait-il faire ici?
Y avait-il des connaissances? Est ce que de ses amis, de sa famille, gisaient en ses lieux?
Comment savoir...

Son visage se crispe, il tente de se concentrer, encore une fois, sur d'anciennes limbes, sur d'anciennes joies.
A t-il été heureux un jour?
Fut-il consolé?
A t-il aimé?
Et cette image qui jamais ne se précise...

Il déambule, à pas lent, il ne connaît que mal les lieux, et butte souvent, sur des racines, sur quelques pierres... L'air se rafraîchit encore, et Asphodèle sent ses pieds s'enfonçant sur quelques matières plus moelleuses...
La pelouse, il vient de quitter la mer de gravier, cortège matériel d'une abbaye funèbre.

Les tombes parsèment le sol, multipliant les obstacles à éviter, l'aveugle a volonté de s'y réfugier, en hameau silencieux, il pense avoir semé celle qui le dérangea plus tôt.

Les folles qui désirent l'aider ne l'attirent pas.
Si encore, elles sont disposées à quelques monnaies... Tout se marchande en cette vie.
Et le vieux a besoin d'un nouveau téléviseur.

Puisque son handicapé de neveu était rentré dedans par inadvertance, le laissant sonné, l'appareil brisé.
Il était agile, mais pas toujours, on ne peut se remettre de certaines blessures...

Le cimetière lui paraît vaste, au loin, un corbeau lui croasse la bienvenue, il lui semble être seul, bien qu'il sente le contraire.
Et soudain!
Un coup de feu, une masse qui tombe, des hurlements déchirants et désespérés!
Asphodèle s'est déjà couché au sol, pour se protéger, se prenant au passage le coin d'une de ses tombes, qu'il avait pris soin d'éviter jusqu'alors.

Une voix masculine scande à tout va, comme d'un animal blessé et traqué, s'adressant à un être que l'enfant, ne peut voir de toute manière.
Le sang coule, son arcane sourciliere ne résista pas au choc, et son visage prend rapidement l'allure de ses grands blessés de guerre, le drapant d'un peu plus d'horreur.
L'aveugle se fiche bien de cette superficielle blessure, il se dit là, qu'il quitta une folle pour un furieux.

Se demanderait-il si quelqu'un fut abattu ou touché?
Non, ce ne sont pas ses affaires, il s'en contrefout, l'autre clame sa douleur, Asphodèle, lui, ne ressent plus rien.





[c'est honteux, je m'incruste v_v, si je vous dérange, ignorez moua ]


Dernière édition par le Mer 31 Jan - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jade O'B
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 31 Jan - 19:14

[Mmmh bah je m'incruste aussi du coup x) ]

-==> Rues et Avenues

Comme si ça ne suffisait pas, le Mortel qui lui avait été attribué l'ignorait... D'un autre côté, c'est sans doute ce qu'elle aurait fait à sa place, mais ça restait assez frustrant... Elle dû donc le suivre jusqu'en ce lieu, ce genre de lieu dans lequel sa dépouille aurait pu être enterrée si seulement on avait retrouvé tous ses morceaux, sans les confondre avec ceux de l'autre imbécile qui s'était fait sauter...

Elle le suivait de loin, pas tellement motivée pour avoir à lui parler à nouveau, bien qu'elle sache qu'elle devrait prendre cette habitude, vu le travail qui lui avait été donné. Le coup de feu la fit très vite revenir à la raison : il était clair que rester à cent mètres derrière son Mortel n'était pas la meilleure façon de veiller à ce qu'il reste en vie...

Jade se précipita vers le "crétin", et le trouva à terre, se cognant contre le coin d'une tombe, et se relevant, le visage tout ensanglanté. Non, il ne se relevait même pas... Tsssk, chochotte... La Gardienne leva les yeux au ciel, non pas devant la mauvaise réception de son Mortel, mais plutôt en pensant à l'idée saugrenue de tirer à la poule dans un cimetière...

Un bref regard à gauche puis à droite, elle finit alors par trouver d'où venait ce coup de feu... Etrange, il s'agissait d'un homme... Elle s'en serait douté... Et en face de lui... Une Gardienne ? Alors elle aussi avait hérité d'un crétin fini, et armé en plus de ça...

Jade hésita un moment à aller les voir... Comprenant la douleur de la Gardienne, se voir débarquer à l'improviste n'était pas tellement de mise, et puis son crétin à elle lui demandait lui aussi une attention particulière, sans quoi il tombait et se prenait les coins de tombes...


"Tssssk... On dirait qu'il y a moins gâté que moi..."


Dernière édition par le Mer 31 Jan - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mer 31 Jan - 20:47

Les belles paroles de son Mortel allaient trouver une réponse plutôt compatissante, qui aurait sans doute donné une nouvelle dimension à la relation des deux êtres. Il faut dire que la dimension haineuse entre les deux opposés pas si différents que ça était vaste...

Mais Dieu en avait décidé autrement, ou peut être juste la volonté de ce petit Mortel qui prenait le chemin du cimetière en ce matin neigeux. En marchant vers le Détective qui rempait presque pour aller chercher ses balles, Aursice eut le regard attiré par un mouvement inhabituel, vu le peu d'animation qu'on s'attend à rencontré dans un tel lieu.

Un jeune garçon s'avançait parmi les tombes, de manière bien étrange, songea-t-elle. Il avait l'air bourré...
Ignorant sa cécité, la Gardienne espéra que ce type ne vienne pas discuter avec son Mortel, elle avait assez à faire avec un mec paumé sans pouvoir en supporter d'avantage.

Pourtant, quelque chose l'intrigua. Levant nettement les sourcils, elle tourna la tête plus encore et, alors que le garçon supposément ivre avait disparut (les tombes gênait son champ de vision, lorsqu'il était au sol), une autre créature avait fait apparition dans le cimetière.
L'étonnement d'Aurcise fut grand. Un autre Gardien, ou plutôt, une Gardienne aux ailes sombres.

Elle hésita entre la joie de trouver une 'semblable', la crainte d'avoir à faire à une autre dégénérée ou encore, l'intrigue de se retrouver pour la première fois depuis sa mort, en présence d'une Gardienne autre qu'elle.

" On a de la visite, Poulet, et non des moindres. Tiens toi tranquille, on sait jamais. "

Elle se doutait que son Mortel n'apprécierait pas qu'elle lui donne des ordres, mais elle estimait qu'il s'agissait plus de conseils d'ami... Se tournant complètement face à la Gardienne aux ailes noires, Aursice esquissa un signe de tête courtois sans être trop avenante. Elle ignorait tout de cette personne et préférait être méfiante : après tout, elle ne savait rien des intentions des autres Gardiens...

Avant pourtant, elle lança en l'air l'arme de Stanislas. Il était déchargé et ne serait donc plus dangereux, du moins pour l'instant. Aurcise pensait qu'il serait peut être rassuré de l'avoir contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Stanislas Murdoc
Mortel
avatar

Nombre de messages : 42
Lié à : Aurcise Dal Istaniel
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Jeu 1 Fév - 19:48

[HRP= croyez pas que je vous fuis, mais mon perso n'a plus de raison de rester ^^"]

Le detective suivit des yeux l'arme qui vola dans les airs, ouvrant des yeux injectés de sang par la fatigue, des yeux à la fois coléreux et quemandant de retrouver enfin le "vieil ami" de toujours qui fit atterir sur le gravier à un mètre de lui, il se jeta dessus en jetant un regard à la femme.... Il n'avait entendu qu'à moitié ce qu'elle avait dit et à vrai dire s'en contre fichait, pas plus que de l'inconnu qui venait d'arriver en se gauffrant contre une tombe...

Il tint l'arme contre sa poitrine et recula au sol pour se caler contre un caveau, entreprenant de remettre fébrilement les balles dedans, cette arme, quand elle était vide, lui procurait des crises d'angoisse incommensurables... enfin il referma le barillet et passa une main sous son nez qui coulait en reniflant... Ses paupières étaient gonflés, ses cheveux à moitié couvert de terre et de poussière... Il pensa une nouvelle fois à la meme chose à laquelle il pense aprés etre à peine entré ici: il n'aurait jamais du venir....

Cette tombe, meme si elle contient les restes de sa Margaux, n'est ni plus ni moins qu'un symbole... elle est morte, elle n'existe plus... Il était temps de partir... Il allait tenter de s'accrocher à cette vérité avant que sa douleur ne le ramène encore et encore ici...

"Hnnn... vas te faire fouttre Marg..." grogna t-il en se relevant douloureusement, s'appuyant sur le caveau puis s'asseyant au bord il epousseta son imperméable avant de le mettre.... Prenant ses lunettes puis soufflant dessus son haleine chargée d'alcool avant de nettoyer les careaux avec le revers de sa manche...

"Veinard..." murmura t-il en remettant ses lunettes tout en regardant du coin de l'oeil le jeune type aveugle qui semble t-il s'était pris un beau pain contre une tombe... Oui veinard il l'était, il vaut mieux ne pas voir ce monde que se forcer à fermer les yeux...

Il se leva et partit en titubant tandis qu'une fine brume de fin d'aprés midi montait dans le cimetierre, esperant que la créature collée à ses basques ne remarque pas son départ, elle semblait absorbé par une autre femme à l'air aussi à l'ouest qu'elle, peu importe, ce n'est pas son problème...

[direction ==> bureau de Stan Murdoc]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Swan
Mortel
avatar

Nombre de messages : 252
Lié à : Eve-Eve et Eve-Yajuu
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 3 Fév - 19:45

[Puisqu'ils vous quittent, j'mincruste^^ Si ça vous embête, chassez moi je vous en prit.]

--> Rues

Une silhouette dégaingandée déboula dans le calme, tout relatif, du lieu. Elle zigzaga un moment entre les tombes, les mains pressées sur les oreilles en murmurant des mots sans suite qui s'apparentaient à:

- Je n'écoute pas, je n'écoute pas...

Ce qu'on pouvait très bien comprendre au vu de ses apendices auditifs bouchés par ses mains. Les cheveux noirs de Kim sautaient dans son dos au rythme de ses pas, et elle manquait trébucher dans son pantalon trop large à chaque instant. Finalement elle tomba pour de bon, se releva, trébucha de nouveau, se demanda un instant si il ne valait pas mieux pour elle qu'elle reste à terre vu que le destin s'acharnait à l'y mettre, puis se souvint de l'acharnée à plumes, et se releva, sa crainte ravivée.
Son regard chercha de l'aide, et tomba sur une fille (Jade) qui se tenait debout non loin d'elle. Elle se précipita vers elle comme si c'était son sauveur, et s'agrippa à ses vêtements, les yeux pleins de frayeurs, ne pensant pas, pour une fois, à cacher son visage abimé.


- Je vous en pris! Il faut faire quelque chose, il y a une fille avec des plumes qui me suit, je suis sûre qu'elle vient d'une secte, il faut faire quelque chose! Aidez moi je vous en supplit.

A ce moment, elle remarqua une plume qui traînait, et se tû soudainement. Ses mains relâchèrent leur étreinte, et ses yeux gris, immenses, parcoururent entièrement la personne sur qui elle s'était jetée.

- Oh non... Oh non... C'est pas possible....

Elle recula, atterrée, se demandant pourquoi la ville était ainsi soudainement envahit de fille à plumes.... Qu'elle horreur. Elle trébucha sur une tombe, et tomba fesse la première , où plutôt fesses les premières sur le marbre blanc. Elle ferma les yeux, et serra sa tête entre ses mains convulsivement. Pourquoi donc rencontrait elle des gens pourvus d'ailes partout à présent? Et personne pour l'aider, non qu'elle aime les gens mais là...
Elle devait vraiment devenir folle...
Kim resta assise, yeux fermés, se mordant les lèvres....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mortalis.frbb.net/portal.htm
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 3 Fév - 20:39

Le gosse se mit à maugréer d'inintelligibles paroles lorsqu'il reconnût la voix devenu familière, de sa nouvelle ombre, et ce, en oubliant le forcené à la larme haute.

"-Veinard" affirmation qui n'était plus hurlante, plus qu'un murmure affligé, Asphodèle ne saisit pas pas en être le destinataire, plein d'interrogations, il se releva (cette fois), sentant que tout danger était levé.

Mais le cri assourdissant d'une hystérique le devança, harponnant apparemment une tiers personne, l'aveugle ne comprît strictement rien à ses palabres, à son flot continu et terrorisé, sa seule pensée fut:


*Y'a une rave dans ce cimetière ou quoi?*
Le gamin tourna la tête vers l'origine de ses nouveaux maux (et mots) aux sanglots fournis.
Il haussa les épaules, la terre ne devait pas tourner rond,

"Le monde est stone" se mit-il à chantonner ironiquement.
Il rangea quelques mèches ensanglantées, sorti un bout de tissu, et tenta de contenir l'effusion de son arcane.
Asphodèle hésitait, l'autre était visiblement (façon d'parler) toujours à ses basques, aux bruits devinés, il devait facilement y avoir 3 autres personnes qui surpeuplaient cet havre de paix d'un peu trop de vie.


*Allons bon, on se débarrasse comment des furies collantes?*

Il s'accouda à la tombe jouxtant celle de la jeune éperdue et se mit soudainement à rire, pris d'une convulsion incontrôlable.



[Ta venue est une libération Kim, je me demandais vivement comment rebondir là ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Sam 3 Fév - 23:16

Eve étonnée par la réaction de kim la suivi jusqu'ici en hurlant:

KIIIIM!!!!!!REVIENT!!!POURQUOI TU T'ENFUI????

Elle la retrouva les fesses par terre entourée par d'autres personnes dont des gardien.

WAAAA!!!D'autres gardiens....O...euh...

Elle se retourna vers kim

Kim ca va?tuma fait peur en t'enfuyant toute seule en hurlant...
Elle se raprocha de sa mortelle et s'agenouilla auprès d'elle pour voir si tout allait bien.

Tu devrait rester tranquille...C'est pas bon de courir comme une deratée par ce temps...

Puis, se rappelant qu'elles n'étaient plus seules, elle se tourna vers les inconnus qui se tenaient la.

Bonjour, je suis désolée...on vient juste de se rencontrer..c'est pas encore le grand amour^^"

Je m'appelle Eve et elle c'est Kim...on ...débute dit elle d'un air faussement génée.Elle observa plus précisement les personnes autour d'elle en attendant une réponse d'une d'entre elles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Lun 5 Fév - 21:04

[ Chers tous, je vous rappelle qu'il neige à gros flocons...

Chère Eve, Dieu me fait dire -hihi- qu'il faut que tu rallonges tes Rp, en y mettant beaucoup plus de descriptions si possible car une phrase de dialogue, une d'action c'est un peu léger. ]

Aurcise cilla, incrédule, lorsqu'une autre Mortelle visiblement complètement folle, entra en furie dans le cimetière. C'était le lieu de rendez-vous de tous les ivrognes, pensa immédiatement la femme aux cheveux raiches. Qu'avaient-ils tous à être ivre à cette heure-ci ? Il était soit trop tôt pour le pastis, soit trop tard pour la vodka... Si ces gamins étaient ses soldats elle...

Elle n'aurait rien fait... car elle n'était plus Générale, et c'était dans des instants pareils qu'Aurcise regrettait sa vie passée. Il avait fallu qu'on lui prenne ce qu'elle avait durement gagné, et ces personnes payeraient mais...
Mais ce n'était pas son problème pour l'instant. Alors que son Mortel se faisait la malle, la Gardienne soupira, cette fois en exprimant son ennui.

Elle était si terrible que ça ?! Stanislas ne faisait que la fuir, c'en était lassant et elle avait envie d'un peu de calme, de repos éternel, et tout le tralala. Pour une fois, elle se dit que l'Enfer devait être plus délicat que sans arrêt courir après quelqu'un qui n'a pas envie de vous voir. A la limite, Dieu aurait pu lui offrir un gentil mortel adolescent, en manque d'amour, mais avec ce pauvre type, le cadeau était empoisonné.

Le saoûl numéro deux (Asphodèle) se releva, sans doute avait-il enfin cuvé son vin... Mais la troisième était loin d'être fraiche elle aussi. Aurcise allait s'avancer pour remettre du calme là dedans lorsqu'une Gardienne fit son apparition. Décidemment, c'était un vrai moulin ce cimetière...

La Protectrice nouvelle arrivée semblait ne pas s'y connaître vraiment... Elle paraissait maladroite, fébrile et comme tous ici visiblement, n'avait jamais d'autres Gardiens. Son étonnement ne décrocha pas le moindre sourire sympathique à Aurcise, qui se demandait plutôt où était allé trainer son Mortel.

Son départ avait supposé le sien. Pourtant, elle aurait aimé pouvoir avoir une discution avec ces deux Gardiennes. Cela aurait été enrichissant, du moins chacune semblait avoir besoin de soutien... Il lui sembla que la vie devait être plus douce lorsqu'on est un Mortel qu'en tant qu'Ailé.
Déprimer, boire, se droguer... c'était la belle vie comparée à celle qu'elles menaient toutes trois.

S'avançant, elle fut à la hauteur d'Asphodèle, le second ivrogne, lorsqu'elle remarqua qu'il devait être aveugle. Non que ce soit évident, mais quelque chose lui disait que pour être aussi maladroit (et comme lui n'avait pas de pantalon trop lâche), il devait y avoir un léger souci du côté de sa vue. Se sentant ridicule de l'avoir pris pour ivre, elle s'approcha de lui, les mains dans les poches pour chuchoter.

" T'y comprends rien, hein ? "

Elle affichait un visage neutre et absent, mais il ne pourrait certainement pas en déceler les manies.

" Je pense que tu devrais avoir une discution avec celle qui te suit depuis quelques temps... Pas vrai qu'elle te suit, hein ? "

C'était toujours ainsi, elle même ne faisait que suivre comme son ombre ce trou du cul de Murdoc. En soupirant, elle regarda une montre qui n'existait pas sur son poignet pour grogner :

" C'est pas que je m'ennuie ... mais tu vois, enfin, tu euh... comprends, moi aussi je suis quelqu'un, et c'est pas une sinécure. Ciao ptit gars. "

Elle le salua et eut une grimace. Il ne pouvait la voir... En marchant, sans prendre la peine de voler, elle passa devant les trois femmes, et les accosta :

" Enchantée mesdames, désolée de vous quitter si vite, mais deux d'entres-vous comprendront que je dois suivre l'autre débile qui vient de détaler comme un lapin... Nous nous reverrons. "

Elle parlait de manière militaire et froide.. défaut professionnel dirons-nous. D'un pas nonchalent mais rapide, Aurcise quitta le cimetière.

[ Arrow Le Port (Bureau de Stanislas Murdoc ]
[ Désolée mais jdois suivre cet abruti xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Eve Crimson
Gardien
avatar

Nombre de messages : 447
Lié à : kim swan
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Lun 5 Fév - 22:15

[lol^^ d'accord merci aurcise...je vais faire un effort^^]
[y'a un ordre pour répondre ou on fait comme on veux? je fait mon post mais si c'est pas bon je l'enleverais]

Eve regarda la gardienne qui fut la premiere à réagir.Non pas a la présence de 2 nouveaux protagonistes dans cette abbaye qui a cette heure ci aurais plutot dut être vide mais avec les autres personnes qui l'accompagnaient.
Par ce temps les mortels n'ont pas forcément envie de sortir à moins d'être suicidaire...ca qui pouvais expliquer bien des choses sur les personnes présentes ici...
Elle remarqua qu'il n'y avait qu'un seul mortel pour 2 gardienne

*et ben...c'est bizarre ca...il est privilegié ou c'est un cas à part celui la?*

*oui c'est bizarre...soit une d'entre elle a perdu son mortel soit il ya un truc que je ne m'explique pas...*

La réponse fut rapide.La gardienne se pencha d'abord sur le mortel qui semblait aussi derouté que Kim...ou alors il était saoul...après avoir parlé au jeune homme, elle se rapprocha des filles.Eve se rapprocha de sa mortelle et passa une aile autour d'elle, comme pour tenter de la protéger...mais du froid de la neige qui tombait de plus en plus fort ou de la gardienne qui ne semblait pas de bonne humeur en se rapprochant d'elles?

Sur le coup, elle ne se sentit pas très rassurée, mais la phrase qu'elle leur lanca la rassura et la fit sourire

Citation :
" Enchantée mesdames, désolée de vous quitter si vite, mais deux d'entres-vous comprendront que je dois suivre l'autre débile qui vient de détaler comme un lapin... Nous nous reverrons. "

Eve la regarda partir en lui disant:

Oui j'espère qu'on se reverra.Bonne chance avec ton mortel!!!

une fois qu'elle fut partie, elle regarda kim et parut inquiète:

Vient kim...allons quelque part à l'intérieur...tu va finir par attraper froid

en même temps qu'elle se relevait, elle regarda la gardienne qui était restée et qui semblait avoir également des problèmes pour s'entendre avec son mortel. Elle lui sourit et se retourna pour tenter d'aider kim a se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurcise Dal Istaniel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 79
Lié à : Stanislas Murdoc
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Mar 6 Fév - 1:03

[ Eve, il faut attendre que les autres aient répondu avant de poster à ton tour Wink Chacun son tour ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   Ven 9 Fév - 15:35

[Bon, j'interviens puisque l'autre saletée emplumée s'adresse à moi avant de filer!
*SPLAF*
Pinaise, faut que j'arrête de faire des rimes T.T
Sinon, je poste, Kim répond, et ensuite on réattend une réaction de Jade, espérant qu'elle revienne un jour, je veux pas d'autre gardien que cette chieuse! Very Happy]


L'ironie amusée d'Asphodèle fut soudainement happée par l'apparition d'une autre empaffée ailée qui surgit non loin avant de s'affaler à terre en hurlant et geignant.


"Mais pourquoi elle ne m'a pas plutôt lacéré les oreilles au lieu des yeux?" gémit Asphodèle, levant ceux-ci (les yeux) au ciel, d'une impuissance totalement désabusée.

Au moins, s'il avait perdu l'ouïe, il lui suffirait de fermer les yeux pour ignorer les personnes présentes, mais essayez donc de fermer vos oreilles vous! A la rigueur, on peut tenter de les boucher, paume contre nos sensibles ouvertures, mais à côté de quelques dégénérées hurlantes, pas moyen de ne pas entendre.
Elles se présentaient en plus. Comme si l'aveugle avait besoin de connaître les causes de son exaspération croissante.
Et puis, elles débutaient en quoi au juste? "Comment saouler les gens d'une manière convaincante?"
Pour Asphodèle, elles n'étaient plus des amatrices, mais carrément des pros qui pourraient en être rémunéré, il pourrait le certifier!

Et pour combler le tout, la neige ne l'enveloppait absolument pas en un haleau de douceur isolante, non, la neige aiguisait ses sens, ne les rendant que plus réceptifs à la débâcle de mots et de cris.

Le môme allait se mettre à soupirer longuement lorsqu'il fut surpris par l'intervention d'une autre voix impénétrable:


"-T'y comprends rien, hein ? "

Il en fut soufflé! Comment pouvait il comprendre quoi que ce soit?
Qu'est ce qui l'y obligeait de toute manière?
Il n'avait pas à comprendre, il s'en fichait éperdument! Et c'était quoi cette voix qui s'adressait à lui, atone, sans prévenir? Il ne l'avait même pas détecté!
Elle lui voulait quoi?
Elle avait pitié?
Elle voulait qu'il s'énerve peut-être?

Une discution avec l'autre folle?
Dieu, les saints pères, démons des enfers et le reste!
On prenait l'autre greluche pour sa PETITE AMIE!
Alors là, ça n'allait pas DU TOUT.
Et l'attitude habituellement flegmatique de notre jeune homme se teinta de rougeur quasi-colérique qu'il tenta de maintenir, ne connaissait encore, que mal, sa nature explosive en certains évènements.
En tout cas, elles avaient conscience visiblement d'être des détraquées obsessionnelles compulsives, puisqu'elles savaient bien qu'elles suivaient leurs victimes!

Asphodèle eut un élan de pitié pour l'homme qui s'était précédemment enfui, et qui subissait, comme lui, les avances de ces matrones insupportables.
C'était quoi? La secte des Amazones qui aiment le monde et donc, cherche à combler les besoins de pauvres mâles sans défense?
Il serra les poings alors que l'ange qui lui avait adressé la parole s'éloignait, il n'allait pas pouvoir contenir sa rage (qu'il n'expliquait d'ailleurs pas) longtemps, le gamin, il suffirait qu'on lui réadresse la parole pour...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Caveau] "Mais où est-il celui-là ?"
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pano' CC 1/40... Mais prérequis Dagues ><"
» Un mixte entre "The Great Battle of..." & "Field of Glory"... Mais animé. C'est possible ?
» Cooper - Une fois, j'ai entendu dans un film "Seul l'Amour transcende le temps et l'espace !" Mais je ne crois que ce que je vois !
» perdu.. perdu... Je joue "skavens" mais je perds tout le temps
» 2010-11: Equipe de Virus : "J'ai glissé chef, cool rasta"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: L'Abbaye et son Caveau-
Sauter vers: