AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'infirmerie

Aller en bas 
AuteurMessage
Eneas Medeiro
PnJ
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: L'infirmerie   Sam 1 Déc - 0:00

C'était un endroit assez eu accueillant de prime abord. L'espace blanc et impersonnel était sinistre, proprement aptes à provoquer des phobies à qui n'aimait pas les milieux aseptisée. Pourtant à bien y regarder à présent, ça ne ressemblait plus vraiment à une infirmerie. Le blanc des murs disparaissait régulièrement sous des dessins d'enfants incertains, représentant des bateaux, des dauphins, des poissons en tout genre, parfois des palmiers et des plages, ou un beau soleil rouge tombant sur l'océan. Certains très abstrait devaient très certainement représenté quelque chose, mais encore fallait-il savoir quoi. En bas à droit de chacun d'entre eux, il y avait une date et un prénom. Braves bambins!

On trouvait également un bol avec quelques fruits posés sur un plateau un peu plus loin, et une peluche abandonnée sur l'un des lits mis à disposition des passager. Au font, une sorte de porte donnait sur une sale annexe, mais elle était soigneusement fermée à clé. Debout face à la pharmacie, le médecin revérifiait pour la énième fois le contenu. Bon, il avait déjà fait trois inventaires, signés, validés, et envoyé, mais il préférait connaitre par coeur tout ce qu'il y avait à disposition. Il referma simplement la petite porte au miroir et se retourna vers les lits, tous impeccablement fait. Comme d'habitude, il y aura très certainement des mal de mer, quelques migraine, un rhume et des petites coupures. Rien de bien méchant, comme dans la majorité de ces croisières. Il allait encore passer plus de temps à bouquiner qu'à soigner les gens! Seulement voilà, Eneas se devait d'être présent, au cas où...

Il soupira, non pas de lassitude, mais plutôt d'excitation. En fait il adorait ces croisières, les paysages magnifiques, le chant de la mer, tout ce qu'il y avait de plus plaisant en fait! Il s'assit devant son bureau, ouvrit un pavé sur la faune et laflore aquatique de Méditerranée. Il le lisait à chaque départ de croisière. Depuis le temps, il le connaissait sur le bout des doigts! Seulement les images étaient tellement belles...

Sur la porte de l'infirmerie, il était écrit "frappez et entrez".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Mortel
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 31
Lié à : Yue Ono / ~*o*~Spooky~*o*~
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie   Sam 8 Déc - 14:28

Après avoir laissé son protecteur vaquer à ses occupations, Helena se dit qu’il n’avait pas tort, elle devrait peut être aller voir ou se trouve l’infirmerie au cas ou. Elle n’avait jamais pris le bateau, du moins aussi loin que remontait sa mémoire brouillée, et peut être allait elle souffrir du mal de mer durant ce long voyage. Elle descendit l’escalier qui menait aux étages inférieurs à la recherche d’une indication sur l’endroit ou pourrait ce trouver l’infirmerie. Après avoir tournée dans plusieurs couloirs, elle trouva finalement une borne avec un plan du bateau. Elle s’en approcha et tenta de décrypter les lignes et les mots qui composaient l’image. Un gros point «vous êtes ici» lui indiqua qu’elle se trouvait près de la boite de nuit. En cherchant de plus près, elle trouva l’infirmerie qui se trouvait 2 étages au dessus, pratiquement à l’opposé de la ou elle se trouvait. Le chemin en tête elle repartit sur ses pas en suivant les indications de la cartes et tomba finalement sur un panneau indicatif «infirmerie» Encore un peu et elle aurait renoncé.

Elle suivit la direction du panneau et atterrit dans un grand couloir assez large, donnant sur la partie majeur du bateau. Une immense porte vitrée en face d’elle ouvrait sur une terrasse, un eu plus loin on pouvait voir une piscine et différents endroit de loisirs. Sur la gauche, le même panneau «infirmerie» indiquait une porte blanche dans un renfoncement. Sur cette porte, Helena reconnu la croix rouge, omniprésente à l’hôpital ou elle était. Un feuille «frappez avant d’entrer» venait remplir le vide sous la croix. Helena s’exécuta. Elle donna 3 coup de ses poings frêles, c’est à peine si c’était audible, et poussa la poignée de la porte pour l’ouvrir. Elle regarda à l’intérieur avant d’entrer pour voir si il y avait quelqu’un et l’ouvrit un peu plus pour passer sa tête. Il y avait en effet un homme qui semblait être le médecin de bord, entouré de dessins accrochés au mur. Des images de couleurs vives, représentant parfois quelque chose de reconnaissable. Son regard fit le tour de la pièce, qui ressemblait fort à sa chambre l’hôpital, excepté la vue de la mer par la fenêtre, seul point lumineux de la pièce. Voyant que l’homme avait posé son regard sur elle, elle entra doucement en saluant le docteur par un «bonjour» timide. La pièce toute blanche faisait ressortir la pâleur de la jeune fille qui semblait constamment malade. Cela ne sembla pas échapper au médecin qui, à son arrivée, semblait sortir d’un rêverie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneas Medeiro
PnJ
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie   Lun 10 Déc - 21:21

Les quelques coups relativement timides sur la porte poussèrent le médecin à s'éveiller quelque peu. A vrai dire, il aurait presque pensé que les premières visites commenceraient en soirée, avec les aléas du premier souper mal digéré et les premières escapades aux allures de cascades des enfants surexcités. Mais non, quand la porte s'ouvrit finalement, ce fut sur une demoiselle très mignonne, mais affreusement pâle. Y aurait-il du virus dans l'air? Eneas referma prestement son gros ouvrage sur la vie marine pour se relever, repoussant avec un soin presque maniaque son siège contre le bureau.

"Bonjour! Entrez seulement!"

Il s'efforça de faire bonne figure malgré son air encore un peu rêveur. Sans doute n'était-il pas encore pleinement redescendu de son petit nuage ou alors peut-être qu'il avait toujours naturellement l'air un peu... Ailleurs. Il se contenta de faire un geste de la main, invitant la demoiselle à s'installer confortablement sur un des lits. Oh, il n'avait pas vraiment l'intention de l'ausculter immédiatement, mais la pièce n'étant hélas pas très vaste, Eneas n'avait jamais pu obtenir les fauteuils qu'il voulait pour que les gens puissent se mettre à l'aise sans avoir immédiatement l'impression de passer pour un patient en manque de soin.

"Je suis le Docteur Medeiro, que puis-je faire pour vous?"

Première note, ne jamais faire des hypothèses au premier regard. Après tout certaines personnes sont d'une pâleur naturelle et suggérer qu'elles ont l'air en mauvaise santé pouvait être très mal pris. D'autant plus que si elle avait pu marcher jusqu'ici, c'était que ce dont elle souffrait n'était pas assez grave pour la clouer sur place. Peut-être n'avait-elle qu'une question, ou simplement un malaise. En tout cas vu la pâleur, même s'il ne faisait pas de commentaire sur l'état de la demoiselle, il supposait très fortement une forme d'inadaptation à l'environnement du navire. Peut-être un mal de tête ou un mal de mer? A moins qu'il ne s'agisse d'un état grippal. Avec les courants d'airs sur le pont, tout était possible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena
Mortel
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 31
Lié à : Yue Ono / ~*o*~Spooky~*o*~
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: L'infirmerie   Mar 11 Déc - 0:09

Elle entra donc sous l’invitation du médecin en poussant la porte derrière elle pour la refermer un petit peu. Elle s’avança, replaçant d’un geste sa jupe fine pour lisser les plis formés par le vent. Puis, suivant le geste du docteur, s’assit nonchalamment sur le premier lit qui s’offrait à elle. Le bout de ses pieds touchaient à peine le sol une fois qu’elle se fut installé. Elle posa ses bras en arrière et laissa le poids de son corps aller sur ses bras. Elle regarda une nouvelle fois autour d’elle pour se faire une idée de l’endroit. D’ici cela semblait plus grand qu’il n’y paraissait. Plusieurs rangées de lits étaient disposées en face du bureau du docteur tous entièrement blancs. Encore plus de dessins étaient visibles. Les couleurs des coups de crayons donnaient un peu de gaieté à l’ensemble de la pièce. Finalement elle posa son regard sur le docteur Medeiro qui lui adressa la parole, et lui répondit, d’un ton neutre, sans sourire, mais pourtant assez doux:

Je me demandais si je pouvais vous emprunter des médicaments pour le mal de mer, car je n’ai encore jamais voyagé, et j’ai peur d’en souffrir. Et il ne faut en aucun cas que je sois malade, surtout pas le soir.

Elle dit ca en pensant à la tache que lui imposait son père même pendant ces vacances. Elle pensait que si elle était malade elle ne pourrait pas rapporter d’argent à son père et il serait furieux. Hors elle avait envie de passer de bonnes vacances, et n’avait aucune envie que le caractère de cochon de son paternel vienne gâcher sa joie. Cependant elle ne dit rien de tout ca, et ce contenta de regarder le docteur de ces yeux menthe à l’eau, du même regard vide d’expression qu’elle avait d’habitude et qui lui donnait cet air fantomatique auquel elle s’était à présent habitué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'infirmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'infirmerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Scénario ° :: Embarquez pour le Paradis !-
Sauter vers: