AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appartement 708, Mlle Kalderash

Aller en bas 
AuteurMessage
Yanna Kalderash
Mortel
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 29
Lié à : Lucka
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Appartement 708, Mlle Kalderash   Sam 18 Aoû - 12:18

Seule la lune avait la bonté d'illuminer Yanna qui, accompagnée de son Gardien, traversa les rues toujours aussi sombres, rencontrant de tant à autres de dangereux délinquants de la nuit, s'échangeant joints et argent, et encore beaucoup d'autre chose encore. La jeune fille marchait silencieusement, bien que ses bottes cloutées fassent un bruit pas possible au contact des pavés. Le froid la démangeait des doigts, et elle s'en remit à ses poches de tissus fin, sans le moindre concept lié à la chaleur. En effet, ce n'était pas très loin. Ils arrivèrent bien assez tôt dans une allée où, à chaque côtés, était disposé des immeubles à 8 étages..avec ascenseur. Encore faut-il qu'il marche. La chanteuse tourna vers un bâtiment en particulier, et poussa l'une des portes après avoir saisit un code à quatre chiffres. Elle ne lui tint pas la porte, surement ne croyait-elle que ce le garçon était un mirage, une illusion créé par elle même. Et puis.. savait-il traverser les murs ? encore un mystère. Mais ce serait étonnant, puisqu'il a la capacité d'avoir contact avec elle. La Kalderash se pointa devant l'ascenseur et pressa le bouton qui devait normalement être illuminé. Elle n'attendit même pas 10 secondes et laissa tomber, avec un coup de poing dans le cadran. Yanna reprit sa marche et emprunta les escaliers. Propres, mais sans plus. Elle se retint à moulte reprises de soupirer, tellement la fatigue la prennait en plus de cette corvée..celle de monter les escaliers jusqu'au 7ème. Arrivée à destination -ou presque-, elle souffla un bon coup pour se soulager de ses efforts. Yanna s'aventura dans le petit couloir principal où défilait plusieurs portes aux nombres commençant dans les 700. Elle s'arrêta devant une porte en particulier, la 708. Ses poches étaient vides et Yanna ne prit pas la peine de chercher à l'intérieur. Sa clé était accrochée à un pendentif à une longue chaine, descendant jusqu'à son nombril même. La jeune femme se saisit de la clé et enfonça celle ci dans la serrure et tourna trois fois dans le sens contraire d'une montre. Elle pressa la poignée, ouvrit la porte et laissa entrer Lucka après elle. La porte se referma par son propre poids, puis refermée par la main de la Punkette aux habits déchirés. Le sol était fait de moquette décolorée. Elle s'avança un peu et pressa l'interrupteur qui alluma quelques faibles lampes, cloîtrées un peu partout dans la pièce principale qui était le salon, rattaché à la cuisine par un petit bar. La décoration était sans doute étrange, mais pas pour une femme telle qu'elle. Les murs tapissés étaient totalement blanc, et cela faisait une contraste avec tous les objets qui eux, étaient noirs, sauf pour l'argenterie, bien évidemment. Dans le salon, se trouvait une table basse en verre, avec 3 poufs et un fûton autour de celle ci. Yanna semblait être prête à reçevoir du monde à tout moment. C'était le cas. Il y avait une immense baie vitrée, qui donnait sur le centre ville. On aurait dit que cette jeune fille n'était pas pauvre du tout, et gagnait bien sa vie. La preuve, tout était impec dans ce studio, et on pouvait imaginer de loin les autres pièces. Un tapis d'origine Indienne était au sol. La cuisine, elle, était bien équipée. Lave vaisselle, four, cuisinière, frigo, micro onde, et encore bien d'autre choses. En entrant, il y avait un petit couloir qui donnait directement sur le salon. On pouvait tourner vers un autre petit couloir qui avait quatre portes fermées pour issues. Quand on tournait à gauche, pour se retrouver entre le bar et le salon, on avait, en face de nous, un autre petit couloir qui lui, n'avait qu'une porte, tout au fond.
Yanna déposa son sac et sa guitare à une place respective, l'un sur une commode et l'autre près d'un meuble. Elle s'assit alors dans le futon, mains derrière la nuque. La femme ne lui proposa pas de boire, logiquement, il ne pouvait ni manger ni boire à présent. Elle pouvait se montrer commode de temps à autres.. mais c'était encore à voir.

Viens donc t'assoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucka
Gardien
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 29
Lié à : Yanna Kalderash
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Appartement 708, Mlle Kalderash   Sam 18 Aoû - 14:57

Le jeune homme devenu Gardien gardait une certaine distance entre lui et sa jeune protégée. Il avait besoin de celle-ci tout comme il se doutait qu’elle aussi. Lucka n’était pas la pour la collé, et il n’en voyait pas les raisons qui le pousserait a faire cela. Lui-même n’aimait pas vraiment être proche des autres, il le faisait davantage par nécessité que par réel plaisir. En l’occurrence garder cette distance de sécurité entre eux lui permettait de réfléchir un peu – comme si il ne faisait que ça - et d’enregistrer le coin. On ne savait jamais si un jour il se perdait il serait bien heureux de savoir ou il devait allé pour retrouver sa mortelle.
Ils continuèrent leurs chemins avec comme seul accompagnatrice la lune et quelques passants peu fréquentable. Lucka les observa d’un œil neutre. Yanna avait l’air d’avoir l’habitude et ne se formalisait pas de ses personnes tout comme ses délinquants n’avait pas vraiment l’air de se formaliser d’elle. Encore heureux, il imaginait fort bien que si il était encore vivant cela ne se passerait pas forcément ainsi…Encore fallait il que vivant il traîne par ici ce qui n’était pas vraiment le cas…

Une allée d’immeuble qu’il ne connaissait pas semblait être leur dernière destination. Ça avait l’air d’être un coin tranquille. Il ne poussa pas plus loin ses réflexions de peur de perdre de vue son actuel guide. La jeune femme tourna vers un immeuble et ouvrit la porte avant de passer. Lucka tendit sa main, espérant que le réflexe allait être bon, et finalement réussit a passer par la porte. Nouvel victoire pour l’ange aux ailes noir, qui ne s’attarda pas et continua son avancé. Après avoir vu Yanna s’énervé contre l’ascenseur – qui ou ne marchait plus ou était trop lent pour la demoiselle – finit par prendre les escaliers. Il la suivit sans grommeler. Les escaliers il en avait toujours eu l’habitude, et puis par simple fierté il pourrait enduré une tempête de neige alors un escalier…Au maximum c’était 8 étages a monté, ils n’en montèrent que 7. Yanna souffla un peu a leur arrivé sur le pallier alors que lui ne se sentait pas plus fatigué que ça. L’habitude ou sa nouvel condition ? il ne serait pas vraiment le dire, mais il attendit que la jeune fille se reprenne pour la suivre de nouveau jusqu'à la porte marqué 708.

La musicienne ouvrit la porte entra puis le laissa passer. Si il en fut quelque peu surpris il ne le montra pas vraiment préférant sans doute gardé cette expression détaché qui le caractérisait plutôt bien. Une fois la lumière allumée et la porte fermée Lucka observa rapidement le petit studio aux tons blanc et noir. En voyant la jeune femme, il n’aurait jamais cru que son appartement serait ainsi. En réalité il ne savait pas vraiment a quoi il s’attendait mais ça n’avait pas l’air d’être ça. Mais il ne fallait pas se plaindre…

Yanna s’installa dans le salon sur le futon et finalement elle lui proposa de s’asseoir également. Il aurait été impolie de refuser, non ? Alors il s’installa devant l’un des poufs en face de la jeune femme, a même le sol, le dos appuyer contre le siège

« Merci » murmura t’il par simple politesse envers la jeune femme.

. Il ne se sentait pas vraiment a l’aise ici, maintenant…Ses ailes le gênaient et l’agaçait, il ne se sentait pas a sa place dans se décors ni nulle part ailleurs…Au moins elle se montrait plus avenante c’était un bon début. Mais maintenant qu’ils se retrouvaient là, que faire ? Ou plus vraisemblablement que dire ? Au moins on avait fait un grand pas au niveau de la coopération. Il réfléchit quelques instants avant de finalement poser la question qui le gênait.

« Je ne sais pas grand-chose de toi, mais si je suis la c’est que tu as ou va avoir des problèmes…Tu saurais peut être ce que c’est, non ? »

C’était très franc. Mais il l’avait toujours été et cela ne changerait sans doute pas avec le temps, il fallait si faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanna Kalderash
Mortel
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 29
Lié à : Lucka
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Appartement 708, Mlle Kalderash   Mar 21 Aoû - 15:36

Il vint à s'asseoir après un remerciement, d'une position assez louche, comme il l'avait si bien fait dans la ruelle sombre où ils s'étaient fait la "morale". Yanna réfléchit un instant, avant même qu'il n'est l'intention de prendre la parole. Il était tard, et pourtant, sa présence la maintenait en éveil. Son sommeil s'était comme ... volatilisé. Elle voyait bien que son ange gardien n'approuvait pas tellement bien son statut d'ange, ses ailes semblaient le gêner, tout comme ce monde où il n'a plus vraiment sa place. La jeune femme rassembla ses jambes et les amenèrent vers elle, les plaquant contre sa poitrine, le menton entre ses deux genoux. Au fond, elle avait une pointe de sensibilité, de conscience à travers le monde qui l'entoure. Oui, même si ses airs sont un peu du genre " je m'enfoutisme", Yanna sait très bien ce qui se passe autour d'elle et en prend compte personnellement. Le monde est pourrit et elle le voit, le sent. Rien ne la retient à rester ici, sur Terre. Peut être que maintenant, avec l'arrivée de ce Gardien, envoyé du Dieu menteur, il lui faut rester sur cette planète. Même si elle se sent de moins en moins existante.

Après quelques secondes de silence et de tension entre eux, Lucka commença à prendre la parole.

« Je ne sais pas grand-chose de toi, mais si je suis la c’est que tu as ou va avoir des problèmes…Tu saurais peut être ce que c’est, non ? »

Le calme ne pouvait pas régner encore plus longtemps. Cette question, celle qu'il lui jeta en pleine figure la fit tout simplement rire. Quelque chose de terrible allait lui arriver, lui retirant, certainement, la vie. Si elle partait comme ça, dans un autre monde où personne ne pourrait aller la chercher, Yanna pensait qu'elle ferait trop plaisir à Dieu. Alors il fallait à tout prix rester ici. En vie. Par tous les moyens.

Des problèmes ? comme si je n'en avais pas assez ! Non, franchement, je ne sais pas. Un fan déjanté qui ferait la même chose qu'à Lennon sur moi, ce serait une possibilité.

Elle prenait cela dans le plus haut grade qu'il soit. Sérieuse, mais à la fois orgueilleuse, celle qu'elle n'avait pas peur de la mort. Mais, d'un côté, chaque être a un peu à craindre la fin de sa vie.
Une question la démangeait malgré elle. La musicienne lui envoya une question, n'ayant pas un rapport direct avec cela. Elle s'interessait plutôt à Lucka.

Ca fait quoi, de crever ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucka
Gardien
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 29
Lié à : Yanna Kalderash
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Appartement 708, Mlle Kalderash   Jeu 23 Aoû - 14:02

La tension avait un peu reprit le dessus après sa question. Quoi de plus normal a vrai dire, il fallait dire qu’il ne prenait pas des pincettes mais il valait mieux allez dans le cœur du problème. Après tout qui sait combien de temps ils allaient devoir se côtoyer ? Si elle voulait se débarrasser rapidement de lui, c’était bien le plus rapide en fait. Malheureusement la réponse quand elle vint enfin ne lui parut pas très éclairante. Qui était Lennon ? Que lui était il arrivé ? En fait sa phrase soulevait plus de questions qu’elle ne donnait de réponse. Un gros point d’interrogation imaginaire flottait autour du jeune gardien qui aurait préféré qu’elle lui réponde plus clairement…Peut être est ce qu’elle le faisait exprès mais pourtant elle avait l’air sérieuse. Mais il ne connaissait pas sa vie ! Mais au moins il savait qu’elle avait déjà des problèmes qu’elle avait l’air de considérer comme mineur ou habituel. Mais l’habituel n’était pas vraiment sans dangers…Il ne savait pas pourquoi l’hypothèse d’un ‘fan déjanté’ ne l’étonnait même pas. C’était une possibilité a ne pas écarté en tout cas.
Au moins il avait essayer…C’était mieux que rien.
Il réfléchissait un peu à tout ça lorsque sa protégée lui posa une étonnante question…Dites aussi directement. Au moins niveau franchise il avait en face de lui quelqu’un de son niveau. Voir peut être plus en fait.

Il resta plusieurs secondes a ne pas vraiment savoir que dire. Il avait fait exprès de ne pas repenser a cela depuis qu’il avait enfin rencontrer Yanna au hasard des ruelles et y repenser n’était pas spécialement agréable ou quoi que se soit du même genre. Il ne chercha même pas a éluder la question, après tout ce qu’il avait vécu était plutôt inattendu et peu de personne revenait ainsi ‘témoigner’ sur l’après mort. Comment expliquer quelque chose de si compliqué ? Après tout ce n’était pas rien la mort. Son masque détaché c’était un peu fissuré et il essaya de répondre a la jeune femme.

« C’est…indescriptible. » avoua t’il après quelques minutes a chercher ses mots. « On sait qu’on va mourir, mais tout est assez confus… la douleur est insupportable puis on ne sent plus rien…comme si on s’échappait de notre corps…Enfin pour moi c’était comme ça »

Il haussa les épaules comme pour se convaincre que ce n’était pas bien grave au final alors que cela l’avait bien plus remué qu’il ne le montrait. C’était la fierté qui l’empêchait de dire objectivement ce qu’il avait pensé a cet instant. La peur. Cette peur panique de se rendre compte que notre vie allait s’achever ici, qu’il ne pourrait plus rien faire… Cette peur de l’inconnu, celle qui était toujours présente en lui parce qu’il ne savait pas se qui l’attendait comme lorsqu’il était un simple humain sans ailes. Celle de la Mort tout simplement…L’incompréhension, le doute, la trahison, la colère, la douleur…Tout ces sentiments qui s’étaient emparé de lui a cette instant, elle n’avait pas a le savoir. Cela était trop personnel. Il ne se sentait pas apaiser d’être revenu ici, c’était une sourde douleur qu’il ressentait comme ancrée en lui… De la fierté, il en avait peut être trop mais il avait d’autre chose a penser, ou du moins il voulait penser a autre chose. Il verrait tout ça plus tard…

« En tout cas, je ferrais tout pour que tu ne le ressente pas de si tôt … » finit il par dire souhaitant mettre fin par cette phrase a ses propres souvenirs éparses.

Il posa son regard sur elle un peu plus déterminé a ne pas faire éprouver la même chose a sa protégée. Il pouvait peut être comprendre un peu mieux maintenant les décisions de se ‘Dieu’ qui l’avait envoyer. Il n’avait jamais aimer voir les autres souffrir, alors si il pouvait évité cette souffrance là, la Mort ou tout se qui s’y approchait alors il le ferrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement 708, Mlle Kalderash   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement 708, Mlle Kalderash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» [Question] Crâne de Dragon et Appartement de Daenarys (résolu)
» voleur de dragon & appartement de Daenerys
» Vélo d'appartement
» Bon appartement chaud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: Le Quartier Résidentiel-
Sauter vers: