AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mélina Sérifan

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélina Sérifan
Gardien
avatar

Nombre de messages : 37
Lié à : September Finn
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Mélina Sérifan   Jeu 9 Aoû - 15:26

Nom : Sérifan

Prénom : Mélina

Surnom de Gardien :
La silencieuse

Âge lors de la Mort : 23 ans

Âge de Gardien : 0

Rapide description physique : Mélina est de taille moyenne et est fine, presque menue. Ses yeux sombres et profonds contrastent avec sa peau si claire qu’elle en paraît blanche. Elle est fine, sa peau, elle est douce. C’est une peau d’enfant, si simple à entailler… Tout cela contribue à lui donner une apparence fragile, mais si elle est si simple à blesser, elle se relève toujours. Elle s’habille en noir, toujours. Serait-ce une façon de faire le deuil de sa vie ? Peut être. C’est une façon d’afficher sa tristesse. Et puis il y a ses ailes. Ses grandes ailes d’une blancheur immaculée, toutes aussi douces que sa peau, signe que ce n’est qu’une seconde chance, sa vie est bel et bien terminée. Mais dans ce tableau en noir et blanc, une note de couleur apparaît, comme l’espoir qui ne la quitte jamais. Je parle bien sur de ses cheveux, ses longs cheveux roux aux reflets miroitants, illusion de vie dans ce corps mort.

Description psychologique : Mélina est une solitaire. Elle aime le calme et le silence de la solitude et si elle apprécie aussi la compagnie, elle ne la recherche pas. Elle est réservée, timide, si souvent réfugiée dans son petit monde à elle, ses rêves. Car Mélina rêve. Jour et nuit elle pense, s’envole dans un autre univers, un univers qu’elle a créé et où elle est la seule habitante et l’a toujours été. Ou presque. Elle est fragile, s’attache trop facilement aux gens. Chez elle tout marche à l’affectif, c’est son cœur qui commende, pas son cerveau. Et du coup chaque trahison, chaque affront la détruit. Mais pas tout à fait. Elle ramasse ses miettes et se relève, gardant la marque de cette punition et cherchant à en tirer une leçon. C’est peut être pour ça qu’elle cherche tant la solitude, pour éviter de s’attacher aux gens. Mais elle ne peut complètement fermer ses yeux et ses oreilles, elle aime trop observer le monde pour ça, alors elle s’attache à des gens qu’elle ne connaît même pas, juste parce qu’elle a l’impression de les comprendre, par leurs gestes et leurs actions. Mélina est généreuse et n’hésite pas à se sacrifier pour ceux qu’elle aime. Quitte à ne rien recevoir en retour. De toute façon elle se relèvera. Ce ne sera pas la première fois qu’elle tombera, elle est si susceptible, si sensible, si émotive. Un rien la touche, de bien comme de mal. Et puis comme à chaque fois elle pardonnera à ceux qu’elle aime, et ils auront de nouveau droit à sa tendresse et sa douceur. C’est plus fort qu’elle.
Non Mélina n’est pas toujours cette fille triste est fragile, elle sait rire aussi, elle sait sourire. D’ailleurs rien n’est plus ravissant sur ce visage expressif qu’un sourire sincère. Car ils le sont tous. Mélina ne ment pas, de toute façon elle ne sait pas faire. Elle dit toujours ce qu’elle pense, sinon elle ne dit rien. Tout se voit chez elle, tout ce devine. Elle est aussi transparente que de l’eau de source et ses plus petites pensées se lisent dans ses yeux et sur son visage comme si elle les avait dit tout haut.
Mélina à garder beaucoup de ses goûts acquis lors de sa plus tendre enfance, à la campagne. Elle aime avant tout la nature, les animaux et tout ce qui s’y rapproche. Elle aime les paysages, même les plus simples. Elle peut rester des heures à admirer la beauté d’un ciel bleu saupoudré de quelques nuages. Elle aime le ciel, le soleil, la lune, toutes ses choses lointaines mais pourtant présentes, ces choses qui la font rêver et libère son esprit. Elle aime le naturel, le sincère. Elle aime beaucoup lire, de longs romans sans images, fantastiques en génral où elle découvre un nouveau monde qu'elle s'aproprie d'une certaine manière. C'est sa deuxième façon de s'évader, après rêver. De manière générale, elle aime tout ce qui lui rappelle son enfance, cette partie si heureuse et innocente de sa vie. En revanche, elle n’aie pas la ville, la pollution, les menteurs, les prétentieux, le bruit, le désordre, toutes ses choses qui bougent tant, font tant de bruit et la noie dans un abysse sans fin. Mais surtout, il existe une sensation qu’elle adore plus que tout, une sensation qui la quitte malheureusement, la sensation d’être vivant.

Gardien de : September Finn

Passé : Un joli matin de juillet, dans un petit village de campagne, une jolie petite fille naît pour le plus grand bonheur de ses parents. Elle est le quatrième enfant d’une famille de paysans. L’aînée, sa seule sœur, est partie depuis quelques années en ville car elle y travaille en tant qu’infirmière. Ses deux frères, âgés de cinq et sept ans, entreront immédiatement dans son cœur, ainsi que le reste de la famille. Cette petite Mélina vivra une enfance heureuse dans la petite ferme de ses parents où elle se liera d’amitié avec chaque vache, chaque poule, et plus simplement avec chaque animal la peuplant. Mélina est une enfant joyeuse, un peu bavarde comme beaucoup d’enfant de son âge, très curieuse, qui s’intéresse à tout. L’innocence même de l’enfant, petit ange comme chaque parent en rêve. Elle travaille bien à l’école et à une soif d’apprendre exceptionnelle, tout en elle dispose à un avenir prometteur. Puis vient l’adolescence, période de remise en cause, de recherche d’identité. Mélina se referme sur elle-même et commence à s’enfermer dans la solitude. Au collège elle n’a pas d’amis ou presque, juste quelques personne qui sont venues vers elle et l’ont poussée à devenir leur amie. Mélina commence à rêver. Elle s’envole, disparaît de ce monde si ordinaire pour se créer le sien à sa mesure. Elle n’accepte personne dans ce petit paradis où elle s’enferme pendant des heures, assise sur le muret près du portail de sa maison, à regarder le champ ou paissent tranquillement les quelques vaches de la famille. Elle aide un peu à la ferme, un tout petit peu. Ses parents ne s’inquiètent pas pour le silence dans lequel elle s’enferme, ils prennent ça comme un comportement normal, après tout les adolescent ne parlent guère à leurs parents. Et puis c’est la petite dernière, à présent leurs regards se tournent vers leurs fils qui se lancent dans la vie, vers la vieillesse qui les guette. Mais si Mélina ne parle guère, elle est très attachée à sa famille, en pleine crise d’affection. Et puis le temps passe et rien ne change. Finalement les parents commencent à s’inquiéter, ils l’emmènent voir des psychologues. Mélina ne proteste pas, elle ne dit rien, se contente de se boucher les oreilles sans dire un mot. Aucun spécialiste ne réussit à lui tirer une parole ni un sourire, son visage reste impassible, elle est partie dans son monde. Mélina s’oriente dans la biologie et après son bac, elle fait des études pour devenir zoologue. Sa passion des animaux et de la nature ne s’est pas envolée, c’est d’ailleurs le seul endroit où elle trouve le calme et le silence approprié à ses rêveries. Mais son petit monde silencieux vit soudain apparaître quelqu’un. Un jeune homme voulait entrer, il parlait lui aussi la langue du silence et souhaitait être accepté dans le petit monde de Mélina. Mais celle-ci ne l’entendait pas de cette oreille, cet univers lui appartenait, elle refusa son amitié. Mais le jeune homme, du nom de Dante Okytian, ne lâcha pas le morceau et, voyant qu’il ne lui voulait pas de mal, Mélina finit par le laisser entrer. Et peu à peu l’amour s’installa. Tous les deux se comprenaient, s’aimaient et peu à peu Mélina retrouva la parole, elle réapprit à vivre avec les autres. Ils s’installèrent dans un appart et vécurent deux ans et demi ensemble. Tout aurait pu s’arrêter ici, sur un happy end romantique mais une histoire qui finit bien est une histoire qui n’est pas finie. Si vous aimez les fins heureuses, arrêtez-vous là. Car le silence reprit possession de Mélina quand elle apprit la mort du plus âgé de ses frères dans un accident de voiture où il n’avait aucun tord. Une voiture avait grillé un feu rouge et lui était rentré en plein dedans, il était mort sur le coup, peut être n’avait-il même pas souffert. Mais Mélina l’aimait trop pour accepter si facilement la nouvelle et elle s’enferma de nouveau dans son petit monde, ne parlant plus à personne, même pas à Dante. Ce silence exaspérait celui-ci et il commença à s’énerver, à crier sur la jeune femme mais celle-ci ne répondait rien, ne faisait rien, elle n’était plus là. La tristesse de cet abandon fit monter la colère de Dante et il lui criait de plus en plus souvent dessus. Il commença à la frapper, essayant de la faire réagir mais rien à faire. Mélina acceptait les coups sans rechigner, ne comprenant pas cette colère, elle croyait que Dante ne l’aimait plus et se refermait encore plus sur elle-même. Une nuit où elle s’était enfuie de l’appartement pour aller voir la lune du haut d’une falaise qui surmontait la mer, peut être pour se consoler de sa tristesse, elle fut rejointe par Dante. Celui-ci voulu la consoler, il lui parla tendrement, chercha à la libérer de cette tristesse insondable. Mais encore une fois elle ne réagit pas. Et encore une fois il s’énerva. Il la releva, la poussa, la gifla. Une seule larme, une larme d’incompréhension, glissa sur sa joue, seule réponse à ces coups répétés. Il la poussa une fois de trop. Ce n’était pas prévu évidement mais elle tomba. Son corps fit une longue chute, destination les rochers dépassant des flots. Dante cria. Et pour la première fois depuis la mort de son frère, Mélina sourit. S’il criait, c’est qu’il l’aimait encore. Puis son sourire disparut. Elle par contre, elle ne sera plus là pour l’aimer. Et son corps se disloqua sur les rochers.

Lien avec d'autres personnages : aucun

Comment avez-vous connu ° Les Gardiens ° ? dans un top site


Dernière édition par le Mar 18 Sep - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mangakusei-rpg.superforum.fr
Dieu
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1262
Lié à : Un Farfadet nommé Désir
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Mélina Sérifan   Jeu 9 Aoû - 19:19

Bienvenue !

Pauvre petite Gardienne, j'espère que ta seconde vie sera plus heureuse que la première.

Fiche validée Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levi-corpus.activebb.net/index.htm
 
Mélina Sérifan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - RP de Rpgman -
» [CDA] izydroph Eldar noir/Elfe noir
» Le mariage IRL de Lina et Nag fêté en jeu
» Théories sur l'histoire de PL6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Introduction ° :: Le Livre des Morts :: Gardiens Acceptés-
Sauter vers: