AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 1:34

(ouvert à on gardien et a qui voudra passer un savon à Alice xD)

Lorsqu'Alice se retrouva devant l'hôpital, elle remarqua qu'il y avait de l'agitation dans le hall.

*Ils doivent me chercher*

Alice avait un peu peur de ce qu'il allait se passer, mais elle était prête à les afronter, aussi froide et fermée que d'habitude. Marcher pour retourner ici lui avait fait du bien elle n'avait pas adressé la parole au nouveau venu et avait sécher ses larmes. Elle espérait que le personnel de l'hôpital de ne le remarquerait pas.

Alice gravit les marches de l'escalier la peur au ventre, mais le visage fermé. Controlant sa main tremblante, elle ouvrit la porte de la batisse et entra. Sans trop savoir si c'était utile, elle la laissa un peu plus longtemps ouverte, pour que son gardien puisse entrer. Et puis, elle claqua la porte pour la refermer, faisant ainsi remarquer sa présence au petit groupe qui discutait dans l'entrée.

*Que la fête commence*


(je laisse ca comme ca pour l'instant, je n'ai pas encore vu s'il y avait des médecins, je crois qu'il y a un chirurgien, libre à lui de venir ici ou pas Wink si personne à part Sébastien n'a répondu ici, je jouerais le rôle des médecins dans mon rp

je continuerais de poster demain, la je vais arreter l'ordi ^^, bonne nuit.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 13:00

Sébastien avait suivi en silence la jeune demoiselleà travers le dédale de rue avant de se retrouver devant un grand complexe hospitalier. Elle avait marché en silence, la tête basse et comme invisible au yeu du monde. Elle avait l'air abattu de quelqu'un qui devait affronter quelque chose de terrible et qui se résignait à son sort. Il la suivait depuis un petit bout de temps déja à l'intérieur de l'hôpital et à mesure qu'ils avançaient, il la sentait de plus en plus tendu. Il se demanda alors si elle croyait vraiment en son existence ou si elle ne croyait pas plutôt avoir été victime d' hallucination. Alors qu'il s'interrogeait, il constata un curieux geste de la jeune fille: Avant de rentrer dans la pièce, elle avait jetté un oeil en arrière comme pour s'assurer d'être seul...ou bien suivit et elle laissa la porte ouverte un peu plus longtemps comme pour l'inciter à rentrer à l'intérieur.

*charmante attention, au moins elle a conscience que je la suis*

Cette pensée le fit sourire un instant mais il le perdit très vite quand il vit qu'elle s'aprétait à affronter le groupe de médecin présent. Il s'aprocha alors de la petite malade et posa une main réconfortante sur son épaule en fixant intensément les médecins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 13:29

Alice sentit quelque chose se poser fermement sur son épaule, cela ressemblait à une main. Alice se dit que si elle était en pleine hallucination, c'était en tout cas, trés réaliste. Aprés avoir regardé les médecins postés devant elle, elle baissa la tête et commenca à avancer en direction de sa chambre. Elle passa devant eux, ils s'étaient tus en l'appercevant et aucuns d'eux n'avaient bougé.

"C'est un heure pour rentrer ? Où étais tu passée ? Ca fait des heures que l'on te cherche ! Tu réalises à quels points tu as été inconsciente ? Regarde moi quand je te parle Alice."

L'homme qui avait parlé était l'infirmier Jonathan, il s'occupait d'elle depuis son retour à l'hôpital. Il avait toujours un mot gentil pour elle, c'était l'une des rares personnes qu'Alice appréciait encore. Pourtant cette fois ci, elle lui jetta un regard noir avant de rebaisser la tête.

"Tu sais bien qu'elle ne te répondra pas, on a été obligé d'appeller tes parents, jeune demoiselle, ils étaient trés inquiets pour toi. Le docteur Williams les a rassuré comme il pouvait. Lui aussi s'inquiétait ! Nous avons même été faire un tour dans la ville et prévenue les patrouilles de police du coin pour essayer de te retrouver. Tu t'étais encore cachée, c'est ca ?Tu es irresponsable et trés égoïste ! Alors maintenant tu vas me suivre dans ta chambre tu vas te coucher sans faire d'histoires et demain, le docteur te rendra visite. Et tu as intêret à ne pas jouer les sauvageonnes ! "

La grosse femme n'était autre que l'infirmière Betty, Alice la détestait et Betty le lui rendait bien. Il y avait deux autres personnes avec eux, un docteur et une dame de service. Elle s'avanca vers elle et l'empoigna fermement par le bras pour l'entrainer vers sa chambre.

"Lachez moi, je peux marcher toute seule, vous me faîtes mal !" cracha t'elle.

"Oh non je ne te lacherais pas ! C'est tant pis pour toi ! Tu n'avais qu'à pas t'enfuir ! Où ca c'est vu de sortir comme ca dans ton étât ? Tu aurais pu faire de mauvaises rencontres, être enlevée ! Comment une gamine dans ton genre aurait pu se défendre ? Hein ? Et ca aurait été encore de notre faute...On est vraiment mal couvert nous autres !"

*Mauvaise rencontre...Moi je dirais plutot qu'elle a été plutot bonne...*

Alice tenta de se débattre encore un peu mais abandonna rapidement, elle était à bout de force.

"Regardes toi ma pauvre ! Ta petite virée à l'extérieur t'a complétement épuisée ! Tu n'as même plus la force d'essayer de te sauver. Comme ca, tu ne nous casses plus les oreilles avec tes hurlements de démentes ! Alala, quelle comédie tout ca quand j'y repense !" se moqua la grosse Betty.

Si elle savait tout ce qu'Alice pensait d'elle, elle n'oserait même plus la regarder, par honte. Betty était moche, complétement imparfaite, Alice aimait la regarder de haut quand elle entrait dans sa chambre, comme si elle était complétement insignifiante.

*Je te déteste.*

Alice pensa à son "gardien" qui devait surement la suivre, que devait il penser d'elle ? Alice pensa aussi à ses parents, qu'elle n'avait pas vu depuis des mois, car la régle à l'hopital c'était : fais des efforts et tu auras des récompenses. Cela faisait partie de la thérapie...

*Je m'en moque, j'ai plus envie de les voir, je les déteste, et toi aussi grosse Betty, tu me salis avec ta grosse main.*

Tout était calme dans l'hôpital, il n'y avait plus personne dans les couloirs mise à part quelques infirmiéres qui faisait leur rondes et qui lançaient des : "ah, elle est enfin rentrée celle là." à leur passages. Alice ferma les yeux, pour ne plus les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 13:47

Apparement la vie était loin d'être facile pour cette jeune demoiselle... En peut de temps il sentit toute sa peine, sa haine, sa résignation, sa douleur muette. Pas étonant de craquer quand on est seul pour porter un tel fardeau. Elle ne serait plus seul désormais. Il lui en avait fait la promesse. Décidement les médecins ne comprenaient rien à rien.
A croire qu'on peut être bardé de diplôme et ne rien comprendre à la détresse pourtant élémentaire d'une malade.
Il assista alors impuissant au retour de la demoiselle dans sa chambre. Il la suivit et alors que tout le monde était sortit, lui continuait d'observer la jeune fille. Il était temps de faire plus ample connaissance. Mais comment?
Sébastien aperçu alors un petit cahier sur le bord de la table de chevet.

*Je peux pas vraiment agir sur la matière mais je peux peut être...*

Il soufla alors doucement sur le livre qui s'ouvrit et qui s'effeuillait au fur et à mesure.

*voila un autre signe pour toi*

Il espérait qu'elle comprendrait qu'il voulait communiquer. Il vit un stylo plume posé à côté...Hmmmm...stylo plume ça veut dire encre et qui dit encre dit possibilité d'écrire. Il soufla alors sur le stylo et s'arrangea pour le faire tomber. Pourvu qu'elle comprenne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 13:54

La vilaine Betty avait raccompagné Alice dans sa chambre, elle l'avait aidé à se mettre en pijama, bien qu'elle aurait été capable de le faire toute seule, et la coucha, puis elle sortit, et verrouilla la porte.

"pfff."

Alice se laissa tomber sur son oreiller. Elle était enfin seule.

Enfin, pas si seule que ca. Alice vit son carnet posa sur son chevet se soulevait comme si on soufflait dessus. C'était le carnet qu'elle avait apporté pour pouvoir noter toutes ses pensées, mais elle n'avait rien écrit dedans. Puis un stylo plume tomba. Sébastien voulait communiquer.

*Je suis en pleine folie*

Elle ramassa le stylo, et deversa l'encre de la cartouche sur une page, n'étant pas vraiment sur que cela l'aiderait.


Dernière édition par le Mar 31 Juil - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 14:07

Sébastien vit avec satisfaction que la jeune fille était malgrés sa fatigue encore assez vive d'esprit pour comprendre ses signes.
Il reprit alors sa plume et traça au fur et à mesure les mots suivants:

"Nous pouvons enfin dialoguer tranquillement. Comme je te l'ai déja dit, je m'apelle Sébastien Saens et je suis chargé de te veiller et de te protéger. En théorie, tu devrait me voir mais apparement, ça n'est pas la cas. Je suis ton gardien ou si tu préfère, ton ange gardien. Je sens ta lassitude de la vie et je suis la pour tenter de te redonner goût à l'existence."

Quel ironie! Lui qui s'était suicidé pour la fuir, cette vie, voila qu'il tentait de donner des conseils... Il continua néamoins

" Si tu m'en disais un peut plus sur toi jeune fille? Je ne connais même pas ton prénom! Tu es silencieuse depuis trop longtemps, ça n'est pas bon pour le moral. Raconte moi tout, tu as une oreille à ta disposition dans laquel te déverser désormais et si tu le veux bien, je serais cette oreille. Je ne peux pas m' imposer aussi tout dépend de toi. En un mot tu peux retourner à ta vie tel que tu la connais et je disparaitrais. Ou à l'inverse tu peux me faire une petite place dans ta vie et à deux nous pourrons affronter tes angoisses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 21:55

Hallucination ou réalité ? Telle était la question... Alice se posait toujours cette question. Après tout, sentir une présence invisible à ses cpotés et voir des messages se tracer tout seul, c'était assez inhabituel...on ne pouvait pas lui reprocher de douter... Alice regarda un instant le nouveau message que lui avait marqué son "gardien".

*Imaginons que ce soit une halucination, qui dure longtemps et qui soit du à tous ces médicaments...on me prend déjà pour une folle, alors que je me mette à dialoguer avec quelqu'un qui n'existe pas ne devrait pas trop choquer...*

Alice vit qu'on lui avait déposer un plateau repas de l'autre côté de son lit, elle attrapa la pomme qui s'y trouvait, l'un des rares aliments qu'elle acceptait toujours de manger, et la croqua en réfléchissant.

*En même temps s'il existe vraiment, c'est assez impoli de le faire attendre comme ca.*

Pour ne pas faire trop de bruit, Alice décida de répondre sur le carnet au lieu de parler. Elle prit le stylo et traca sur le cahier :


Je m'appelle Alice, Alice Passion.

Elle réfléchit un instant puis continua :

Je suis anorexique, je pense que vous l'aurez deviné. Je suis enfermée ici depuis le mois d'avril, j'ai 19 ans.
Je suis désolée, mais ce n'est pas dans mes habitudes de me confier à quelqu'un, encore moins à un ange gardien. Je ne fais plus que trés rarement confiance aux gens. Vous excuserez mon silence.

Elle pouvait décider de le faire partir ?...En avait elle envie ? Cela pouvait rompre l'ennui de son quotidien ?

Je dois vous avouer que je n'ai pas encore décider si vous étiez un fruit de mon imagination ou pas. On m'injecte beaucoup de médicaments dans le sang, il se peut qu'en ce moment je sois en train de délirer à caue de ca et que je parle toute seule en imaginant vos réponses...Peut être que je n'arriverais jamais à croire que vous êtes réel, pardonnez moi d'avance, ce n'est pas trés poli de vous dire cela. Peut être que j'ai trop souvent espérer une aide et que maintenant qu'elle m'ait accordé, je la refuse bêtement, incapable d'y croire. Je ne sais pas si vous pourrez faire grand chose pour moi d'ailleurs, je n'accepte même pas "l'aide" des médecins qui sont autour de moi toute la journée...

Monsieur l'hallucination vous m'intriguez beaucoup.

Alice finit de croquer sa pomme, cela lui avait redonne un peu d'énergie. Quand on ne mange pas depuis des jours, la moindre nourriture vous ravigore immédiatement. Elle jetta le trognon dans la poubelle et continua.

Qui vous a envoyé ici ? Pourquoi moi alors qu'il y a pleins de personnes beaucoup plus malheureuse que moi qui vous considerez vraiment comme réel et qui accepterait avec plaisir votre aide ? Me suivez vous depuis longtemps ? Ou seulement depuis ce soir ?

Pardonnez mes questions, je n'ai jamais eu d'hallucination aussi réelles que celle ci.

Alice s'arreta, déplaca le carnet sur sa droite et pressa sa cartouche afin de déposer quelques gouttes sur la page d'en face et attendit de voir de nouveaux mots apparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 22:24

Ainsi elle s'apellait Alice...
La jeune anorexique commença à dévoiler peu à peu une parcelle de sa vie. C'est sans étonnement qu'il appris son anorexie. Il avait beaucoup entendu parler de cette étrange maladie qui s'attaquait à l'esprit et au corps, mais c'est la première fois qu'il voyait réellement quels effets dévastateurs elle pouvait avoir.
C'est donc avec une certaine satisfaction qu'il la vit croquer dans une pomme. Son message était clair: elle était encore très méfiante et ne savait pas si il était un fruit de son hallucination. Comme l'animal qu'on a trop traqué, elle se méfit naturellement de tout ce que la vie pouvait lui apporter de bien ou de mal.

"Qui vous a envoyé ici ?"

Bonne question...lui même ne le savait pas vraiment...il savait, tout simplement. C'était évident pour lui désormais. Comme un second soufle, une nouvelle manière de respirer.

"Pourquoi moi alors qu'il y a pleins de personnes beaucoup plus malheureuse que moi qui vous considerez vraiment comme réel et qui accepterait avec plaisir votre aide ?"

La encore elle n'avait pas tord... lui même si il avait reçu l'aide d'un bonhomme descendu du ciel il ne l'aurait pas cru et se serait peut être même emporter...c'est trop facile d'envoyer de l'aide une fois le mal fait...
Il décida néamoins de répondre du mieu qu'il pu et sa réponse fu la suivante:

Alice... même si cela ne constitue en aucune manière une preuve, je tiens à te certifier que je ne suis pas une illusion. Tu veux savoir qui m'envoi? J'aimerais le savoir moi même. Je suis mort Alice, dans la soufrance la solitude et l'indifférence. Et c'est parceque je comprend tout cela que j'ai été fait gardien, enfin, je penses... Toi même tu souffres. Plus que tu ne veux le montrer. Et tu te sens seul, si seul... Sa aussi je le sais parceque je l'ai vécu Alice. La vie est injuste et on ne comprend pas toujours pourquoi mais je t'ai choisi, toi, parceque quelque part...

Il s'arrêta un instant. Comment lui faire comprendre qu'elle lui rapellait sa soeur parti trop tôt? Qu'il avait de la compassion et de la peine pour le petit bout de femme qu'elle était? Qu'il ne voulait pas enfin, qu'elle fasse l'erreur qu'a été la sienne? Il décida finalement qu'il valait mieux cacher tout cela et fini par écrire:

Ta détresse ne m'a pas été indifférente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 22:57

Alice fut moins surprise quand elle vit de nouveaux mots se tracer sous ses yeux. Pendant qu'il écrivait, Alice se demanda de ce qu'elle ferait du carnet ? Le laisser à la vie pour n'attirer aucun soupcon ? Ou au contraire le laisser cacher ? Elle n'avait toujours pas décidé lorsque qu'elle remarqua que l'écriture s'arrêtait, avant de recommencer. Hésitait il ?

Et puis une pensée la traversa ? Et s'il voulait gagner sa confiance pour mieux l'enfoncer ? Et s'il lui mentait ? Alice sentit un sentiment de peur, elle se méfierait les premiers temps...

Alice lu le message qu'il lui avait laissé. Ainsi donc il avait "vit". Comment était il morte ? Etait ce impoli de lui demander ? Elle décida d'en apprendre plus sur lui avant de se lancer elle même, en espérant qu'il ne lui mente pas. Quant au dernier message, il la laissa perplexe. Lui aussi avait été anorexique ? Ou bien c'était autre chose ?


Vous avez été "vivant" avant ? C'était il y a combien de temps ? Et quel âge avez vous maintenant ? Moi j'en ai 19. Vous viviez ici avant ?

Et puis, après une minute d'hésitation :

Comment comptez vous m'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 23:16

Il lut attentivementla réponse de la jeune fille et réfléchit un moment. Tout était encore trop récent, trop douloureux...Néamoins il décida de lui répondre...du moins en parti. Il écrivit alors:

"Oui j'ai été vivant. J'ai eu une soeur et une famille aimante. Malheureusement tout ne s'est pas passé comme prévu...Très jeune...

Il repensat un moment à ce qu'avait été sa vie...l'accident...le gouffre dans lequel il s'était engoufré quand il avait appris qu'il ne dirait plus ni "papa" ni "maman"...La lourde charge qu'il avait eu à porter très jeune. Les larmes lui montèrent alors aux yeux. Pourquoi le sort avait été si injuste? Il essuya rapidement ses yeux mais ne pu empêcher une larme de tomber sur la page et de gondoler le papier.Il reprit rapidement:

" je me suis retrouvé seul. Avec une soeur à charge. Je ne vais pas m'étendre mais j'ai finis par me suicider... je pensais trouver le repos mais apparement je m'étais trompé...

Il eu un faible sourire et repris:

"Maintenant crois tu qu'une illusion aurait inventé une tel histoire uniquement dans le but de te piéger? Pour ce qui est de mon aide tout dépend de ce que tu veux, toi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 23:40

je pensais trouver le repos mais apparement je m'étais trompé...

Alice en eut la gorge serrée. Elle avait l'impression que son gardien aurait préféré ne pas avoir obtenu ce rang...et donc prenait le fait de veiller sur elle comme une...corvée...

*Ne sois pas si égoïste, si tu trouvais dans la même situation, tu réagirais pariel, voir pire ! Alors arrête un peu de te prendre pour une mal aimée !*

Il avait donc perdu sa famille et il s'était suicidé ? Quel triste vie il avait du connaitre...Alors qu'elle...elle, elle avait toujours eut ce qu'elle voulait, elle avait des parents, des amis, n'avait jamais manqué de rien et pourtant...et pourtant elle se trouvait dans cette situation, dans cet état lamentable, ressemblant plus à un squelette qu'à un humain... Elle se sentait si égoïste, non seulement elle n'arrivait pas à atteindre son but et restait une imperfection, mais en plus elle se comportait égoïstement.
Alice essuya une larme qui coulait le long de sa joue avant de marquer :


Je me sens égoïste, moi j'ai eu une famille et tout ce que je voulais, mais en voulant atteindre mon but personnel, je me comporte comme une égoïste, et en faisant ca, je suis loin de me comporter comme une personne parfaite n'est ce pas ?

Vous voulez m'aider ? Ce que je veux moi, c'est me laver de toute cette graisse qui salit mon corps et me rend impure, je ne suis pas prête pour guérir, voyez vous, je ne m'imagine même pas avoir envie de guérir, je suis désolée que vous soyez tombé sur moi, je suis un cas assez difficile je dois vous l'avouez.

Alice remit de l'encre à côté pour que Sébastien puisse répondre et bailla, elle commencait à avoir les yeux qui se fermaient malgrés elle, elle ne tiendrait pas longtemps avant de s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mar 31 Juil - 23:58

Se sentir égoïste? Pourquoi? Il ne comprenait pas vraiment...à vrai dire il ne ressentait ni haine ni jalousie, juste un sentiment de fatalité. La vie est dur mais personne ne veux l'admettre. Mundus vult decipi. Le monde veux être dupe... La devise inscrite à l'intérieur de sa bague...

"Tu veux être parfaite? Etrange tout de même... j'ai longtemps entendu dire que la perfection n'était pas de ce monde... Mais pourquoi viser si haut? Tu as quelque chose à te prouver? Pour ce qui est de la graisse c'est plutôt amusant, aujourd'hui, les gros sont considéré comme hideux et hors norme. Pourtant à une époque ils étaient considéré comme très élégants. Et oui aussi bizzare que cela puisse paraitre, être gros était à la mode. Les critères de perfection sont mouvants vois-tu, aussi je penses que la quête de perfection n'es qu'une illusion, mais ça n'est que mon avis... Et pour ce qui est de ta personne ça n'est pas que je suis mal tombé, je t'ai choisit tout simplement. Ne me demande pas pourquoi mais je sais que c'est toi que je dois aider, comme un sixième sens, je sais que je ne me trompes pas."

La pauvre petite semblait exténuée...Sébastien décida de la laisser se reposer un instant il écrivit:

"Tu as l'air épuisé et c'est normal...on ne rencontre pas un gardien tout les jours! Dors bien Alice, je veilles sur toi."

Il l'enveloppa à nouveau dans ses ailes histoire de lui montrer qu'il était toujours la et qu'il veillait, vraiment, qu'il n'était pas qu'un effet de son imagination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 0:32

Sébastien lui fit une sorte de petit cour sur les critéres de beauté à travers l'histoire...qu'Alice connaissait vu qu'elle avait déjà étudié cela pendant son année de fac.

*Comme si ca allait me faire changer d'avis*

Oui elle avait quelque chose à se prouver, elle devait se prouver qu'elle pouvait être encore plus parfaite que sa soeur, tellement parfaite, que l'on ne lui repprocherait plus jamais rien et que l'on prendrait exemple sur elle...

Alice continua à lire et fut soulagée de la réponse qu'il lui fit sur le choix de sa personne.

"Je vous souhaite tout de même bon courage..."

Puis, il décida qu'elle devait dormir, et elle obeit sans broncher, elle ferma le cahier, et le cacha sous son matelas, avant de se glisser sous les couvetures .

Elle ressentit cette chaleur bienfesante l'envelopper, mumura un merci à l'adresse de Sébastien, ferma les yeux et s'endormit sur le champs.


Le lendemain matin...

Alice se réveilla sur les coups de 9h à cause des infiermières qui commencaient à distriubuer les plateaux petits déjeuners. Alice tendit l'oreille pour tenter de voir à quel niveau du couloir elles se trouvaient.

*Au début...tant mieux.*

Alice replongea sous les couvertures. Qu'avait elle fait hier ? A oui, elle était sortie de l'hôpital et avait recontré un être invisible qui se disait être son gardien.

Maintenant qu'elle s'était reposée et qu'elle était au calme, Alice se demanda si elle n'avait tout simplement pas rêvé.

*Ca avait l'air si réel...*

Elle se souvint de la discussion par écrit qu'elle avait eut avec ce Sébastien par écrit et alla rechercher son carnet, le gardant cependant fermé. Elle n'osait pas l'ouvrir tout de suite. Alice avait trop peur d'avoir révé ou d'avoir imaginer tout ce qu'il c'était passé la veille.

Après quelques minutes d'hésitation, elle ouvrit lentement le cahier.

Tout ce qu'elle avait écrit hier était encore là...Ainsi que les réponses de Sébastien ! Elle n'avait quand même pas juste changé d'écriture juste pour répondre à sa place ! Cela voulait dire que c'était bien réel...Elle n'avait pas rêvé. Alice en ressentit une immense joie.

*Est il encore ici ? A t'il dormit ? Si oui, il n'a pas du passer une trés bonne nuit, il n'y a que des chaises ici ! Est ce qu'il dort seulement ?*

Alice commencait à se poster plein de questions sur le mode de vie de son...gardien. Cela lui faisait bizarre de l'appeller comme ça.

"Sébastien ? Vous êtes encore là ?"

Espérant ne pas passer pour une idiote à parler dans le vide, elle continua en reprenant son stylo plume et en laissant retomber une goutte sur son carnet :

"Il y a des infirmières qui vont venir pour le petit déjeuner, moi je ne prend jamais rien, mais je peux toujours faire croire que j'ai changé d'avis et prendre quelque chose pour vous ? Il me faut la réponse rapidement, elles arrivent."

Alice se dit, que s'il avait effectivement besoin de manger comme elle (enfin en théorie), elle pourrait toujours lui faire manger les autres infectes plateaux repas et faire croire à tout le monde que c'était elle qui l'avait mangé. Elle n'était pas très fière de cette idée, mais il allait peut être pouvoir effectuer son rôle de gardien en allant dans son sens à elle.


Dernière édition par le Mer 1 Aoû - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 17:42

Quel nuit atroce... Il avait beau n'être qu'un esprit, il n'en ressentait pas moins des courbatures dans tout le dos...Ca passera sans doute avec le temps et l'habitude...

"Sébastien ? Vous êtes encore là ?"

Il se réveilla en sursaut et faillit tomber de la chaise ou il était placé. Sa petite protégée venait de se réveiller apparement... Il se leva et se frotta douloureusement les hanches. Il écrivit sur le petit cahier:

"Oui toujours, bien dormis? De mon côté j'ai mal partout mais sa passera. Il faut juste que j'arrive à me détacher de mes vieux réflexes de mortel."

Son ventre gargouilla bruyament et il reprit:

"effectivement je meurs de faim...Prend donc le plateau de petit déjeuner. Je te demande juste une faveur: avale quelque chose même si c'est pas grand chose histoire que je ne sois pas seul à manger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 19:12

Alice fut soulagée de voir Sébastien lui répondre aussi rapidement, de plus, elle apprit encore quelque chose sur lui : Cela ne faisait pas longtemps qu'il était mort...

Alice accepta de prendre un plateau repas, elle allait avoir aux yeux étonnés des infièrmières, mais elle s'en moquait. Elle ferma son cahier et le cacha derrière la petite table de nuit. Au même moment, on entra dans sa chambre.

"Bonjour Alice, je suppose que tu ne veux rien ce matin...Comme d'habitude...Au revoir Alice."

L'infirmière s'apprétait à refermer la porte lorsqu'Alice l'arrêta :

" Et bien si...ce matin, je voudrais quelque chose."

Les yeux de l'infièrmière s'agrandirent d'un coup.

"Ah...euh...et bien...Quelle agréable surprise !"

Retrouvant son sourire, la jeune femme lui demanda ce qu'elle voulait. Alice réfléchit, qu'est ce qui était le moins infecte ici ?

"Un bol de céréales, un jus d'orange et une tartine de pain...S'il vous plait."

L'infièrmière bloqua un instant avant de se diriger vers son chariot et de revenir avec le plateau qu'elle posa sur son lit avec un grand sourire.

"Je n'ai pas dit que je mangerais tout..." précisa Alice.

"Tu manges ce que tu veux !" lui répondit l'infièrmiere avec un grand sourire.

A peine la porte fut elle fermée qu'elle l'entendit raconter le super scoop à sa collègue. Cela arracha un sourire à Alice. Puis d'une petite voix pour ne pas qu'on l'entende, elle dit en poussant le bol de céréales et le jus d'orange :

"Je vous ai pris ce qui est le plus mangeable ici..."

Puis elle resortit le cahier et le stylo plume, refit couler une goutte sur le papier, au cas où il voudrait lui dire quelque chose. Et se mit à picorer des tout petits morceaux de pain, très lentement en comptant déjà le nombre de calories qu'elle avalait.

*Il faudra que je trouve autre chose pour communiquer avec lui.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 22:01

Alice avait pris de quoi le nourir un peu. Il s'approcha de la nouriture et avala avec plaisir les céréales qui, lui semblait-il, lui faisait du bien.

*tout ça c'est dans ta tête mon vieux...n'empêche c'est quand même bien agréable!*

Alice avait de plus rajouté une goutte d'encre à côté pour lui permettre de communiquer. Il inscrivi les mots suivants:

Ca me fais plaisir de te voir manger quelque chose. Tu partageras bien ce verre de jus d'orange avec moi? Il est un peu trop plein pour moi... Sinon je voulais savoir: tu passes tes journées ici à faire quoi? Tu as le droit de sortir? Tu as des amis qui viennent te rendre visite? Dis moi un peu comment se passe ton quotidien!

Il but alors la moitié du verre de jus et le reposa sur le plateau repas

Il semblerait que je sois apte à agir sur la matière. C'est déja une bonne nouvelle... Je vais t'en dire un peu plus sur nous autres les gardiens. Personnes ne peut nous voir à part les mortels et les voyants mais apparements ça n'est plus le cas... Les animeaux ne nous voient pas mais ressentent notre présence et sont nerveux quand ils nous détectent. Comme tu as pu le constater hier, j'ai aussi le pouvoir d'arrêter le temps. Je n'utiliserais ce dernier pouvoir qu'en cas de danger immédiat ou pour une raison particulière. Maintenant que tu sais tout cela dis moi ce que tu comptes faire aujourd'hui!

Il prit alors le verre de jus et le tendis à la jeune malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 22:28

Bien qu'après réfléxion cela soit logique, Alice resta bouche bée devant la cuillère qui se soulevait devant elle avant de faire disparaitre les céréales.

*A quoi tu t'attendais ? A ce qu'elles disparaissent d'un coup ?*

Puis, deux nouveaus messages apparurent et le verre de jus d'orange se vida à moitié avant de se soulevait dans les airs et arriver devant elle.

Alice le regarde horrifié pendant un court instant avant de le prendre dans ses mains en murmurant un rapide merci. Elle accepta de boire un peu d ejus d'orange, essayant de calculer dans sa tête le plus précisément possible les nouvelles calories avalées. Elle aurait bientôt atteint son quotat pour la journée.

Elle lui attentivement ce qu'il lui apprit sur lui et ses semblables avant de marquer :


Non je n'ai pas le droit de sortir. Hier vous aurez remarqué qu'ils n'étaient pas très heureux de ma petite escapade en ville... Je passe ma journée à ne rien faire vu que je n'ai ni le droit à des visites, ni a aucune distraction tant que je ne fais pas "d'efforts".

Alice s'arrêta et hésita avant de marquer qu'elle n'avait pas vu ses parents depuis plusieurs mois et que cela lui était bien égal. Elle décida que non, n'ayant pas envie d'expliquer pourquoi.

Mais journée je les passes donc ici, ou dans une chambre d'isolement sous calmants.

Elle essaya de marquer cela d'un ton le plus détaché possible.

Aujourd'hui, je dois me faire poser une sonde, il parait que mon "anorexie" devient très dangereuse et que si je ne mange pas, je risque de mourir. Donc, ils vont me mettre une de leur sonde dans l'oesophage. J'aurais des "poches de nourriture" (je ne sais vraiment ce que c'est) 3 fois par jour, inutile de préciser que je refuse qu'ils me mettent cette horreur dans la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 22:38

Sébastien reprit sa plume:

"avec un peu de chance et ce que tu as mangé ce matin (avec mon aide!) tu peux peut être faire reculer la date de la pose!
Courage ça devrait bien se passer!
Sourit quand les infirmières reviendront et essaye de leur demander toujours d'un air aimable si il serait possible, grâce à ton effort de ce matin, de décaler la date de la pose de la sonde.
Je ne penses vraiment pas que ce soit une bonne idée de t'enfermer ici Alice aussi je vais te faire une faveur de gardien. Dès que les infirmières passeront tu leurs dira que tu ne veux pas être dérangé de la journée prétextant la fatigue et je me chargerais de te faire sortir discrètement de la chambre. Personne n'en saura rien.
Prendre un peu l'air ne peut être que bénéfique."


Sébastien s'avança alors vers la fenêtre et l'ouvrit en grand. Comme pour confirmer, un vent frais et revigorant s'engoufra dans la petite chambre. On pouvait entendre au dehors le bruit des oiseaux et le soleil lumineux qui inondait la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 23:30

Alice était surprise par la réponse de son gardien. Il l'incitait à mentir ? Ils allaient bien s'entendre tout les deux ! Bien qu'Alice savait qu'il ne fallait pas mentir pour être parfaite, elle trouvait cela drolement excitant !

C'est vrai elle pouvait toujours tenter, et puis au pire, c'est ce qu'elle avait prévu de toute manière, mais en ne prévenant personne...Au moment où elle allait répondre, elle entendit sa porte s'ouvrir, alors, elle ferma le cahier et le laissa tomber derrière la table de chevet.

"Bonjour Alice. Comment vas tu ce matin ? On m'a dit que tu avais demander un plateau repas ? Tu as tout mangé ?"

Alice ne répondit pas, se contentant de regarder le plateau vide. Il ne restait que la moitié de la tartine. Alice n'aimait pas le docteur Williams, sous ses airs gentil, c'était un vrai démon qui la mettait sous calmants à la moindre crise d'énerverments...

"...Tu as mangé tout ca ?"

Sceptique, il alla regarder dans la poubelle de la chambre et dans celle de la salle de bain.

"Ben mince alors...Il semblerait que tu te décides enfin à faire quelque chose pour te guérir."

*Comptes la dessus et bois de l'eau*

"C'est la pose de la sonde qui te fait réagir ? Mais Alice, ce n'est pas parce que tu as mangé une fois à peu près correctement que tu l'éviteras, tu le sais pourtant, on en a déjà parler...."

Oubliant les conseils de Sébastien, Alice lui jetta le regard le plus méprisant qu'elle put.

*Je te déteste vieux médecin, tu ne fais qu'empirer la situation, tu ne peux rien pour moi, je ne veux pas de ton aide*

"Donc je viendrais te chercher à 14h pour un dernier examem avant la pose, à toute à l'heure."

Et il s'appréta à sortir.

"S'il vous plait ?"

Docteur Willias se retourna.

""Oui ?"

"Je voudrais décaler la poser de la sonde à demain. C'est possible ?"

Alice le regarda, en essayant de ne pas paraître trop froide. Le docteur réfléchit un instant.

"Je suis fatiguée aujourd'hui, je voudrais dormir cet après midi."

Il soupira avant de lacher :

"Va pour demain ! Mais ca sera à la première heure, je passe te chercher à 9h, et c'est la dernière fois."

Alice lacha un micro merci en affichant un micro sourire. Elle attendit qu'il soit sorti pour se tourner vers la fenêtre :

"Et voilà."


Dernière édition par le Jeu 2 Aoû - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Mer 1 Aoû - 23:44

Sébastien fu surpris par le regard froid et assassin qu'Alice avait jetté au médecin. Elle était vraiment d'un tempérament de feu...Même affaiblit par la maladie elle trouvait encore le courage de se battre et de ne pas céder à la science. Bien maintenant il devait tenir sa promesse. Il ferma alors la fenêtre, soufla dessus pour faire de la bué et écrivit de la pointe de sa plume:

"Bien! Alors dis moi, qu'est-ce que tu aimerais visiter aujourd'hui? Tu as peut être une idée? Mais avant toute chose, te faire sortir d'ici..."

Et d'un claquement de main il figeat le temps.

Comme pour l'inciter à s'échapper, il ouvrit en grand la porte et s'approcha pour lui ébouriffer amicalement les cheveux.
C'était tout de même étrange cette sensation... le monde figé était vraiment intimidant. Ici un médecin buvant son café, ici une infirmière pressée figé dans l'instant...
Vraiment, c'était un drôle de pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Jeu 2 Aoû - 0:01

Alice sentit la main de Sébastien dans ses cheveux, cela lui fit du bien. Elle avait entendu un claquement de doigts...qu'avait il fait ?

Alice place un traversin sous ses couvertures et le recouvrit, ca ferait comme si elle dormait...elle espérait que ce subterfuge marcherait...

Elle se changea en quatrième vitesse, se brossa somairement les dents, et abondonna l'idée de se vider. Puis elle rabattit sa capuche sur sa tête avant de s'avancer vers la porte.

Aucun bruits, plus personne ne bougeait.

Alice fut un peu surprise, mais elle avanca malgrès tout vers la sortie. elle ne savait pas si cela durait indéfiniment...

"Je ne sais pas où je vais y aller. Je n'aime pas la foule, mais c'ets plus facile de s'y cacher. Il y a peu têtre un endroit où vous voudriez retourner ?"

Bientôt la sortie, elle espérait que tout se passerait bien.

Alice tourna, poussa la porte. Ils étaient dehors et le temps était toujours figé.

*C'est génial !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Jeu 2 Aoû - 0:24

L'enthousiasme de la jeune fille faisait plaisir à voir. Il la suivait de loin et l'entendit lui dire qu'elle n'aimait pas la foule. Il n'avait plus vraiment de moyen de communiquer maintenant mais il avait une idée.
Sa soeur et lui se plaisait à souvent se promener dans les bois. Il y faisait bon et il se souvenait avec nostalgie des plaisirs simples qu'il prenait en se baladant. Le chant de la nature était toujours appesant revigorant... et il ouvrait l'appétit. Il s'éclipsa rapidement pour trouver des provisions et tomba exactement sur ce qu'il voulait: un distributeur de sandwich était présent

"c'est le moment d'utiliser mon second pouvoir..."

Et d'un geste il plongea sa main dans la machine. Il ressortira alors deux sandwichs apétissant qu'il fourra dans son manteau. Ils étaient désormais invisible et Sébastien pourrait se balader en toute tranquilité.

Il s'approcha doucement d'Alice et lui dessina dans le dos de la pointe de son index un arbre. En espérant qu'elle comprenne ses intentions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Jeu 2 Aoû - 0:44

Alice n'avait pas pensé à prendre à le carnet, ce qui était assez stupide...

Elle sentit quelque chose se dessiner dans son dos. Alice se concentra. Un T ? un O ? Que faisait les deux ensemble. Alice refit le signe devant elle.

*Un parapluie ? Qu'est ce qu'il raconte ? Un ballon ? Il veut aller à une fête forraine alors que je lui ai dis que j'aimais pas la foule ?*

Alice recommenca le tracer...Un arbre ?

"Vous voulez aller dans une forêt ?"

Y avait il une forêt ici ? La seule dans le coin à sa connaissance était à environ une heure de marche d'ici ou à 3/4 d'heure s'ils utilisaient le tramway. ALice ne tiendrait jamais une heure de marche, elle toucha sa poche pour voir si avait toujours son petit porte monnaie "spéciale escapade". Oui il était toujours là.

"On peut y aller en prenant le tramway si vous voulez, il est à 5 minutes d'ici, vous voulez aller à un endroit précis ?"

Alice aurait vraiment du penser à emporter son carnet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastien Saens
Gardien
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 29
Lié à : Alice Passion
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Jeu 2 Aoû - 0:54

Elle avait tout de même compris... Pour confirmation il écrivit les mots suivants

"OUI FORET"

En espérant qu'elle aurait de l'argent...
Lui la suivrait et la guiderait au fur et à mesure de leur petite escapade. Il connaissait des coin vraiment simpa et sa lui rapellerait le bon vieux temps. Malheureusement il n'avait plus vraiment de moyen de communiquer. Une idée...encore une...
La terre! Au sortir de l'hôpital elle était meuble et maléable. Il inscrivit alors:

" Ca pourrait être simpa une petite balade en forêt. J'aime beaucoup la nature et à mon avis on ne viendra pas te chercher de si tôt dans un endroit aussi éloigné. Le tramway n'est pas très bondé à cette heure avancé de la matinée on y sera tranquil."

Il se leva alors et poussa doucement Alice dans le dos comme pour l'encourager à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Passion
Mortel
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Lié à : Sébastien Saens
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   Jeu 2 Aoû - 0:58

Sébastien inscrivit encore un truc dans son dos...Trop grand, elle ne comprit rien, au moment au elle s'apprétait le lui faire remarquer, elle remarqua que la terre se creusait.

*Il a comprit*

Alice se pencha et lu le message. Avant qu'elle n'eut le temps de répondre, elle sentit qu'on la poussait dans le dos. Il devait être impatient.

"D'accord, mais il faudra penser à "rallumer" le temps."

Et puis Alice sortit de l'enceinte de l'hôpital en se dirigeant vers le tramway.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
allers et retours d'Alice à l'hopital (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Problème avec Alice !!!
» Pour les fans de Burton, d'alice aux pays des merveilles
» Présentation de l'hopital
» Alice Darkdreams (My tell Tale heart) est arrivée :)
» ALICE BOX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: Hôpital Balthus Ivanov-
Sauter vers: