AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Après-midi courses [ouvert]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maëv
Mortel
avatar

Nombre de messages : 43
Lié à : Kamui Fuma
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Après-midi courses [ouvert]   Lun 18 Juin - 18:59

Maëv était sortie faire quelques courses, après tout le petit Kamui allait rester chez elle un moment...
Elle venait tout juste d'apprendre qu'elle avait un ange gardien, et quand on en a jamais croisé avant, ça fait un choc.
Elle était partie se changer les idées, et peut-être ainsi faire le point, elle se retrouva donc assise sur un muret à côté du centre commercial à se morfondre sur son propre sort, et accessoirement parlant, à se poser des questions existencielles sur sa malheureuse vie de mortelle.

*J'ai pas besoin d'un ange gardien!*
*Je vais très bien!*
*Pourquoi est-ce que j' en aurai besoin de toutes façons...?*


Oui! Enfin elle était plus en train de râler sur son sort, que de pleurer sur son existance... mais bon! Le résultat était le même au final.
Elle allait devoir se coltiner un mioche, qui plus est, habillé tout en blanc, et qui de surcroit, passait son temps à juger sa façon de mener sa vie...
*Génial!*

Elle en était donc à ces pensées lorsqu'une ombre apparut dans son champ de vision.
*Pitié n'importe qui mais pas lui...*


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucréciél
Mortel
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 28
Lié à : .†.Charley Dreccan.†.
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   Mar 19 Juin - 11:50

Lucréciél n'était pas, mais pas du tout, du genre à aborder n'importe qui, dans la rue, même avec une bonne excuse. Le seul fait de devoir parler à quelqu'un le rendait appréhensif à toute forme de contact. Et d'ailleurs, le seul fait de devoir sortir de chez lui, de frôler ces gens, le rendait appréhensif. Il n'avait jamais était quelqu'un de trés sociable... Surtout depuis quelques temps. Inutile de s'attarder sur ces choses-là, le mal était fait.
Il détestait les endroits comme celui-ci : trop de monde, trop de lumiére, trop d'agitation. Toute cette vie, ce mouvement, l'écoeurait complétement, le mettait mal à l'aise - il se sentait étouffer, prit au piége comme un animal, il se sentait, à vrai dire, plus misérable encore qu'il ne l'était déjà... A l'instant, il se reprochait d'avoir fait un pas hors de son monde. Tout était trop réel, trop matériel, trop superficiel en même temps. Trop pour lui.
Il marchait, seul, son casque sur les oreilles, jetant autour de lui un oeil hagard, éclaté ; et fusillant du regard quiconque osait poser le sien sur lui, même lorsque ledit regard était anodin. Il ne supportait pas non plus qu'on le regarde - il aurait préféré être invisible. Voire, ne pas exister du tout.

Etre invisible aux yeux de tous ces imbéciles heureux et qui le méprisaient ouvertement, eux qui ne pouvaient, ne cherchaient pas à comprendre avant de juger leur prochain (prétentieux...). Même aux yeux de la jeune fille assise à se morfondre.
Il aurait été dans un meilleur état, il aurait été normal, il se serait sans doute plu à l'aborder, à sympathiser, voire plus. (Avec l'accord de la pauvre fille, bien entendu.) Mais rien n'était comme ça. Elle était comme tous les autres, de toute évidence. Lorsqu'elle léverait les yeux sur lui, elle n'aurait aucune pitié : On n'avait pas à avoir de la pitié pour les junkies, ils ne la méritaient pas.
Lucréciél oscillait au rythme de la musique dans ses oreilles, qui couvrait le bruit de la foule. Rien de meilleur. La musique le soignait, en quelque sorte, lui faisait voir d'autres choses, plus belles qu'ici-bas.
Il se sentait faible, trés faible ; ses jambes tremblaient un peu, il sentait la transpiration glisser le long de son échine, malgré que la température ne soit pas excessivement haute. Même ses mains tremblaient légérement, et le contact de sa propre peau sur ses joues le glaça : il replaçait gauchement son écharpe autour de son cou. Il était arrêté, devant les portes coulissantes du centre commercial, immobile dans le bain de foule, un pantin froid, la tête levée au ciel, comme s'il pouvait y voir quelque chose.

Quand il la rabaissa, son attention se posa à nouveau instantanément sur la jeune fille assise, à un métre à peine de là. Non parce qu'elle l'attirait - si elle l'attirait, c'était uniquement à des fins beaucoup moins catholiques, des impulsions qu'il contrôlait difficilement et qu'il s'éfforçait justement, à l'instant précis, de contrôler - Simplement, elle était à côté de lui. Mieux valait qu'il déguerpisse. Plus vite les 'achats alimentaires' (le strict minimum pour survivre) seraient fait, plus vite il serait rentré, mieux ce serait. Inutile de s'attarder inutilement.

[Il fit mine de repartir sans jeter un regard outre à la Jeune-Fille-Assise-Sur-Le-Muret. Et c'est là qu'elle intervient. Ca non, il ne s'y attendait pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëv
Mortel
avatar

Nombre de messages : 43
Lié à : Kamui Fuma
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   Mar 19 Juin - 23:38

Maëv continuait de râler sur son sort et réfléchissait sur comment réagir face à son gamin donneur de leçon, ange gardien attitré.
Et cela n'était pas très concluant malheureusement. Elle ne savait pas quoi faire.
Elle se retrouvait avec un gamin de combien déjà? 6, 7 ans, qui lui balance comme ça dès le réveil qu'il est son ange gardien. Comment une personne saine d'esprit et normalement constituée était sensé le prendre? Bon! Ok! Elle n'était peut-être pas saine d'esprit...
La preuve! Elle allait faire des courses pour deux... Elle devait être dingue! Oui! Ca ne pouvait être que ça... Elle était bonne à mettre à l'asile...

"Ah! J 'en ai mare ! ! ! !"

Et sur ces douces paroles, quasiment hurlées dans la rue, elle se leva de son muret, et se dirigea vers le centre commercial, d'un pas décidé. Un peu trop peut-être, puisqu'elle entra en contact avec un dos. Un dos beaucoup plus haut que le bout de son nez, avec une tignasse brune. Tiens! Elle avait vu une ombre tout à l'heure... Elle aurait dû y prêter plus attention, au lieu de recommencer à partir dans ses élucubrations stupides et parfaitement inutiles... Et vu la vitesse avec laquelle elle s'était levée, elle avait du lui faire mal... En tout cas elle s'était fait mal, elle... Elle se massa le bout de son nez, son "obstacle" ne payait pas de mine comme ça, mais la collision avec ce qui semblait être un sac d'os ambulant, n'était pas des plus agréables, malheureusement. Il faisait un repas par semaine ou quoi?

"Pardon !"

Que pouvait-elle dire de plus? Elle venait allègrement de lui rentrer dedans.
(même si ça ne devrait pas trop le gêner...^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucréciél
Mortel
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 28
Lié à : .†.Charley Dreccan.†.
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   Mar 31 Juil - 11:07

[ Retour ! Désolée pour l'absence ]


La Jeune-Fille-Assise-Sur-Le-Muret est, de toute évidence, une créature extravertie et hystérique, le genre de créature qui n'a pas peur d'empoisonner l'existence son entourage avec ses propres problémes et ceci, avec toute l'excessivité possible (comme par exemple, en criant dans la rue), afin que le monde entier sache qu'elle est sois-disamment malheureuse ou énervée - c'est vrai, tant qu'à être de mauvaise humeur, autant faire profiter tout le monde de sa névrose. [ Sorry T.T ]
Et meurtriére, en plus. Lucréciél, sous le choc de la collision, sent ses jambes déjà sans force aucune, fléchir et vacille sur le côté - Heureusement, il m'est possible d'utiliser ce mot une des rares fois dans l'existence de ce personnage, un homme de providence relativement rebondi et mêlé à la foule lui permet par sa présence seule, de ne pas s'éclater à terre et d'y mourrir brisé en mille morceaux. (Même une chute aussi dérisoire, il en est certain, suffirait à le tuer.) Un peu secoué, il lui faut quelques secondes encore, pour se remettre complétement et laisser s'éteindre les étoiles dansantes devant ses yeux. L'homme de providence, quand à lui, est déjà reparti, trop pressé sans doute par les devoirs de son existence.

Lucréciél n'accorde qu'un bref regard à l'auteur de cet attentat. La Jeune-Fille-Assise-Sur-Le-Muret : tiens, non, il ne s'y attendait pas du tout. Il réajuste son casque, son écharpe, encore un peu tremblant, hoche la tête à l'excuse empressée de l'instigatrice, signifiant : Non, non, c'est rien.
[Même si intérieurement, il se sent terriblement gêné, paralysé par ce contact inattendu et il faut le dire, quelque peu douloureux. Parce qu'il n'est pas habitué. Il est tout à fait associable, un peu ermite, il n'aime pas parler ni s'extravertire ni dire quelque chose pour ne rien dire. Alors, autant parler en silence.]
A présent, il aurait put repartir et fuir la Tueuse, effrayé, ne jamais la revoir et aller se calmer dans les toilettes, enfermé dans une cabine, transpirant à grosses gouttes : laisser s'échapper quelques larmes et ressortir, comme si de rien était, la respiration saccadée et reprendre le train de sa vie. (En outre, ce jour-là, faire quelques achats alimentaires.)
Lucréciél n'avait pas envie de discuter. Mais la Tueuse se massait le nez - elle avait du avoir un peu mal, elle aussi - si elle n'avait pas été aussi impulsive et si elle se calmait, peut-être, elle aurait put y échapper, bon sang.
Lucréciél est aussi humain. D'ordinaire, il est égoïste et peu lui aurait importé que la Tueuse ait mal : ça aurait été une sorte de juste retour des choses, et il méprisait ouvertement tout ce qui ressemblait de prés ou de loin à un être humain, y comprit lui-même. Aujourd'hui, il fut un peu sidéré par ses grands yeux de chats, et quelque chose (il ne parvenait pas vraiment à comprendre quoi) l'attirait irrésistiblement vers elle. Non pas une quelconque attirance physique (tous les physiques étaient avouablement bons selon lui, et il y avait longtemps qu'il n'avait pas été ébloui par une beauté inattendue) - seulement, comme si... comme s'ils avaient un point commun, comme s'ils étaient, en quelque sorte, unis par un même trait. Elle avait quelque chose qu'il avait, ou qu'il allait avoir...

Lucréciél se rapprocha un peu d'elle, se courba légérement pour la regarder - de façon trés succinte mais extrémement profonde - leva ses doigts noueux et étirés avec disproportion vers elle, sans oser cependant les poser sur elle et les gardant en suspension à mi-chemin entre eux deux : "Euh... ça va?"
D'une voix cassée, enrouée, comme les voix trés peu utilisées et coincées au fond de la gorge et qui, pour leurs détenteurs, donne une trés mauvaise sensation et diffuse une certaine gêne.
A ce stade-là, impossible que la Tueuse parte. Lucréciél aurait du se venger ou détaler, mais non. A vrai dire, il ôta même son casque de ses oreilles pour écouter la réponse. Oh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélie Caharel
Gardien
avatar

Nombre de messages : 49
Lié à : Valogne Kirchner
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   Mar 7 Aoû - 19:25

(Je peux m'incruster?... Embarassed )

Ah le centre commercial! Y avait-il un endroit plus bondé et plus diversifié dans le monde? Les magasins proliférent, les gens pullulent et s'agitent comme des fourmis...

*Tiens, d'ici ils ont réellement l'air de fourmis!...*

Ophélie perdit un peu d'altitude et vint se jucher sur le rebord d'une clôture surélevée, là où elle aurait une bonne vue sur la place centrale. Après un moment d'observation, la gardienne se permit une position plus comfortable avec son je-ne-sais-quoi d'insolent. Ses grands yeux pervenches balayaient la foule lorsqu'elle remarqua un peu d'action de la part de deux individus de sexe opposés.

*Un peu d'action!*

Ophélie posa son beau visage dans sa paume et observa plus attentivement la scène, comme si elle assistait à une pièce de théâtre. La fille avait un caractère semblable au sien, plus excentrique, extravertie. Le jeune homme, quand à lui, semblait plus renfermé, il y avait quelque chose d'étrange, de dérangeant chez lui. Mais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maëv
Mortel
avatar

Nombre de messages : 43
Lié à : Kamui Fuma
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   Sam 25 Aoû - 14:45

(bienvenue!! desolee pour les accents... et pour le temps de retard... je suis en vacances en Indonesie et y connaissent pas... la magie des claviers qwerty... je reediterai une fois en France)

Le jeune homme en face d'elle semblait quand même avoir eut plus mal... et pourtant il lui demandait si ça allait...

"Oui oui!! J'ai juste été surprise! Désolée! Vous avez sûrement du avoir plus mal que moi..."

En attendant, pour le coup, ça l'avait calmé net... Elle était maintenant toute penaude et dansait d'un pied sur l'autre génée, sans savoir quoi faire.
Elle réfléchit rapidement et se dit qu'elle devait quand meme trouver une solution pour s'excuser...
Maman disait toujours que ce n'était pas bien de bousculer les gens, mais là, elle y avait vraiment été trés fort...

"Euh... Vu que c'est de ma faute et que je vous ai sûrement fait mal... Je peux m'excuser d'une facon ou d'une autre...?"

Elle ne savait vraiment pas comment réagir. C'etait la première fois qu'elle laissait éclater sa colère comme ça au milieu de la rue. Et en plus elle impliquait quelqu'un...

"Euh... Si vous avez du temps... Je peux vous offrir quelque chose a boire pour me faire pardonner...?"

Elle ne voulait pas lui laisser une mauvaise impressin d'elle, même s'il n'était qu'un parfait inconnu et que dans quelques heures il l'aurait probablement oublié... De plus il ne ressemblait en rien a toutes les personnes qu' elle avait pu cotoyer jusqu'a maintenant, et l'intriguait, mais elle ne saurait dire en quoi...
Et puis elle avait du temps jusqu'à ce qu'elle aille travailler...

(édité! et désolée pour le manque de consistance... j'me ratraperé le prochain coup...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après-midi courses [ouvert]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après-midi courses [ouvert]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF 2012]Question: Que faire le jeudi après-midi?
» Après midi avec Creme
» [Arcane Legion] Après midi du 10 Aout 2010
» Med Fan du Samedi après midi by Krugger!
» Recherche animateur pour la CPC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: Le Centre Commercial-
Sauter vers: