AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Virée nocturne [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Virée nocturne [Libre]   Lun 7 Mai - 5:34

On pouvait dire que la soirée avait démarré sur les chapeaux de roures, au sens propre comme au figuré. Il fallait dire que, comme tous les soirs, Valentine n'était pas vraiment chez elle à profiter d'un gentil petit programme télé. Son seul remord? Avoir laissé Léandres seul avec un père paranoïaque et une mère absente. Absente pour sa plus grande joie à elle, cela dit. Elle n'avait même pas cherché à cacher son départ, quelques minutes après celui de sa maman. Le père n'avait dit qu'un "ne rentre pas trop tard" avant de retourner surveiller, ou plutôt étouffer Léandres.

Enfin pour le moment elle y avait échappée. Et il fallait dire que l'air nocturne bien que froid lui donnait un étrange sentiment salvateur. Depuis combien de temps ne s'était-elle pas sentie aussi libre? Oh, depuis au moins vingt-quatre heures, lors de sa dernière virée. Comment la soirée avait commencé déjà? Ah oui, le Big Vibes. Inutile de précisé qu'elle s'était empressée de rejoindre ce garage avec sa Mamba. Le gros Teddy avait reçu un nouveau type d'échappement qu'il avait promi de monter sur la moto de Valentine. Après? Oh, une petite virée à toute vitesse sur le périph pour tester la fiabilité du matériel. Inutile de précisé que Valentine avait essoré méchamment l'accélérateur. Son bolide restait une petite merveille dans la catégorie "je flanque una pâtée à tous mes petits camarades du bitume". Dommage qu'il n'y ait pas eu d'argent en jeu cette fois.

Enfin les essais avaient été concluants et du coup, elle avait quitté le garage. Pourquoi exactement? Oh, les copains lui avaient bien proposé un verre au bar du coin pour ensuite enchaîner sur une discothèque, mais le fait est qu'elle avait envie d'être un peu seule. Les derniers évènements tournaient toujours en boucle dans sa tête. Elle revoyait la femme aux ailes noires, puis Tony, puis... C'était trop confus. Elle avait littéralement fuit la scène, mais c'était légitime, oh et puis elle n'avait pas besoin de se justifier après tout!

Cependant elle ne connaissait qu'un seul moyen radical pour oublier un peu, un seul moyen pour planer loin de ces petits tracas qui vous pourrissent une vie, c'était sa Mamba. Elle n'avait pas mis son casque, accroché sur la selle derrière elle. Elle se contentait de porter des lunettes non teintées pour garder les yeux ouverts tout en laissant le vent lui fouetter le visage. Son blouson en cuir était ouverts sur un haut bien trop court, laissant les courants d'airs s'engouffrer dans les manches, provoquer une violente chair de poule sur son ventre, son décolleté, toute la chair exposée. Pour le reste, elle n'avait qu'un jeans assez moulant pour qu'on sache qu'elle portait un string en dessous et des bttes à talon modérés qui lui permettaient de changer les vitesses sans la moindre contrainte.

Et maintenant? La Mamba déboula à tout allure sur le boulevard, se faufillant entre les véhicules sans la moindre considération pour les panneaux de signalisation ou les feux rouges. Bravant les interdits, bravant la mort, elle se faufila de justesse entre un camion et une volvo avant de biffurquer dans un carrefour sans qu'elle n'ait la priorité, cela allait sans dire. Et elle riait, Valentine, poussant un cri de joie quand son pneu avant quitta l'asphalte dans une accélération qui lui fit atteindre un petit cent quatre-vongt kilomètre/heure sur une route limitée à trente. La dite ruelle se terminait en cul de sac et elle planta sur les frain, fit glisser sa bête sur le coté et stoppa net lorsque sa jambe fut à deux centimètre de la paroie. Elle aurait freiné deux secondes plus tard et son genoux n'aurait très certainement été plus qu'une bouillie écrasée entre la machine et le mur.

Mais Valentine gardait son sourire tandis qu'une de ses mains gantée de cuir remonta vers son visage pour relever les lunettes non teintées sur ses cheveux rouges pétants. Elle avait dû à tout casser prendre trois minutes entre ici et le Big Vibes, trois minutes malgré les kilomètres et les embouteillages. Son temps s'était encore amélioré. Dommage que ce soir il n'y avait pas de rodéo!



[Pour qui veut! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 7 Mai - 21:39

[Je prend la main!]

Et voilà! Encore une de ces innombrables nuits sans sommeil qui se terminerait par un retour à la case départ, épuisé, mais toujours insomniaque. Il avait des périodes comme ça, ou rien de ce qu'il pouvait faire ne l'aidait à aller mieux. Il avait des hauts et des bas, son état dépressifs se stabilisant ou s'envenimant. Pour le moment, cela pouvait aller. C'était pas encore la grande forme, mais il supportait d'être en vie sur cette terre qui ne lui offrait plus rien. Depuis combien de temps n'avait-il pas ressenti de la joie? De la joie pure, cela s'entend? Il ne se le rappelait même plus. Il évoluait dans ce monde comme un zombie, un robot. C'était navrant. Et seuls les cachets et drogues lui rendaient le quotidien un peu moins insupportable.

Le jeune homme marchait dans les rues tout à tour sombres et éclairées, sans jamais se départir d'une légère claudication, séquelle d'un accident. Lucas réflechissait. Cela faisit un moment qu'il n'avait pas vu Marcus et finalement, ce n'était pas plus mal. Il se demandait encore quelle était cette vaste farce. Dieu qui lui envoit de l'aide? Pourquoi? Il s'était si bien échiné à détruire tout ce qu'il avait! Sa vie n'avait été qu'une succession de malheur et quand il avait gouté au bonheur, c'était pour le lui enlever juste après, de façon cruelle. Souffrance psychique d'un enfant perdu et livré à son bourreau, souffrance physique d'un ado brisé. Et il était encore là. A continuer de faire semblant. Oh oui, pourquoi vouloir mourir quand la vie est si belle? Il eut un léger rire méprisant, vite étouffé par un bruit de moteur.

Lucas leva la tête, juste à temps pour voir une moto débouler à toute allure et foncer droit vers le cul de sac. Heureusement, le motard semblait bien contrôler son engin et s'arrêta à quelques centimètres du mur. Le jeune homme ferma les yeux et frissona. Il imaginait la jambe broyée et ne se rappelait que trop ce genre de blessures. Il regarda le motard et découvrit alors une fille, jeune et peu habillée, un brin provocante. Encore une qui aimait les sensations fortes et frôlait la mort pour se convaincre que la vie c'était mieux. Pas de protections, pas de casques... Narquois, le jeune homme s'approcha et frappa dans ses mains en guise d'applaudissement.


- "Bravo quelle maîtrise! Je suppose que si j'avais été sur ton chemin, tu m'aurais évité sans problème!"

Il retenait une pointe de colère. C'était à cause d'inconscients comme cela que des innocents étaient fauchés et qu'une famille était détruite! Qu'elle le renverse, il s'en foutait, mais pas quelqu'un d'autre! Il contint pourtant ses sarcasmes. Il n'avait pas envie de jouer les donneurs de leçon.

- "Belle bécane..."

Il s'approcha et admira l'engin. Mais que faisait une fille aussi jeune toute seule, la nuit sur une moto? Encore une que les parents oubliaient A moins qu'ils n'aient aucune influence sur elle. Dur, l'adolescence pour les parents...Il la regarda. Elle était habillée comme toutes les ados. De son côté, il était classique : un jean, une chemise et une veste en cuir, avec des baskets. Rien de transcendant, mais c'était fonctionnel et ça lui allait bien, même si cela mettait en évidence sa silhouette trop mince. Ses yeux bleus, à la limite du violet, la regardaient, emprunt d'une lassitude infinie. Le visage de Lucas était très fin, ses joues presques creuses. Ses cheveux bruns tombaient devant ses yeux en mèches désordonnées. Sans prendre particulièrement soin de son apparence, il n'était pour autant pas négligé.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mer 9 Mai - 2:37

[Vouiiii!! ^^]

Les lunettes réhaussées, Valentine consédérait l'écart de quelques centimètres entre le mur et sa jambes. Elle y avait peut-être été un peu fort, la prochaine fois elle frainerait plus tôt... Ou pas, ça dépendrait de son état d'esprit. Pour le moment, la poussée d'adrénaline et les quelques minutes de liberté suprême lui avait fait suffisemment de bien pour l'empêcher de réaliser qu'elle aurait très bien pu perdre sa jambre ou peut-être même la vie. Quel importance accordait-elle d'ailleurs à cette dernière? Elle ne s'était plus posé la question depuis pas mal de temps. Et puis ça lui évitait les prises de tête un peu trop philosophiques à son goût. Pourquoi risquer une migraine quand un verre de bière et une petite poussée du moteur pouvait faire tant de bien? Au moins elle avait ça en commun avec ses (mauvaises) fréquentations.

Sans doute se serait-elle tout de même penchée quelques secondes de plus sur la prise de risque qu'elle venait de faire, seulement il se trouve qu'un bruit régulier vint déranger ces considérations aussi inutiles qu'éphémères. Elle retira sa main de ses lunettes maintenant bien perchées sur sa tête pour relever la tête sur l'origine de ce son. Tien, un claquement de main... Oui, ça produisait régulièrement ce son lorsqu'elle faisait un beau final après une course, mais là les corconstances n'étaient pas pareilles. Là elle aurait limite pu le prendre pour du foutage de gueule en bonnes et dûes formes. Elle fut tenté de rectifier par une parole cinglante du genre "si t'avais été sur mon chemin, tu serais encore collé à mes pneus" ou "éviter? Pourquoi? Ma moto aurait bien besoin d'un petit coup de peinture rouge", mais le mauvais goût y était trop présent aussi elle se contenta d'abord de dévisager l'inconnu.

Simple, sobre, un brin maigrelet, sans doute un de ces garçon qui marche dans le droit chemin et viennent jouer les moralisateurs? Ah non, pas tout à fait. Il devait avoir l'air un peu trop fragile pour ça. Et puis elle s'était très certainement trompée dans sa première impression. Peut-être ce semblant de colère qu'il lui paraîssait avoir saisi n'avait jamais existé. Du moins la suite des paroles l'incita à prendre cette seconde idée nettement moins agressive que la première. Ah ça... Il était clair que sa bécane en avait des fans! Elle la première d'ailleurs. C'est bien pour ça que son propre regard suivit celui du jeune homme pour se poser sur sa moto. Sa main gauche à plat sur le réservoir, la droite allant couper le contact histoire de mieux entendre les commantaires déplaisants ou non.


"La meilleure bécane qui puisse exister dans cette ville."

Laissons-lui ses prétentions. La meilleure peut-être pas, mais sans doute une des plus travailler dans le genre amélioration et pointes de vitesses. Ce n'était pas uniquement le chauffeur (ou chaufard) qui faisait la victoire lors d'une course. Mais peu importe, qu'un type lorgne sur sa bécane lui donnait un sentiment de fierté mais en même temps de méfiance. Ben oui, quand on a un bébé dans ce genre, on y tient. Elle se reporta donc bien vite sur lui, je fixant droit dans les yeux sans la moindre gêne semble-t-il, se permettant même un de ces sourires un peu trop aguicheur pour une jeune fille de son âge.

"C'est quoi ton nom?"

Autant savoir tout de suite à qui elle avait à faire, ou en tout cas autant qu'elle puisse coller un nom sur ce visage à l'air blasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Jeu 10 Mai - 16:58

[ouhh quel acceuil enthousiaste]

Effectivement, l’intention première de Lucas avait été le cynisme envers la jeune fille. Sa façon de frapper dans les mains et de lui parler avec cette morne ironie, c'était bien pour se moquer d'elle et de son inconscience, qui pourrait mettre en péril la vie d'autres personnes. La conduite de cette fille était égoïste et insouciante... un vrai danger pour les autres. Cependant, il n'avait absolument aucune envie de se prendre la tête avec elle sur la sécurité routière et n'avait pas envie de prendre le rôle du coincé moralisateur. Trop de travail et pour rien en plus, parce qu'il était persuadé qu'elle n'en aurait rien à foutre.

Aussi avait-il décidé de ravaler sa colère et son offusquation pour quelque chose de plus neutre et plus sympa : la moto. Vu comment elle la maîtrisait, cet engin devait être son petit bijou, ce truc dont elle devait être fière. Il n'essayait pas de la draguer, juste d'être un tantinet agréable. Bien vu. Il avait suffit qu'il montre son admiration, non feinte, pour la cylindrée, pour que la jeune fille adopte un ton non agressif. Elle suivit son regard vers la moto et coupa le contact, décidant ainsi de poursuivre un peu la conversation. Il retint un petit sourire à la réponse de la jeune fille. la meilleure bécane de la ville? Rien que ça? Amusé par la prétention de la jeune fille, il répliqua :


- "J'en doute pas... Pour la meilleure pilote de la ville, je suppose?"

Non, ce n'était pas de la moquerie. Juste une petite pointe d'ironie, mais sans méchanceté. il s'approcha encore, regardant de plus près la fierté de l'inconnue. Vraiment un bel engin et qui devait coûter les yeux de la tête. Lucas n'était pas sur la paille grâce à l'assurance vie de ses parents adoptifs, mais il n'avait sûrement pas les moyens pour acheter une beauté pareille. Il en déduisait donc que cette demoiselle aux allures de délinquante devait être issue d'une famille aisée. A moins qu'elle l'ait piqué ou acheter avec de l'argent volé. Tout était possible dans cette ville. Il sentit le regard de la jeune fille sur lui et il releva les yeux vers elle. Dingue l'aplomb qu'elle avait pour le regarder ainsi! D'ailleurs, elle lui sourit d'une manière qui ne le laissa pas tout à fait indifférent et lui fit monter le rouge aux joues. Oui, il était timide, surtout quand une jolie fille lui souriait comme ça. Il ne détourna pourtant pas le regard. Son nom? Directe la demoiselle!

- "Lucas. Et quel est le nom de notre pilote?"

Il sourit et sortit un paquet de cigarettes de sa poche, en sortit une et l'alluma, tirant une taf avec un petit soupir. Il revint ensuite à la jeune inconnue., la regardant derrière son nuage de fumée, finalement pas mécontent de cette petite rencontre fortuite.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Ven 11 Mai - 3:41

Bingo! Le sourire avait fait mouche, le jeune homme entrait donc sans doute dans la catégorie conscience, droit d'esprit, mais sans doute un peu coincé. Dommage! Enfin, il fallait dire qu'elle jugeait bien souvent trop rapidement. Mauvaise manie! Mauvaise peut-être mais pas dénuée d'intérêt cependant. Non, elle ne dévia pas les yeux, ou peut-être si, juste pour les lever un instant aux ciel, son sourire passant de l'aguichant à l'amusé suite à sa première remarque. meilleure pilote, si seulement! D'ailleurs si elle en venait à demander à ses parents de courir en professionnel, il y avait fort à parier qu'elle ne reçoive comme encouragement qu'une privation de sortie qu'elle s'empresserait d'enfreindre.

"ça se pourrait..."

Sa propre réponse fut légèrement ponctuée d'un début de rire, visiblement elle n'était pas très convaincue, à moins que tous les motards de la région soient des bras cassés, elle ne rentrait pas encore dans le top ten, du moins pas l'officiel. Pour l'officieux, c'était une autre histoire, du genre qu'il vaut mieux taire si on veut que les autorités ne confisquent pas le permis de conduire. Bon au moins la bécane semblait effectivement avoir un minimum d'intérêt pour le jeune homme, puisqu'il l'avait regardé avec un peu plus d'attention que le commun de la gente masculine qui avait plutôt tendance à fixer le décolleté. Bon point pour le jeune homme!

Lucas... Enchantée! Moi c'est Val."

Elle tendit d'ailleurs la main pour l'envoyer à la rencontre de celle du jeune homme. Les présentations étant faîtes, inutile de se prendre d'avantage la tête avec quoi que ce soit qui puisse s'apparenter à de la politesse exagérée et hypocrite.

"Puisque mon bébé semble autant te plaire, ça te tenterait une petite virée?"

Peut-être était-ce honnête, ou peut-être était-ce juste pour voir jusqu'où se situaient les bonnes manières de ce garçon nouvellement rencontré. Son rougissement avait eu un petit quelque chose de touchant, mais restait encore à déterminé s'il avait été bien réel et pas uniquement l'effet d'une habitude qu'il avait prise en voyant des jeunes filles qui ne rentrait pas dans les normes des demoiselles de bonne famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Ven 11 Mai - 14:54

Lucas se maudit intérieurement de rougir ainsi dés la première jolie fille venue. Son sourire un peu trop effronté ne l’avait pas laissé insensible. Et comme il n’était ni un tombeur, ni un dragueur né, ce genre de choses le mettait un peu mal à l’aise. Maudite timidité ! Il aurait bien aimé trouver quelque chose de fameux à dire, genre grand séducteur, mais rien n’était venu. Pathétique. En plus, elle ne le lâchait pas du regard… Ah si. Suite à sa remarque sur ses talents de pilote, elle avait levé les yeux au ciel, amusée. Elle répondit pourtant, laissant sous entendre que ce pouvait être le cas. Il en doutait, mais bon, c’était une sorte de jeu. Surtout qu’elle se mit à rire doucement. Bon d’accord, elle n’y croyait pas elle-même. Bien, elle était lucide. Amusé, Lucas sourit plus franchement.

La jeune fille déclara s’appeler Val ensuite. Val ? Diminutif de… Valentine ? Quoiqu’il en soit, elle préférait le diminutif, et il n’irait pas chercher plus loin. Cela ne l’empêcherait pas de dormir. Elle tendit la main et il la saisit, la saluant ainsi, répondant d’une voix douce et d’un sourire :


- "Charmé".

Bon, au moins trahissait-il ainsi un semblant d’éducation. Cela semblait ressembler à des manières un peu désuètes, mais c’était venu tout seul. Elle lui fit alors une proposition qui le fit ciller. Surpris, il écarquilla les yeux. Elle venait de lui demander de monter avec elle ? Lui semblait-il donc si inoffensif pour qu’elle fasse pareille proposition à un inconnu ? Il se reprit pourtant et répliqua, amusé :

- "Je ne sais pas… ma raison me dit que ce n’est pas une bonne idée. Avec tout ce qu’on voit maintenant, même une charmante jeune fille peut se révéler une dangereuse psychopathe."

Il sourit à nouveau, indiquant ainsi qu’il plaisantait. Il hésitait. D’un côté, la façon de conduire de Val ne le rassurait guère. Pas envie de finir encore à l’hosto. Il se fichait de mourir, mais que cette fois soit la bonne au moins ! En même temps, il était un mec et monter sur ce bijou le faisait vibrer.

- "D’un autre côté, ça promet une sacrée décharge d’adrénaline."

Au final, il hésitait toujours. Il enchaîna, avec une pointe d’ironie :

- "T’as vraiment pas peur que je sois un détraqué ?"

Val devait bien sentir qu’en fait, il mourrait d’envie d’accepter… Seulement, accepter tout de go risquait de le faire passer pour un gros crevard. Surtout que monter derrière une fille aussi jolie et bien roulée que Valentine avait quelque chose de vraiment… gênant ?
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 14 Mai - 0:48

Sa simple réponse à la salutation suffit à conforter Valentine dans ses premières impressions: Lucas faisait parti de ces jeunes hommes un peu coincés sur les bords. Timides, cela ne faisait aucun doute. Tant mieux! Elle adorait déranger les autres, et faire virer un garçon cramoisi était un de ses petits plaisirs. Vilaine Valentine... Elle ferait honte à sa mère si elle la surprenait maintenant. Seulement voilà, elle n'était pas là, comme d'habitude... Maintenant que son type de rencontre était cerné (du moins pour quelqu'un s'aussi prompt à catégoriser les personnes) Valentine fixait à nouveau le jeune homme, inlassablement, captant la moindre réaction gênée ou intimidé qu'il pourrait avoir.

Quoiqu'il arrive, il semblait en tout cas surpris d'une telle demande. Non en effet, tout le monde ne se voyait pas invité à une ballade en moto par le premier venu. Bon, ils s'étaient présentés, mais ce n'était que très sommairement pourtant. Lucas se repris, pas mal pas mal...Pour le reste... Valentine manqua d'éclater de rire. Certes, il y avait bien des fous fourieux en ville, mais elle ne pouvait pas décemment s'imaginer en psychopathe accomplie. Ou peut-être devait-elle avoir une expression similaire quand elle conduisait à toute vitesse? Allez savoir!

Un décharge d'adrénaline? Evidemment, Val ne faisait pas les choses à moitié, surtout pas avec une bécane pareille sous les fesses. C'était une prise de risque indubitable, mais il falalit aussi considérer un fait commun à tous les êtres: jouer avec la mort avait toujours un petit quelque chose d'excitant, en bien comme en mal. Elle ne se départi pas le moins du monde de son sourire, voyant bien que, sous ce masque d'hésitation, Lucas n'était finalement pas si éloigné d'elle en matièr de tentations.


"Si tu avais été un détraqué, tu m'aurais déjà bondi dessus... Qui plus est à pleine vitesse, même un fou ne tenterait pas d'attaquer le pilote de la moto sur laquelle il se trouve."

Question de bon sens, surtotu. La vie avait un petit quelque chose de miraculeux dans ce style-là. Valentine n'avait pas de casque, mais celui qu'elle portait habituellement était accroché derrière elle aussi elle se permi de détourner son regard de Lucas pour se tourner en partie, décrocher la lanière qui retenait le dit casque pour s'en saisir et le tendre à Lucas.

"Choisi: oui, ou non? Ce n'est pas si dur, n'est-ce pas?"

Son sourire toujours un tantinet amusé et provocateur était plus qu'entendu. Elle savait qu'il voulait, et elle ne préférait pas tourner autour du pot. La vie comme la mort était simple, les choix que l'on faisait de l'une à l'autre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Ven 18 Mai - 15:41

Nerveux sous le regard de la jeune fille, Lucas reprit une taf, cherchant à paraître plus décontracté qu'il ne l'était réellement. Evidemment, sa tentative était vouée à l'échec puisque sa nervosité était plus que palpable. Et apparemment, Valentine s'en amusait, ne cherchant surtout pas à la mettre à l'aise en détournant le regard et en cessant de le fixer ainsi. Il faillit lui demander ce qui n'allait pas chez lui : il avait un troisième oeil au milieu du front ou quoi?

Elle répondit alors avec une logique implacable que s'il avait été un détraqué, il lui aurait déjà fait son affaire et qu'il ne prendrait ps le risque de l'attaquer sur la moto. Il eut un léger sourire et répondit le plus sérieusement du monde :


- "Tu marques un point. Cependant, ce que tu ne prends pas en compte, c'est que le fou en question en aurait rien à foutre d'y passer..."

Ce qui était vrai en un sens. Mourir ne lui faisait pas peur. Mais il ne voulait pas souffrir, il ne voulait pas encore se réveiller à l'hôpital après des jours de coma et constater qu'il avait encore loupé sa sortie. A chque fois, c'était trop douloureux. Et à chaque fois, il y avait des séquelles très douloureuses physiquement. La jeune fille le lâcha enfin du regard, et il avait l'impression de respirer à nouveau. Elle se saisit du casque accroché derrière elle et le lui tendit, lui demandant de faire son choix. Non, ce n'était pas si difficile. Il jeta sa cigarette pr terre et l'écrasa, puis il se saisit de l'objet tendu, mais ne l'enfila pas tout de suite.

- "T'es sûre que t'en as pas besoin?"

Il haussa les épaules et l'enfila, grimpant derrière la jeune fille. Il hésita à s'accrocher à elle, soudainement très intimidé.

- "Non, c'est pas si dur. Bon, si tu dois nous faire avoir un accident, fais-le bien..."

Il disait cela comme une plaisanterie. pourtant, il était plus qu'à moitié sérieux. Finalement, il se décida et entoura la taille fine de la jeune fille de ses bras. Puis, il chuchota, légèrement excité par la perspective de cette petite ballade :

- "Quand tu veux Val."
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Dim 20 Mai - 23:03

Un fou peut-être n'aurait pas grand chose à faire de la vie, mais quelque part, n'étaient-ils pas tous les deux cinglés? Elle de ne montrer aucune méfiance, lui d'accepter de la suivre sur ce terrain? Finalement les deux malades en puissance étaient bien en train de converser en ce moment même sans se douter de leur instabilité mentale. Quand il prit le casque tendu, le sourire de Valentine s'élargit considérablement. Elle n'avait donc pas eu tort, finalement il était comme n'importe quel être humain, avide de sensations fortes. Ou peut-être se trompait-elle sur toute la ligne et il avait accepté pour d'autres raisons.

D'instinct elle secoua la tête pour toute réponse. Non elle n'avait pas besoin de ce casque, elle voulait sentir l'air et la liberté sur son visage. Non, elle ne voulait pas entraver ses cheveux ni cacher ses traits. Une façon de tenter le diable tout en le regardant bien en face, provocatrice jusqu'au bout, même face au danger. Provocatrice? C'était une question de point de vue. Pour la majorité des êtres humains elle était juste une inconsciente double d'une imbécile, ce qui quelque part n'était pas faux non plus.


"Promis, si je dois me planter, je le ferais de façon spectaculaire, si t'y tiens. Mais je vais quand même éviter, dans le cas où je m'en sortirais en vie, je ne voudrais pas avoir à regretter celle d'un autre en plus des dégâts de mon bébé."

En fait qu'est-ce qui pouvait l'inquiéter le plus? Tuer quelqu'un ou défoncer sa moto? Mieux valait ne pas demander, elle mentirait de toute manière et pas nécessairement dans un sens appréciable. Elle réajusta ses lunettes non teintées devant ses yeux, fit pivoter la clé et donna Déclencha le motteur dans un vrombissement monstrueux. Quelque coup de poignée pour faire monter les tour, la machine était prête à être lancée. Même Lucas s'était résigné à lui entourer la taille, brave garçon! Rien que ce geste avait probablement dû lui coûter une petite réflexion, mais enfin. Parlant plus fort que son moteur, elle répondit sur un ton rieur, enjoué, très certainement impatiente de mettre les gaz.

"Je te conseille de bien t'accrocher surtout..."

Puis elle donna enclencha les vitesse, donna un nouveau coup du poignet et la Mamba s'élança dans la ruelle à une vitesse relativement peu modérée. Les vitesses se succedèrent et de la petite ruelle elle s'enfila sur l'avenue principale, slalommant entre les véhicules. Sa destination? L'autoroute et toutes les libertés qu'elle pouvait offrir à cette heure de la nuit. Si jamais il avait trop peur, Lucas n'avait qu'à crier, et peut-être qu'elle s'arrêterait... Ou peut-être pas... (niark niark!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 28 Mai - 0:40

[Navrée de l'attente, mais j'ai eu une semaine chargée émotionnellement et professionellement Crying or Very sad ]

Lucas se demanda en voyant le sourire de valentine si c'était vraiment une bonne idée... Enfin, non, il savait que ce n'était pas le cas, mais là, il avait l'impression d'être face à un prédateur et d'être bien évidemment la rpoie. Ce n'était pas un sentiment très agréable, c'est sûr. Surtout, c'était une image ridicule. Il ne voyait pas pourquoi il aurait du se méfier de Valentine. C'était lui qui l'avait accostée après tout. Il aurait bien aimé avoir cette arrogance propre aux garçons sûrs d'eux quand ils parlent à une jolie fille. Parce que oui, Valentine était mignonne, mais elle ne devait pas être le genre de fille à s'intéresser à un intello chétif et timide, aussi angélique soit son visage émacié. Plutôt du genre à traîner avec les sportifs du lycée, ces brutes à la tête vide, mais à l'égo démesuré. A moins qu'elles ne préfèrent les "musiciens"? Ou bien encore les vilains garçons aux belles cylindrés?

Il se perdait dans les méandres des conjectures qui faisaient fonctionner son cerveau à toute allure. Il la regarda alors décliner son geste de lui rendre le casque. Il s'en était douté, mais il avait quand même quelques scrupules à se cacher derrière ce qu'elle-même refusait. Pourtant, il l'enfila, alors qu'elle lui promettait de se planter de façon spectaculaire si plantage il devait y avoir, même si elle préférait éviter de l'amocher. Ceci dit, il se demanda si elle ne serait pas plus traumatisée par la perte de sa moto que par celle d'un quasi inconnu complêtement inconscient. C'était là une pensée dérangeante, surtout que cela était quand même bizarre de préférer un objet à une vie humaine. Il se faisait des films avec cette fille, mais il n'arrivait pas à la cerner. Et n'y arriverait sans doute pas.

Valentine remis ses lunettes sur son nez, à défaut de visière. Etant donné le vrombissement monstrueux de la bécane et les coups de poignet de la jeune fille, il avait jugé plus judicieux de s'accrocher à elle. Un éclair de génie. Elle lui conseilla de bien s'accrocher, impatiente de partir et il marmonna dans ses dents :


- "Ouais, merci, j'y aurais pas pensé tout seul."
La moto démarra alors, en trombe, on pouvait le dire, et il loua son esprit vif de ce soir pour s'être ainsi accroché à elle. Accroché, mais pas cramonné, hein? Il avait sa fierté quand même. Bon, c'était pas facile, c'est sûr. Mais plutôt que de flipper, il devait profiter de la ballade. Ils quittèrent la petite ruelle, pour une rue plus vaste. Il se décida à cesser de penser et à suivre le mouvement, pour ne pas la déséquilibrer. Etait-il jamais monté sur un engin pareil? Il ne se souvenait plus. En fait, à la trouille s'ajoutait l'excitation de la vitesse et du danger, cette décharge d'adrénaline qui déferlait dans ses veines et lui faisait oublier toute raison. Un léger sourire ourla ses lèvres. Trompe-la-mort, flambeur, il se rapproche de l'oreille de Valetine et cria pour se faire entendre :

- "C'est tout ce qu'elle a dans le ventre?"

Il n'était pas certain qu'elle l'ait entendu. Peu importe... Ce soir, plus de réflexions, plus de torture morale. Juste l'action. Et cela faisait un bien fou!

[J'aime pas le niark niark^^ *a peur*]
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 28 Mai - 22:18

[Tremble, petit mortel... *Zieute son statut* Hem.. Tremblons ensemble, petit mortel!]

Les vitesses cessèrent de se succéder, et pour cause, elle prenait un petit cent cinquante sur l'autoroute pour commencer, stabilisant tout d'abord sa propre façon de conduir. Entre ses slalomes peu stables et ses accélérations successive, il lui fallait qu moins quelques secondes pour adapter ses coups de guidon à l'asphalte. Il n'y avait plus grand monde sur ce périphérique, voir même plus personne, alors la vitesse augmenta sensiblement, passant du cent cinquante à un cent soixante-dix, doublant tant par la gauche que par la droite des véhicules en tout genre allant du cabriolet de luxe au gros camion de livraison. Et bien entendu, elle faisait fi des distances de sécurité, cela allait sans dire. Inconsciente? La ballade se devait d'être mémorable et pour se faire, corser la chose était indispensable.

Puis Lucas se rapprocha de son oreille, hurlant une provocation qui, bien que perdue en parti dans le sifflement du vent, parvint de façon parfaitement claire à Valentine. Ah il voulait savoir ce que son bébéé avait dans le ventre? Il était vrai que la vitesse à laquelle elle se trouvait était limite risible comparée celles q'elle faisait lors de courses. Mais il fallait dire qu'avec sa bonne volonté, elle n'avait pas non plus voulu faire peur à ce jeune homme qui paraissait si sage. Peut-être finalement ne l'était-il pas tant que ça... Valentine eut un large sourire, pas vraiment amusé, plutôt défiant, sauvage. Ah il voulait jouer à ce petit jeu? Pauvre de lui.

Elle changea encore les vitesses et la moto passa sans peine le cap des deux cents kilomètres/heures. Pourtant elle ne se stabilisa pas et continua son accélération. Deux-cent dix, deux-cent vingt... L'aiguille du compteur continuait sa progression et d'un coup de guidon, elle esquiva un escargot géant comunément appelé car de voyageurs, pour se glisser entre deux gros camions qui étaient en train de se doubler. La distance entre les véhicules était tout juste suffisante pour laisser passer la mamba qui d'ailleurs ne perdit pas beaucoup de temps pour les remonter entièrement. Le vent lui fouettant le visage, Valentine éclata de rire, aux anges semblait-il, avant de poursuivre sur un ton plus que provocateur.

"Deux-cent soixante, ça te va ou je dois enclencher la seconde?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Sam 2 Juin - 15:34

[On va mourir ^^]

Il n'y avait pas à dire... Lucas était cinglé. Il voyit bien que leur équilibre ne tenait qu'à un fil qui pouvait se rompre à la moindre mauvaise manoeuvre, au moindre imprévu venu! Ils slalomaient et il suffisait d'un rien pour que la moto se penche trop et que Valentine ne réussisse pas à la redresser à temps. Il imaginait alors le formidable accident que cela ferait... Et pria pour qu'il y reste si cela devait arriver. parce que s'en sortir signifiait de nouvelles souffrances physiques et peut-être psychiques suite à un handicap : la moelle épinière sectionnée, les jambes écrasées, le corps brûlée... Et ainsi de suite. Vraiment morbides comme pensées et il se força à les écarter.

S'i cela avait été lui le conducteur, peut-être aurait-il été moins flippée, mais devoir ainsi remettre son existence à des mains étrangères avait quelque chose de profondément terrifiant. S'il y avait un problème, il ne pouvait rien faire et devait se résoudre à espérer qu'elle, elle pourrait. En fait, son destin était entre les mains de Valentine et cette pensée lui tordait presque l'estomac.

Pourtant, il n'était pas une mauviette et la peur se le disputait à l'excitation. Filer ainsi, sans contraintes, sans limites, avait quelque chose de profondément grisant. Ils slalomaient parmi les véhicules en tout genre. Là où c'était le plus impressionnant, c'était quand ils frôlaient les camions. Et frôler était vraiment le mot. Il avait l'impression que s'il tendait le ra,s il pourrait les toucher. Si jamais l'un d'eux freinait brutalement, Valentne n'aurait pas le temps de freiner et ils ferait un magnifique vol plané.

Ses paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde et il sentit la moto accélérer, encore et encore, sans jmais trouver sa vitesse de croisère. A combien étaient-ils maintenant? Plus de 200 km/h, ça c'était certain. Elle doubla alors un bus, pour se faufiler entre deux camions qui se doublaient. Cette fois, le jeune homme se crispa et ferma les yeux, attendant le choc... Qui ne vint pas. il les réouvrit alors et entendit vaguement les paroles de Valentine, portées par le vent. Elle était encore pire que lui niveau inconscience. Deux cent soixante... Seigneur... La moto pouvait monter encore plus? Il ne répondit pas, se contentant de défaire un bras de sa taille et de lever sa main au niveau du visage de Valentine, levant le pouce pour dire que tout allait bien. Oh comme il mentait bien! Il se fit quand même la réflexion que quand ils s'arrêteraient, il aurait les jambes légèrement flageolantes. Pas spur qu'il ne s'écroule pas d'ailleurs. La honte...
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Dim 3 Juin - 15:44

Zeph', en sortant des cours, était directement rentré chez lui. Après avoir nourri son chat, il s'était retrouvé, comme tous les jours à la même heure, à ne rien faire. Il se sentait de plus en plus vide, à l'intérieur. Pourquoi continuer ? Que j'ai mon année ou pas, ça ne changera rien. Si je réussis, l'année suivante sera exactement la même, morne et sans intérêt. Ca va continuer comme ça toute ma vie ? Le jeune homme se sentait, ce soir, encore plus mélancolique que d'habitude. Il savait où il passerait sa soirée : comme la semaine précédente, et encore la précédente : sur le périphérique. Il attendait quoi, au juste ? Qu'un inconnu vienne bouleverser sa vie ? Qu'un flic l'arrête, et l'amène au poste, histoire d'avoir un peu d'action dans sa vie sans heurts, sans bosses ? Ou tout simplement de mourir, peut-être. Pourtant, Zeph' ne se sentait pas suicidaire. Au contraire, si il prenait aussi souvent des risques stupides, c'était justement pour se sentir vivant, de temps en temps.

Antoine prit sa parka accrochée au mur dans l'entrée et marcha le long des rues, jusqu'à un arrêt de bus pour prendre le dernier trajet du soir. Ensuite, il n'y aurait pas de bus avant le petit matin : ça en ferait, des allées retour. Arrivé aux abords de la ville, il suivit le petit chemin qu'il avait l'habitude d'emprunter et escalada les plaques de béton, jusqu'à se retrouver sur le bas-coté de la route. Personne.

- "Bon, je traverse".

Zeph' l'avait fait tellement de fois qu'il n'était même pas sur de ressentir quelque chose, maintenant. Arrivé au milieu du bitume, pas de véhicule apparemment. Il s'arrêta, avant de se perdre dans ses pensées. Soudain, un bruit de moteur, une lumière aveuglante, "Merde, si c'est un camion je..."
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Dim 3 Juin - 20:35

Aller plus haut? Le compteur pouvait encore grimper, mais pas de manière "naturelle" dirons-nous. Quel fou laisserait une moto sortir de son usine avec de telles capacités? Mais la moto de Valentine, en plus d'être un outil de loisir, se trouvait être un sujet d'expérience palpitant pour tout type de gonflette mécanique. Et encore! Avec ce qu'ils avaient sous eux, le duo aurait pu aller plus vite. Un petit coup de nos pour une montée d'adrénaline? S'il provoquait encore, Lucas risquait de goûter à une accelération... Mortelle. Le doigts levé empêcha cependant la jeune fille de presser sur le petit bouton, à l'extrêmité de la poignée d'acélération. Mais il fallait bien avouer que ça la chatouillait quand même. Pas besoin cependant de se fatiguer, la vitesse actuelle était déjà bien suffisante pour faire exploser un radar. D'ailleurs en parlant de vitesse... Les camions furent bien vite dépassés, et dans le retroviseur, ils disparaissaient monstrueusement vite. Plus personne devant, ceux qui étaient derrière n'étaient plus là non plus, l'autoroute s'offraient à eux sans le moindre automobiliste pour venir les déranger.

Valentine souriait toujours, bouche fermée cependant. Qui sait, des fois qu'un moucheron aurait eu la bonne idée de se mettre sur son chemin... Moucheron? Non, ce n'était pas ça, ce truc pas bien grand qui venait de passer sous la lumière de son phare. Quelqu'un sur l'autoroute? C'en était tellement peu crédible qu'elle mit du temps à saisir qu'un fou se promenait sur le périphérique. Heureusement elle était encore loin, mais à cette vitesse... Elle lâcha un juron, et l'accélérateur avec pour presser sur les freins et faire légèrement pivoter sa bécane sur le côté pour ne pas faire un vol plané. A cette vitesse, la moto glissa sur plusieurs mètres, teintant la route d'une belle traînée de caoutchouc. La bécane manqua de se renverser, tout juste maintenue par sa vitesse. Un coup de guidon et elle passa à quelques centimètre de l'inconscient qui avait voulu traverser. Six mètres plus loin la moto s'arrêta finalement et manqua de tomber, tout juste retenue par Valentine qui avait eu la brillante idée de mettre un pied à terre, l'imposante machine chancelant dangereusement sous les deux motards chanceux. Lucas était-il toujours derrière elle? Elle tourna la tête, mais malgré cette considération, la première chose qui lui traversa l'esprit fut une pensée meurtrie pour ses pnues ravagés par ce freinage, et une autre un peu plus meurtrière pour le dongue qui avait eu la brillante idée de traverser. D'ailleurs à ce titre, elle poussa un hurlement à l'intention de l'inconnu.


"ESPECE DE MALAAADE!!!!!"

Elle fit pivoter la poignée de l'accélérateur pour mettre rapidement sa moto sur la bande d'arrêt d'urgence. Quelques kilomètre derrière eux, deux camions n'allaient pas tarder, inutile de rester sur leur parcours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 4 Juin - 21:27

Le jeune homme se tortilla le plus précautionneusement possible pour tenter de voir à quelle vitesse ils pouvaient bien rouler tous les deux. Il fut effaré en voyant l'aiguille aussi au sud ouest sur le compteur. Deux cent soixante kilomètres heure! Mazette! Elle avait trafiqué sa bécane ou quoi? Mouais, enfin, en la regardant, c'était même pas étonnant cette hypothèse. C'était bien le genre de la demoiselle tiens. Il se demanda s'il y avait des flics zélés avec leur radar dans le coin. inutile de dire que le permis de la demoiselle serait illico presto sucré. C'était même la prison pour une telle vitesse, non? heureusement qu'elle n'était pas ivre en plus. Il retint un petit rire nerveux. Si elle l'avait été, il ne serait pas monté, pas complêtement fou quand même.

Il se demandait comment la jeune fille supportait l'air froid sur son visage. le vent devait lui fouetter les joues, non? Les lunettes de soleil lui paraissait un bien maigre rempart. Il écarquilla alors les yeux de surprise en voyant une silhouette loin devant eux mais qui se rapprochait dangereusement vite. Nan... Il n'y avait quand même pas un mec ou une gonzesse sur le périph? t Val, elle l'avait vu? il allait lui crier quand il la vit manoeuvrer. Là, il serra les dents, priant pour que la moto ne se couche pas sur le côté et ne les écrase pas au passage. Ils passèrent très près de la silhouette suicidaire. lucas faisait son possible pour ne pas déséquilibrer valentine, ce qui était un exploit étant donné qu'il avait tendance à vouloir se raidir. Bref, ils s'arrêtèrent et ne chutèrent pas, puisque Valentine posa la jambe à terre. Un soupir de soulagement audible dut lui parvenir de la part du jeune homme. Il descendit illico presto de la moto, les jambes un peu flageolantes et une douleur flugurante dans sa jambe jadis blessée lui coupa le souffle. Il retira son casque, alors que Valentine déplaçait la moto, la mettant à l'abris. Il jeta un regard mauvais à l'inconscient qui avait traversé.


- "Tu pourrais pas tenter de te suicider sans causer de dégats chez les autres, non?"

Le ton était coupant et sec, ce qui était rare chez Lucas, il fallait l'admettre. Mais contrairement à Valentine, il n'avait pas élevé la voix. Il regarda les camions qui arrivaient et eut un sourire en coin.

- "Tiens, en voilà qui ne te louperont pas... Alors, tu viens ou tu restes planté au milieu de la chaussée?"

Evidemment, Lucas et Valentine étient sur le bas côté, à l'abris (enfin en théorie). Et il avait mal à lajambe ce qui n'arrangeait pas son humeur du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Lun 4 Juin - 21:54

L'adrénaline, au lieu de rendre ses mouvements plus rapides, l'avait pétrifié. Il du se donner une bonne seconde avant de parvenir à bouger ses jambes et à se précipiter sur le bord du périphérique, quelques instants avant qu'un camion ne le dépasse en klaxonnant. Il traina ensuite des pieds vers les deux jeunes qui avaient failli le renverser. Des jeunes... Zeph' détestait les jeunes. Les jeunes, ça fume des pétards, ça sort en boite, ça conduit des motos et ça ne se soucie de rien. Bon, et maintenant ? Qu'est ce qu'on est sensé faire dans une telle situation ? Quoi dire ? *Salut, je me baladais, rien de cassé ?*. Hum. Antoine remarqua que les battements de son coeur reprenaient déjà leur rythme normal. Il ne s'était rien passé de formidable, finalement, même si l'instant d'une fraction de seconde il avait bien crû qu'il allait y rester.

Il s'approcha du couple de motards.

- "Hem. Désolé."

Qu'est ce qu'il aurait pu dire d'autre. "Merci d'avoir fait battre mon coeur une petite minute, mais ça aurait été plus intéressant si vous vous étiez craché et que vous êtiez morts dans l'accident" ? Bref. Tout ce que voulait Zeph', maintenant, c'est que ces deux là repartent d'où ils venaient, pour qu'il puisse rentrer chez lui. Et éventuellement, revenir le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Arstor N
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mar 5 Juin - 11:49

Naïa avait enfin reçut son protégé et était partie à sa recherche immédiatement. Elle ne savait pas vraiment par où commencer et à pied ça aurait pris beaucoup de temps donc elle avait préféré y aller par les aires n'ayant aucun risque d'être repéré par les mortels à part ceux ayants des gardiens. Elle ne savait pas grand chose sur son protégé juste son nom et qu'elle devait éviter qu'il finisse par mourrir à prendre des risques. Ce qui était le plus compliqué c'est qu'il ne croyait pas en Dieu alors elle se demandait comment l'aborder. Ce qui était sur c'est qu'elle ne dirait pas qu'elle était son gardien elle passerait pour une folle sinon. Elle arriva sur le périphérique et vit trois personnes deux qui étaient à moto et l'autre à pied. Elle descendit lentement à l'écart pour les rejoindre à pied. Elle avait le pressentiment que son protéger était celui qui n'était pas à moto. Elle replia ses ailes et avança vers le trio rapidement en réfléchissant à ce qu'elle allait dire ou faire. Elle s'arrêta à leur niveau et les regarda un momment sans rien dire en restant derriére la personne qui était pied. Bah oui elle ne savait pas si ils la voyaient ou pas alors elle se voyait mal parler si c'était dans le vide

*Qu'est ce que je vais faire maintenant*


Elle avait décider qu'elle allait attendre pour voir ce qui allait se passer en silence
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mar 5 Juin - 13:40

Désolé? Il était désolé? Ben c'était bien la moindre des choses, non? Bien que la perspective d'avoir manqué de s'envoyer dans le décor n'avait même pas traversé l'esprit inconscient de Valentine, elle était furieuse. Furieuse pour ses pneus, furieuse d'avoir failli expléser sa belle bécane, furieuse d'avoir failli envoyé son passagé mordre le macadam, furieuse de tout, sauf d'avoir manqué de tuer un piéton et elle avec. D'ailleurs un piéton pouvait-il sérieusement traverser une autoroute? Ah non, ce genre de personne n'entrait pas dans la catégorie piétons, mais plutôt celle des suicidaires. Pourtant il ne l'était pas tant que ça, si? Non, il se précipita sur le bas côté pour éviter les camions au lieu de se laisser shooter comme tout bon suicidaire qui se respecte. Peut-être était-il tout simplement malade, comme elle l'avait si bien hurler précédemment. Les mots de Lucas allèrent aussi vite que les pensées de Valentine.

C'est vrai quoi, s'il voulait vraiment se tuer, il pourrait pas le faire sans nuir aux autres? Cet types, plus le moindre respect pour autrui, décidément. Elle n'avait rien à ajouter qui puisse être poli, alors elle préféra s'accroupir à côté de sa moto et tendre une main gantée pour la passer sur l'un des pneus. Fichus pour la prochaine course, évidemment! Le gros Ted allait tirer une sale tronche en voyant dans quel état elle allait les lui ramener. Certes elle perdait toujours un peu de gomme dans ses freinages, question de principe, mais à ce point! Il allait vite deviner qu'elle avait failli se planter. Mauvais pour elle...


"Désolé? J'espère bien que t'es désolé! Tu as failli nous tuer! Quelle idée de se balader sur le périph en pleine nuit. Tu cherchais quoi ici? La mort ou simplement une envie de donner un sens à ta vie?"

Heu... Ouais. Pour faire ce genre de remarque finalement elle était très mal placée. Mais il fallait bien avouer qu'elle préférait se ficher de ce détail. Pour une fois qu'elle n'était pas fautive, elle n'allait pas se priver d'en remettre une couche, ne serait.ce que pour calmer ses nerfs. D'ailleurs à ce titre, elle se redressa, relevant ses lunettes de protection, révélant un visage aux pomettes rouges. Difficile à dire si c'était la colère ou le vent. Sans doute les deux! Mais ses yeux dévièrent sensiblement quand elle apperçu du coin de l'oeil quelque chose se poser pour s'approcher. Non mais c'était la soirée des promenades sur l'autoroute? Sauf que les promeneurs ne tombaient pas du ciel. Les derniers mots s'étaient presque évenouis entre ses lèvres tandis qu'elle fixait maintenant l'autre personne qui s'était rapprochée. Le genre de personne qu'elle avait déjà vu. Peut-être finalement que c'était elle qui était cinglée... Par soucis de ne pas paraître folle, elle dévia son attention sur Lucas. Si lui ne voyait rien, elle allait simplement ignorer cette manifestation comme elle avait préférer ignorer le souvenir qu'elle avait eu de ce genre de phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mer 6 Juin - 0:37

Apparemment, l'autre fou préférait se faire renverser par des motards que par des cammionneurs. Oh bien sûr, ça faisait plus de dégats chez les premiers que chez les seconds une collision avec un piéton. Et quand l'autre se contenta d'un vague désolé, Lucas crut qu'il allait commettre un meurtre. Désolé? C'est tout? Railleur, il lâcha :

- "Ah ben je vois que tu préfères les véhicules légers... Tu veux qu'on puisse t'identifier après?"

Oui, c'était extrêmement éceourant ce qu'il venait de dire, mais malgré qu'il n'éleva pas la voix, le jeune homme était furieux contre ce gars qui se pointait de nulle part, manquait de se faire tuer et eux avec pour murmurer un petit désolé à la fin. Merde quoi! Valentine n'ajouta rien de plus, se contentant de regarder l'état de ses pneus d'un air désolé. Lucas se passa alors une main sur le visage, soudain très las, se demandant pourquoi, elle, elle était furax... Sans doute pour les pneus, plus que pour leur vie. Il sortit une cigarette qu'il alluma, évacuant légèrement son stress. maintenant que l'adrénaline était retombée après cette frousse mémorable, il se sentait vidé. Surtout que cela lui rappelait des souvenirs bien trop éprouvants. Il aurait bien fumé autre chose que du tabac d'ailleurs. Valentine y alla de son commentaire assassin, mais déjà Lucas n'écoutait plus, le regard rivé sur quelque chose qui semblait descendre du ciel. Un piaf? Il plissa les yeux et son coeur manqua un battement. Ah non, c'était pas un piaf. Un Gardien.

Non, rectification. Une Gardienne. Demoiselle qui avançait vers eux silencieusement, presque timidement. S'il ne l'avait pas vu se poser, peut-être qu'il n'aurait pas su qu'elle n'était pas humaine. C'était pas évident quand on voyait pas les ailes. Il tira une taf plus longue que les autres, un peu nerveux et murmura :


- "Toi mon vieux, je crois que t'as des problèmes..."

Comment expliquer autrement la présence de cette Gardienne? A moins qu'elle ne soit là pour Valentine? Oui, c'était possible aussi. Quand à lui... Marcus avait disparu de la circulation, sans laisser de traces. Peut-être qu'il avait renoncé, que Lucas était un cas trop désespéré. D'un ton cynique, il lâcha :

- "C'est fou le monde qu'on peut croiser sur le bas côté de l'autoroute."

Et son regard se posa sur la Gardienne. peut-être que Valentine ou l'autre guguss le prendraient pour un cinglé à regarder fixement un point dans le vide. Bah, il n'était plus à ça près.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mer 6 Juin - 13:13

- "Désolé? J'espère bien que t'es désolé! Tu as failli nous tuer! Quelle idée de se balader sur le périph en pleine nuit. Tu cherchais quoi ici? La mort ou simplement une envie de donner un sens à ta vie?"

Zephon écarquilla les yeux. Cette simple phrase, à la formulation mi mélo mi ringarde, résumait pourtant parfaitement les questions qu'il se posait lui-même. Il n'aimait pas qu'on cherche à le sonder.

- "Dis-moi, tu roulais à combien exactement ? 200, 250 ? Combien d'accidents as-tu manqué de provoquer sur ton trajet ? Je ne pense pas qu'une folle à moto ait de leçons à me donner sur quoi que ce soit. D'ailleurs si tu préfères avoir le point de vue d'un tiers objectif, je peux appeler la police... En l'occurrence, tu as failli me tuer. Et je devine aux jambes flageolantes de ton copain que lui non plus ne devait pas être très enthousiasmé par votre petite virée."

Antoine simulait l'énervement et l'indignation. En fait, il s'en fichait un peu, mais il espérait une intercaltion physique avec ses deux interlocuteurs. Ils avaient l'air de s'énerver facilement, surtout la fille, avec un peu de chances ils en viendraient aux mains.

- "Toi mon vieux, je crois que t'as des problèmes..."

C'est une menace ? Le type qui venait de parler avait l'air de regarder quelque chose par dessus l'épaule de Zephon.

- "C'est fou le monde qu'on peut croiser sur le bas côté de l'autoroute."

Mais de quoi il parle ? Antoine se retourna. Une jeune fille se tenait dans son dos. Il était pourtant certain qu'il n'y avait personne une minute plus tôt, et n'avait vu aucun véhicule s'arrêter. Elle portait des espèces d'ailes noires, étonnement réalistes, et de grande taille : ça devait coûter une fortune ce genre d'accessoires de mode. En tous cas, c'était la première fois que Zephon en voyait. Une folle ? Une autre folle ? Zeph' fronça les sourcils. La situation devenait de plus en plus étrange.

- "T'es qui, toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Arstor N
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mer 6 Juin - 13:39

Naïa finissa par s'approcher du trio vue qu'il la voyait tous apparement au moins ça lui faciliterait un peu la tache. Enfin elle l'espérait. Apparemment il y avait une sorte d'altercation. Ca ne l'aidait pas à savoir si son protéger était ici ou non il suffisait de demander mais elle sedoutait que oui il était là. C'était juste son intuition et elle s'y fier toujours.

"Moi je suis...Naïa"


Elle ne disa rien de plus sur elle même et attendit un moment. Pour l'instant elle préférait ne pas se mêler dans la dispute générale et elle les regarda juste un moment sans rien dire avant de prendre la parole

"Est-ce que l'un de vous trois s'appelle Antoine Zephon?"


Bah oui elle n'en savait pas plus sur son protéger à part son nom et sa situation également. S'il était pas ici elle partirait mais elle en était persuader qu'il était parmis c'est trois là
Revenir en haut Aller en bas
Valentine Delagarde
Mortel
avatar

Nombre de messages : 52
Lié à : Zack Kineas
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Jeu 7 Juin - 2:17

"C'est lui!"

C'était instinctif. non en fait, c'était un soulagement excessivement peu retenu. L'index de Valentine s'était pointé droit vers le type dont elle ignorait encore le nom et qui devait donc être par extension logique, le dénomé Antoine. A moins que Lucas ne lui ait menté sur son identité, mais c'était peu probable. Elle concerva son doigt accusateur brandi vers ce type qui, non content d'avoir failli provoquer non pas un accident mais deux (rappelons donc le doux passage du poids lourd qui avait suivit) l'avait provoquer en la traitant littéralement de folle à moto. Pas gonflé celui-là! bon, il avait pas tout à fait tort, mais Valentine préférait encore voir sa Mamba brûler sur le bas côté d'une route que d'entendre ce genre de slogan banal et ridicule de la bouched'un type qui traverse un périph en soirée.

En venit au moins? Oh oui, ça lui chatouillait méchamment les paumes d'ailleurs. Il fallait dire que la perspective d'en coller une à un piéton suicidaire et moralisateur de surcroit lui aurait fait énormément de bien. Seulement voilà, le petit malin avait un gardien. Et le pire, c'était que, non contente de l'avoir vue, elle n'était pas la seule. D'ailleurs à ce propos, elle se tourna vers Lucas.


"Toi aussi, t'as des problèmes, si tu voit <<ça>>."

Mouais, elle peinait encore à admettre la pleine véracité de ses êtres non humains. Pourtant elle ne prenait pas de drogue, de ce point de vue elle devait sans doute être la personne la plus clean sur cette autoroute, exception faîte de la gardienne. A moins qu'ils ne consommes des produits illicites dans le monde des morts?

"Enfin bref. Antoine, hein?"

Et se détournant de Lucas, elle se reporta sur le principal concerné avide de courir sur du béton d'autoroute.

"De toute évidence je conduis vite, mais au moins j'arrive à éviter un accident sur une paire de pneux, tandis que toi tu semble surtout apte à en provoquer sans aucun autre accessoire que tes pieds. Lequel de nous deux est le plus dangereux, hein? Appelle les flics si ça peut te faire plaisir, j'atend que ça."

Ses derniers mots furent ponctués d'un rire visiblement sarcastique. Les poulets? Elle en avait rien à cirer. D'ailleurs ça pourrait même l'arranger, ne serait-ce que pour voir la tête de sa mère. ça lui ferait les pieds à cele-là de récupérer sa gamine dans un poste de police. Méchant coup pour sa prochaine campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Be
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Jeu 7 Juin - 23:27

Lucas tiqua à la réplique du jeune homme quand à l'agressivité verbale de Valentine. Il tiqua parce qu'ils étaient en faute eux aussi et qu'il n'était pas assez fier pour ne pas le reconnaître, contrairement à sa charmante pilote. Oui, ils allaient trop vite. Mais quand même, les torts étaient partagées sur ce coup là. On n'imagine pas qu'un gars puisse avoir envie de se dégourdir les jambes sur une autoroute... Enfin, en même temps, valentine était du genre à rouler très vite en ville également où les piétons sont un peu plus fréquents. L'autre fit remarquer que Lucas n'avait pas du apprécier la balade fut ses jambes flageolantes. Cette fois, il s'attira un regard mauvais de la part de l'étudiant. Mais de quoi je me mêle? Il avait mal à la patte, mais c'était habituel. Quand aux jambes flageolantes, c'était à cause de ce qui avait faillit arriver!

- "N'essaye pas d'interpréter mes réactions, tu seras gentil."

Lucas n'avait pas fait attention au fait que ses paroles pouvaient avoir l'air de menace. Surtout que le ton n'y était pas vraiment. L'autre se décida à se retourner pour suivre son regard. Et la Gardienne aux ailes sombres décida de se faire remarquer maintenant que les trois jeunes gens la regardaient. Elle se présenta, puis demanda qui était Antoine. Aussitôt, le regard de Lucas glissa vers l'inconnu, alors que Valentine se faisait moins discrète. Bon, ben elle aussi elle voyait la Gardienne. Génial, ils avaient tous besoin d'aide pour des motifs différents sans doute. Elle lui rétorqua que lui aussi devait avoir des problèmes pour voir Naïa. non sans humour il répliqua :

- "Non, tu crois? Ca t'a pas mis la puce à l'oreille quand j'ai accepté de monter derrière toi?"

Il sourit, narquois :

- "Mais je suis rassuré, je suis pas le seul. Ainsi donc, notre trompe la mort a aussi un emplumé aux basques?"

Valentine se tourna alors vers Antoine et continua à se défendre. Lucas poussa un profond soupir, lassé de cette dispute stérile, jusqu'à ce qu'elle suggère à l'autre d'appeler vraiment les flics, qu'elle n'attendait que ça.

- "Mouais, ben pense aux autres, la taule ça me branche moyen..."

Quelle égoïste! Elle n'avait peut-être rien à faire de ses journées, mais ce n'était pas son cas à lui. il avait des études à poursuivre, chose qu'il aimait bien. Et puis bon, passer la nuit ou quelques jours au trou, bof quoi. Il porta la cigarette à ses lèvres et se mura dans le silence, le regard perdu dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Sam 9 Juin - 18:51

Antoine se retourne vers la jeune fille qui vient d'arriver d'on ne sait où.

- "Je m'appelle Michael, je ne connais personne qui s'appelle Antoine, il y a erreur."

Puis, se tournant vers les deux jeunes à ses cotés :

- "Bon... C'est pas tout ça, mais je ne vois pas ce que je fais encore ici. Je rentre... Adieu."

Et il rebrousse chemin, marchant sur la maigre bande d'arrêt d'urgence.

[HRP : désolé, je fais un court message un peu minable mais c'est juste pour que vous ne soyez pas bloqués : je pars et je vais être absent pendant quelques temps (voir le topic "absences") donc je ne peux plus participer à ce topic.]
Revenir en haut Aller en bas
Arstor N
Invité



MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   Mar 12 Juin - 12:49

Naïa écoutait tranquillement et se renfrogna un peu quand elle se fit traité d'emplumé mais se retint de répondre. Elle regarda le jeune homme que les deux autres personnes désignaient. Elle le regarda un moment sans rien dire jusqu'à ce qu'il annonce qu'il s'appelait Michael et qu'il ne connaissait pas d'Antoine. Suite à cela il commença à partir tout en marchant sur la bande d'arrêt d'urgence. Elle le regarda partir sans rien faire pendant un moment. Elle se demandait si il n'était vraiment pas la personne qu'elle devait protégers. Toujours était-ils qu'il était en danger à marcher ici.

"Désolé de vous avoir déranger"


Elle s'était décider elle allait suivre cette personne qui disait s'appeler Michael. Elle ne le croyait pas vraiment que c'était son vrai prénom. Elle réfléhissa un petit moment

"Désolé pour les problèmes qu'il a occasionné également"


Elle regarda longuement les environs sans rien dire puis elle commença à partir lentement dans la même direction qu'Antoine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virée nocturne [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virée nocturne [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Samedi 19 Juin - Nocturne Zombies : Death Camp - Belcodène
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» [LEGO] Coup de coeur nocturne
» [Whb] Tournoi II de la nocturne du FBJ 14/01/12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: Rues & Avenues-
Sauter vers: