AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lucka Lind

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucka
Gardien
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 29
Lié à : Yanna Kalderash
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Lucka Lind   Dim 29 Avr - 23:41

Nom : Lind

Prénom : Lucka

Surnom de Gardien :

Âge lors de la Mort : 20 ans

Âge de Gardien : il vient de mourir

Rapide description physique :

Lucka est un jeune homme de taille moyenne qui semble pourtant petit dans sa façon de se tenir souvent courbé. Il a les cheveux bruns toujours en bataille malgré tout les efforts de ses proches et il s’en accommode pourtant parfaitement. Ses yeux sont noir de jais et toujours cernés, comme si il ne dormait jamais – en réalité il dort très peu et n'a pas besoin de beaucoup d'heures de sommeil - ce qui ajoute au côté négligé et nonchalant du personnage. Il porte toujours les mêmes types de vêtements qui sont, un jean ample bleu ainsi qu’un sweet shirt oscillant entre le blanc et le beige. Il n’aime pas trop changer de style. Si il le peut il préférera marcher pied nu pour se sentir plus à l’aise. Plus il est a l’aise, mieux il est et sera avec les autres.

Ses ailes sont noires dûes a une vie dure et qu’on pourrait qualifier d’injuste.


Description psychologique :

Lucka est sans doute ce qu’on peut appeler un génie de l’observation et de la déduction. Il reste cependant avec cette caractéristique une personne très repliée sur elle-même pas vraiment sociable et qui a beaucoup de mal à se mélanger aux autres. Il a une attitude qui peut paraître froide au premier abord même si ce n’est pas vraiment voulut, c’est sa façon a lui de se protéger. Il reste nonchalant et aime bien faire ce qui lui plait même si ça peu déplaire aux autres. Il reste une personne mystérieuse pour les autres qui ont souvent du mal a savoir a quoi il pense ou même comment il pense...

Franc dans sa façon de parler ou de dire les vérités, il n’est pas très délicat avec ce genre de chose c’est le moins qu’on puisse dire, mais pour lui c’est normal. Il n’aime pas mentir ou tout ce qui se réfère aux mensonges, dans ce cas, il préférera ne rien dire plutôt que de mentir sur n’importe quel sujet que ce soit.

C’est un homme plutôt casanier même si cette tendance est allée en s’estompant avec le temps et lorsqu’il s’est approché de personnes qu’il a considérées comme « amies ». C’est un homme qui reste assez ouvert avec les autres et qui malgré tout aime avoir un peu de compagnie. Il est très têtu lorsqu’il croit quelque chose il va jusqu'au bout de ses convictions, et si il fait une erreur – même si c’est plus que rare – alors il n’est pas sûr qu’il l’admettra – ou alors a demi mots.
Il reste néanmoins un grand enfant. Il se nourrit presque exclusivement de sucreries ou pâtisseries sans prendre un gramme, et sans avoir de problèmes particuliers. Il déteste perdre mais reste cependant bon joueur – tout dépend du jeu en question…

Il est très immature surtout en se qui concerne ses propres sentiments et pourrait être qualifié par ceux qui ne le connaisse pas, d'insensible, mais c’est juste qu’il cache bien ce qu’il ressent. Par contre même si il arrive à bien analyser les autres, il est très nul pour analyser ce qu’il ressent lui-même.

Il possède plusieurs tics : le premier c’est que assit il garde toujours une position recroquevillé dite fœtal. Le second c’est que souvent lorsqu’il réfléchit il mordille ses doigts.

Il est pour la justice et aidait beaucoup la police et continuera sans doute. Il acceptera sa mort difficilement surtout en se souvenant de celui qui l’a provoquée, ce qui le rendra sans doute un peu plus distant envers les autres et peut être même son propre protégé.

En tant que gardien il fera cependant tout pour protéger son mortel, même si pour cela il doit manipuler cette personne. Il n’aime pas forcément cette attitude mais il est comme ça et préfère préserver la vie a n’importe qu’elle prix même si c’est contre ce que désir son protégé.



Gardien de : Yanna Kalderash

Passé :


Il faisait nuit noire, la pluie tombait drue dans la ville et on ne pouvait guère voir a plus de 10 mètres devant soi. Dans cette tempête, un frêle corps était replié sur lui-même, dans cette sombre ruelle qui malgré son étroitesse n’arrivait guère a protéger l’enfant de l’eau qui tombait depuis peu de temps. Le vacarme que faisait l’averse en tombant avec force contre les bâtiments et le sol empêchait d’entendre les petits sanglots étouffés du petit garçon aux cheveux noirs corbeaux qui dans sa position fœtal cachait sa tête dans ses bras, s’aveuglant de la scène qu’il avait en face de lui.

En effet à quelques pas a peine, il y avait deux autres formes. Deux formes allongées a même le sol, faisant fit de la pluie qui trempait leurs vêtements…Et pour cause.

Une longue traînée écarlate s’étendait autour des deux corps des adultes, le sang se mélangeant a l’eau de pluie qui ne faisait qu’agrandir la tache rougeatre et redoubler les sanglots du petit garçon qui serrait convulsivement son pantalon trempé du mélange de sang et d’eau de pluie.
Il les avait vu lui, les méchants hommes qui une heure auparavant avaient commencé a les suivre, lui et sa chère famille. Il les avait vu mais n’avait rien dit, parce que sa maman était heureuse et que son papa lui avait dit qu’il ne devait pas l’inquiéter pour rien, que comme toujours cela devait être des personnes comme beaucoup d’autres qui venaient se promener.
Mais lui il avait toujours eut raison, il avait vu qu’ils étaient étranges ces messieurs, et son sens de l’observation lui avait dit de se méfier et de prévenir son papa, mais il ne l’avait pas fait. Parce qu’il ne voulait pas se faire disputer par son papa, et que sa maman était très heureuse aujourd’hui. C’était son anniversaire, ainsi que celui du petit Lucka. Sa mère avait toujours dit que cela avait été un signe du destin, qu’ils avaient tout les deux 20 ans de différence et qu’elle était très heureuse que son petit garçon soit né 20 ans après elle, jour pour jour.
Si elle était heureuse, alors lui aussi il l’était, et c’était tout ce qui comptait pour ses yeux d’enfant.

Pourtant lorsqu’ils avaient voulut prendre un raccourci par cette ruelle, pour ne pas être en retard pour rejoindre le restaurant dans lequel ils devaient fêter les deux anniversaires, le pire était arrivé. Il n’avait rien pu faire, seulement regarder de ses yeux noirs et effrayée sa vie se briser en morceaux, son univers tomber autour de lui.
Des hommes avaient voulut prendre l’argent de ses parents, même si il avait trouvé cela étrange. Après tout ils n’étaient pas bien riches et ces hommes les avaient suivis depuis longtemps pour simplement vouloir récupérer un peu d’argent.

Mais les cris des hommes en noirs et ceux de ses parents l’avaient empêché de continuer ce raisonnement trop recherché pour un enfant de cet âge là. Le petit garçon avait donc assisté à la mort de sa famille sans pouvoir faire quoique se soit, protégé par sa mère qui avait donné sa vie pour le sauver.
Les hommes avaient disparut lorsque le petit garçon avait repris ces esprits, et il s’était retrouvé tout seul, sous la pluie qui commençait à tomber regardant avec horreur les cadavres de ses parents se vider de leur liquide vital par les coups de poignard qu’on leur avaient donnés.

Il était si jeune et pourtant il savait qu’ils étaient morts, qu’ils ne reviendraient plus jamais…Que c’était sa faute si sa maman était morte. Qu’il aurait du prévenir son papa malgré tout…Il s'en voulut affreusement et continua a se sentir coupable.

C’est la police qui découvrit l’enfant, toujours replié dans cette position fœtale, trempé jusqu’aux os avec comme seul cicatrise un traumatisme à vie. On l’emmena dans un orphelinat, étant donné qu’il n’avait plus de famille pour s’occuper de lui. On lui demanda ce qu’il c’était passé, mais on découvrit le lendemain du meurtre qu’il avait oublié tout ce qui s’était passé la veille. On parla d’une amnésie sélective pour se protéger, et on n’essaya pas plus de vouloir faire parler ce pauvre enfant de 5 ans déjà blessé par la vie. L'affaire fut rapidement classée parmis celles non résolues, comme de nombreuses autres...

A l’orphelinat il restait un solitaire, préférant regarder les autres de loin, replié sur lui-même, il ne parlait pas très souvent. Personne ne voulait l’adopter, car bien qu’un géni il faisait peur dans sa façon froide et calculatrice d’analyser les choses, comme si il y avait un adulte enfermé dans un corps d’enfant. Pourtant mis a part ce coté tout a fait spécial d’analyser les choses, il était tout a fait normal, un peu étrange peut être mais normal par rapport a ce qu’il avait vécu.

Il grandit donc dans cet orphelinat sans avoir vraiment de famille. Les seules personnes qui l’aimaient bien et lui donnait l’amour dont un enfant recherche malgré tout furent la cuisinière, Madame Pathy qui lui fit tant adorer les sucreries et autres pâtisseries avec lesquels il s’alimentait souvent et le directeur, Roger, un vieil homme gentil qui trouvait Lucka intéressant dans sa façon d’être.

Le petit garçon devint grand et à l’école il fut toujours mis à l’écart tout en se mettant lui-même à l’écart. Il n’y alla pas bien longtemps, et à dire vrai il s’ennuyait même beaucoup là bas. Il n’y retourna qu’exceptionnellement, lorsqu’il y avait des examens qu’il arrivait facilement à passer.

Il voulait devenir policier pour retrouver les meurtriers de sa famille qu’il n’avait pas tant oubliée que ça. Il lui arrivait souvent de s’asseoir devant l’ordinateur portable qu’on lui avait acheté et de pirater – très illégalement – les dossiers de la police pour aider anonymement dans certaines affaires. Il arriva d’ailleurs a résoudre des affaires compliquées, alors que l’affaire qu’il l’intéressait n’avait toujours pas été élucidée. Trop peu d’informations, peut être trop de peur aussi, il n’arrivait pas à se concentrer assez pour cette affaire. Il n'était plus aussi calculateur et froid lorsqu'il voyait les photos de l'affaires, de plus en tant que seul témoin il n'était pas très utile.

Finalement le directeur appris que le jeune homme aidait la police ainsi et le laissa faire tout en l’aidant pour certains projets, devenant une sorte de grand père par procuration, étant d’une oreille attentive, assez pour comprendre les paroles du jeune Lucka et sa façon de penser.
Il restait en retrait du monde à cause ou grâce à cette situation puis finalement on le força à s’extérioriser un peu et à le faire sortir de son « antre ».

De mauvaise grâce il se laissa faire, et accepta tout en restant une grande partie du temps à s’occuper de ses affaires. Il trouva une personne, la première qu’il qualifia de véritable ami. Une personne qui lui ressemblait sur certains points mais qui était presque opposée pourtant.
Cet ami était toujours joyeux, souriant voir extraverti, c’est lui qui lui permit d’apprendre à s’intégrer un petit peu plus au monde. C’était agréable pour Lucka qui allait sur ses vingt ans, et cette amitié lui fit beaucoup de bien. Il plaçait beaucoup de confiance dans cet homme et même si il ne lui confiait pas grand-chose de ses secrets, il savait beaucoup de choses sur le jeune homme aux cheveux noirs.

Par un hasard qu’on pourrait considérer comme morbide, c’était le jour de son vingtième anniversaire. Ce jour là, son ami lui avait donné rendez vous dans un parc tranquille, connaissant les préférences de Lucka pour les lieux tranquilles et calmes. Ils passèrent une journée normale à vrai dire, ils parlèrent normalement comme toujours et à la nuit tombée ils rentrèrent chez eux, John accompagnant son ami jusqu'à son appartement.
En rentrant chez lui, Lucka eut un mauvais pressentiment mais n’en fit pas part a son ami, et finalement il préféra oublier ça et penser à autre chose. Si il avait su que cette erreur lui coûterait la vie, il n’aurait pas tant fait confiance a celui qu’il appelait encore « mon meilleur ami ».

En effet il tombèrent par une coïncidence qui ne devait pas vraiment en être une, sur la ruelle qui exactement 15 ans auparavant l’avait privé de ses parents. Il marchait en tête, accélérant un peu pour rapidement passer cet endroit. Même si il n’était pas croyant le fait de revenir ainsi sur les lieux du crime le rendait plus que mal a l’aise.
Il aurait dû se méfier, mais qu’est ce qui aurait pu croire ça ?

Il reçut un coup de poignard dans le dos – dans tout les sens du terme – de la part de son ami. Il mourut avant de comprendre le pourquoi de cet acte horrible. Son ami l’avait implacablement et froidement tué, dans cette ruelle qui l’avait déjà privé de sa famille pour une raison que Lucka ignorait…


En tant que gardien il se souvient des deux éléments majeurs de sa vie d’humain, c'est-à-dire le meurtre non résolut de ses parents, et son propre meurtre 15 ans plus tard, le reste est très flou.

Lien avec d'autres personnages : Suceptible de connaître les personnes de l'orphelinat.


[Supplément] Comment avez-vous connu ° Les Gardiens ° ?

Sur un top site *ne pas me demander lequel XD*


Dernière édition par le Mer 2 Mai - 14:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie M
Médium
avatar

Nombre de messages : 199
Lié à : Non mais c'est une question à poser à une demoise... jeune hom.. enfin...
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Lucka Lind   Mer 2 Mai - 0:17

Fiche lue, mp envoyé.
Pense à regarder les liens que tu peux avoir avec les autres.

_________________
S'te plais laisse moi tomber... amoureux dans l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie M
Médium
avatar

Nombre de messages : 199
Lié à : Non mais c'est une question à poser à une demoise... jeune hom.. enfin...
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Lucka Lind   Mer 2 Mai - 20:45

Ok c'est bon, il faudra juste faire attention aux ce/se dans tes post^^

Validé

_________________
S'te plais laisse moi tomber... amoureux dans l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucka Lind   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucka Lind
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Introduction ° :: Le Livre des Morts :: Gardiens Acceptés-
Sauter vers: