AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tatsuha Seitsu

Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuha Seitsu
Gardien
avatar

Nombre de messages : 40
Lié à : Zaka
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Tatsuha Seitsu   Jeu 1 Mar - 17:00

Nom : Seitsu

Prénom : Tatsuha

Surnom de Gardien : Aucun

Âge lors de la Mort : 17 ans

Âge de Gardien : /

Rapide description physique : En un mot; banal. Mesurant approximativement 1 mètre 70 pour un minimum de 60 kilos, il n’est ni trop mince, ni musclé. Ses cheveux sont châtain, droits et longs dans la limite du convenable. Ses yeux, de la même couleur et légèrement bridés ne sont pas tellement expressifs, tout comme le reste de son visage qu’on pourrait qualifier d’antipathique, rien de moins.

Description psychologique : Tatsuha n’a tout simplement pas grand considération pour les autres. Il n’a pas d’ami, n’en a jamais eu, et n’en désire encore moins. On peut le qualifier d’associable si le mot est juste; il déteste tenir une conversation, d’ailleurs il ne parle que rarement, quand c’est nécessaire ou quand on l’y oblige. Il a un profond respect pour tout ce qui le mérite selon lui, ou qui n’a pas encore prouvé qu’il ne le mérite pas. De ce fait, il ne s'empêche jamais de détruire quelqu'un d'une simple remarque ou de sauver la face à un autre pour cette estime d'une neutralité exaspérante.

Gardien de : Personne.

Passé : Un soir d’automne, le premier Novembre 1989 pour être plus exact, fût le jour de sa naissance; la case vide du prénom de son père témoignant de son seul parent relaté. Sa mère en fait, n’avait aucune idée de qui cela pouvait être, sûrement un occidental rencontré un soir de flirt dans un bar, une rencontre arrosée d’alcool qui ne laissait malheureusement pas le moindre souvenir de qui, ou de comment, mais qui avait résulté en ce fils à moitié désiré; la preuve était ses yeux bleus de nourrisson, bridés mais bleus… Elle le garderait finalement, et essaierait de lui offrir le meilleur qu’elle avait, un pas grand-chose maigre et sans surplus que bien des gens auraient trouvé insuffisant, mais pour Tatsuha, ça allait, voire même qu’il ne s’en plaignait jamais, puisqu’il ne demandait jamais rien. À vrai dire, sa mère se posait bien des questions, son enfant tardait à parler, et plus il apprenait, plus il était silencieux… Il ne jouait pas avec les autres bambins de son âge, ni avec les plus jeunes ou les plus vieux, plutôt il les envoyait « promener » proprement dit déclaraient les autres mères, insultées d’un tel comportement. Car lorsqu’on le dérangeait trop, il frappait, interdisait d’un ton violent qu’on l’approche ou le touche, refusait de prêter ses jouets ou même de jouer. Ce fût alors la mascarade des experts, les thérapies, le tout pour finalement tomber sous le verdict banal d’une asociabilité causée peut-être par le manque de présence; l’absence d’un père spécula-t-on. Plus tard à l’école, ce fût la même chose, sauf qu’en plus de refuser de s’amuser avec les autres, il les traitait d’incultes, de sans culture, qu’ils étaient tous débilement cons et sans avenir, que si c’était pour être comme ça, il préférait ne plus aller en cours du tout. On eût beau l’encourager, le forcer, rien ne fit dans la mesure où il devait s’entendre avec ses camarades, si bien que ce fût eux qui prirent peur de lui parler, et ses enseignants optèrent pour le silence également face à lui. Même sa mère redouta à lui adresser la parole; et ce n’était pas tellement nécessaire se disait-elle, il avait d’excellents résultats académiques, faisait les corvées sans même qu’on le lui demande et s’occupait de lui-même sans mot à redire; le moyen de s’acheter la paix semblait facile après tout…

Et le temps passa, lentement, filant à petit feu, sûrement, écoulant les minutes comme des heures, et les heures comme des jours, et les jours comme des semaines… Cela peut sembler lassant à la fin, mais Tatsuha était devenu de ceux qui profitent du monde; il savourait le silence, analysait la société, observait le train de la vie, un film sans fin qui dure et qui dure sans jamais s’arrêter. Il préférait de loin être spectateur qu'acteur, la lumière des projecteurs de la vie ne l'intéressait pas du tout.

Et c’était un soir de printemps, le vent soufflait fort et le soleil était déjà tombé malgré l’heure précoce encore de la soirée; Tatsuha, un livre format poche à la main et assit sur un banc municipal, aux abords d’une des rues non loin de chez lui, lisait et admirait… Les gens se bousculaient pour arriver chez eux, traversaient la rue sans regarder, les automobilistes en furie klaxonnaient, les étudiants revenant des cours du soir marchaient en groupe, les jeunes et les plus vieux s’agglutinaient à l’entrée des bars ou des cafés de rencontres; tout tournait à un rythme effréné, le fil était parfait, tellement abrutissant qu’il en était intéressant… Derrière lui, car il avait bien choisi l’endroit où il se trouvait, une ruelle, un lieu de mauvaise fréquentation où les petits gangs de rue se réunissaient, pour les femmes ou la drogue, sûrement persuadés d’une totale intimité.

Étourdissant, les gens qui déambulaient, le vrombissement des voitures, la cacophonie du vent mêlé aux rires, aux mots… Puis comme tout a une fin, le fil des évènements fût coupé par le cri perçant d’une jeune fille. Dans cette même ruelle qui lui faisait dos; ce même cri qui s’étouffait maintenant. De son emplacement, on entendait tout de ce qu’ils pouvaient bien vouloir en laisser entendre; ils riaient d’excitement, et leur agitation tahissait le stress qui les rongeait… Ils se félicitaient tous de ce coup de force où ils avaient emmené jusqu’ici leur proie depuis la cour du lycée; ses longs cheveux soyeux, ses hanches habillées d’une mini jupe d’écolière et portant de jolis petits souliers cirés, elle avait tout pour plaire, mignonne à croquer… Ils étaient trois contre elle, dont deux la tenait fermement, et le troisième, devant elle, venait de lui fourrer un foulard dans la bouche pour la faire taire…
- Ferme là, je te ferai pas mal quand même, tu vas même aimer ça si tu te laisses faire un peu, alors fais pas chier hein…

Et il encastra sa main sous sa jupe, caressant la naissance de ses cuisses un instant, elle s’écroula alors avec une plainte malheureuse. Il défaisait rapidement son pantalon quand une main ferme lui tira sur le collet, et Tatsuha lui éstampa de toutes ses forces son poing au visage alors que l'agresseur se retournait vers lui. Ses deux amis lâchaient la pauvre enfant au sol pour s’en prendre à l’intrus, leur chef venait tout juste de sortir une arme de la poche de son sweat-shirt, un pistolet d’un quelconque calibre, peu importait puisque ça restait une arme… La braquant sur lui avec un rire triomphant;
- Tu fais moins le malin maintenant hein…! Et il se retourna vers la fille, celle-ci lança un cri strident à cette vue, planquant aussitôt ses petites mains tremblantes sur sa bouche comme un réflexe de protection. Ce fût là son imprudence, distraction sûrement occasionnée par la drogue ou autre, et Tatsuha en profita pour lui sauter à la taille, le surprenant, il lâcha son arme qui dans un bruit métallique sec tomba sur le sol. Tatsuha, en position de supériorité, se mit à frapper encore et encore, sans même faire attention aux deux autres qui se ruèrent sur lui pour lui faire subir le même sort.
- Arrêtez…!!! Hurla la voix féminine…

Dans ses mains, le pistolet, sur lequel reflétait doucement la lumière des lampadaires.
- Petite conne…!! Ce truc est chargé…! Fais pas de bêtises et donne moi ça hein…

Son geste fût brusque, sa réaction tout à fait normale, elle tira dans un sursaut, mais pas sur la bonne cible. Et les deux jeunes hommes s’écartèrent de leur proie, qui venait de se prendre le coup de feu dans le torse, immobile.

Lien avec d'autres personnages : Asphodèle qu'il connait de vue et pour avoir échangé quelques fois avec lui; ils sont allés à la même école étant enfants. (Puisque Tatsuha était du mois de Novembre, il était parmi les plus vieux de sa classe.)


Dernière édition par le Dim 4 Mar - 18:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Ven 2 Mar - 0:08

Gniiih, génial, y'a quasi pas de fautes j'ai pas à plisser les yeux!

Hum Hum
Peut-être les descriptions physiques et psychologiques un peu menue?
Mais en même temps, ça ne me gène pas d'avantage au vu du personnage.

Arf oui, y'a quand même quelques trucs à corriger finalement de ce style
Citation :
et Tatsuha lui étampa de toutes ses forces son poing
, quelques petites fautes de ci de là.

Et puis, au moment où l'aggresseur est destabilisé, c'est un peu flou, en fait, par logique, je pense qu'il s'agit de l'aggresseur, mais dans le texte ça me parait confus, j'ai l'impression que c'est la jeune fille qui l'est.


M'a lair bien... Dramatique, j'espère qu'il tombera sur un mortel farceur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuha Seitsu
Gardien
avatar

Nombre de messages : 40
Lié à : Zaka
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Ven 2 Mar - 0:28

J'ai tenté d'éclaircir un peu, dans le pire des cas, j'éditerai encore! Et malheureusement, d'après ce que j'ai pu en voir, je vais devoir user d'un tour de force pour demeurer gardien, parce que des mortels fou de joie de vivre, ça ne court pas les rues...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Ven 2 Mar - 15:26

Ch'uis sûr qu'il doit bien traîner dans le coin quelques originaux joyeux!
Prend Malik par exemple il respire l'humour à plein nez!

Bon, j'ai envoyé un MP avec quelques indications, quand les corrections seront établies, je te validerai! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuha Seitsu
Gardien
avatar

Nombre de messages : 40
Lié à : Zaka
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Sam 3 Mar - 20:24

De un, je crois avoir travaillé sur "tous" les points que tu m'as généreusement averti de changer... De deux, z'êtes cruels, qu'est-ce que je vais faire d'un mioche qui parle tout le temps de skate mouaaa?? (Je blague, je me marre sérieux...) De trois, quand est-ce que je joue hein...? ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corentin
Invité



MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Sam 3 Mar - 21:47

Mon pauvre, prévois des anti-dépresseurs, tu vas pas tenir 3 jours avec mon p'tit Corentin. MWAHAHAHA ! What a Face * evil evil *


J'espère qu'on va bien s'amuser. Faut que je trouve un bon terrain et c'est parti.
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuha Seitsu
Gardien
avatar

Nombre de messages : 40
Lié à : Zaka
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Dim 4 Mar - 2:16

...j'ai combien de temps avant le moment où il tombe et se noie pour de vrai et celui où je peux le sauver...? Parce que là comme c'est parti, faute d'être officiellement un gardien, t'es mal barré Carentin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asphodèl
Invité



MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   Dim 4 Mar - 15:12

Bon, ça me va, oublie pas d'ajouter une petite note à la fin de tes posts quand tu utilises des expressions Quebcquoises!
Histoire qu'on puisse tous les comprendre (et puis un peu de culture, ça ne fait pas de mal), enfin, je doute que ça pose problème à Corentin.

Bah on cherchait du joyeux, tu te retrouves ves du délirant!

Bienvenue Camarade Very Happy


FICHE VALIDEE



Vous pouvez commencer à poster, essayez de le faire d'abord sur les topics où il y a peu de personne avant d'en créer un.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tatsuha Seitsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tatsuha Seitsu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Introduction ° :: Le Livre des Morts :: Gardiens Acceptés-
Sauter vers: