AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 promenons nous dans les bois...

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur M
Invité



MessageSujet: promenons nous dans les bois...   Jeu 22 Fév - 22:41

Cinq heures de l’après midi. Arthur en congé ce jour là n’avait rien à faire. Depuis la fin de son groupe ce dernier était une vrai loque. Il avait atteint un état de léthargie presque effrayant. Ne mangeant que lorsqu’il en ressentait le besoin, prenant des doses de drogues histoire de faire passer la douleur qu‘il ressentait. Cela marchait, un moment seulement. Ensuite la douleur revenait. La seule chose bonne si l’on pouvait dire ainsi qu’il n’avait pas commencé était l’alcool. Il n’y touchait pas, et tant mieux. Cela n’aurait fait qu’aggraver son cas. Ce matin il avait traîné dans son lit, ne se levant que vers deux heures. Après avoir mit son jean et son tee-shirt noir de la veille il décida de faire un tour. Au passage il saisit une pomme et la croqua à pleine dents. Ce la faisait pas mal de temps qu’il n’avait pas manger. Dix huit heures environ. Mais une fois sur le palier de son appartement une question lui vint à l’esprit. Où allait il aller? Certainement pas dans un endroit où il y avait beaucoup de monde. Il était tout de même conscient de son état physique déplorable. Pourquoi n’essayait il pas de s’arranger alors ? Et pourquoi devrait il le faire? C’est alors qu’une idée lui traversa l’esprit. La forêt. Il y aurait peu voir pas de monde à cette heure ci. Il commençait à être tard.

Dans la rue, lorsqu’il croisait des gens ces derniers le regardaient de différentes façons. Certains étaient effrayés, d’autre portaient de mauvais jugements, enfin peut être pas quand on y pense. Mais la plupart avait l’air de le prendre en pitié. Un grand jeune homme, plutôt maigre, l’air fatigué et faible. Bien évidemment Arthur lui n’y fit pas très attention à ces gens. Dans sa tête trottinait encore et toujours la même phrase et les mêmes pensées qui en découlaient. « Et si j’avais écouter mon père? » Quelques minutes après il arriva enfin à la lisière de la forêt. Le soleil semblait comme fatigué, éclairant la ville de sa faible lueur rouge orangée. Il ne tarderait pas à se coucher. Tout en avançant Arthur était de moins en moins visible pour ceux qui se trouvaient devant le bois. Il s’engouffrait dans les ténèbres de l’endroit. Le temps était plutôt humide et frisson parcourut la colonne vertébrale du jeune homme. Cela ne le dérangea pas apparemment car ce dernier poursuit sa route. Le vent faisait bruisser les feuilles des arbres encore restantes. De petits animaux allaient et venaient selon leurs goûts. Tout cela sonna comme une merveilleuse mélodie aux oreilles de notre petit Arthur.

Comme le pensait le jeune garçon il n’y avait personne dans la forêt excepter lui. Il ne voyait personne, mais se trompait peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Jeu 22 Fév - 23:12

Et voilà... C'était la fin de l'après-midi et Emily avait réintégré la terre pour une mission de sauvetage à laquelle elle ne comprenait encore pas tout. Non pas que la jeune fille soit stupide. Non, bien sûr que non. Juste que son cadavre venait sans doute d'être inhumée et que cela ne faisait pas une semaine qu'elle était morte. Elle frissona en songeant ainsi. Ce n'était pas naturel. Elle ne devrait pas être ici. Elle s'était pris une balle, elle devrait simplement être morte, sans conscience, sans pouvoir interagir avec son environnement. Comment aait-elle pu être aussi stupide? Comment ne s'était-elle pas rendue compte de la dangerosité de son petit ami? Comment n'avait-elle ps vue qu'il était au delà de tout secours? Elle s'en voulait et elle lui en voulait de lui avoir volé sa vie. Maintenant, elle était condamnée à aider son mortel, pour ne pas brûler en enfer. Super...

Elle profitait de son nouveau don et volait bas, cherchant à rejoindre le garçon qu'on lui avait attribué. Comment le sauverait-elle alors qu'elle n'avait pas été fichue de se sauver elle-même? C'était décourageant... Et pourquoi avait-elle été choisie? Sur les milliers de morts qui arrivaient chaque jour, pourquoi donner cette chance à une gamine de 20 ans, sans prétention, sans talents? Cela demeurait un mystère pour la jeune fille.

Elle se rendit alors compte qu'elle était au-dessus de la forêt. Et son mortel était juste en bas. Elle devait le rencontrer... Sa vie d'avant lui revenait en mémoire petit à petit. Il n'y avait aucune anecdote, juste les épisodes traumatisants. Flashs dont elle se serait bien passée. Elle secoa doucement la tête et vint se poser à plusieurs mètres du jeune homme, afin qu'il ne la voit pas faire ça. Pas la peine de lui faire croire qu'il hallucinait. Elle s'approcha alors doucement et se découpa dans la lumière. Elle était habillée de manière classique : jean, bottes, pull. La seule excentricité était sa cape à capuche, assez détonnante avec ce siècle. Mais cela dissimulait ses grandes ailes blanches alors...

Elle s'arrêta, un doux sourire aux lèvres, tandis qu'elle observait le jeune homme. Ils avaient sensiblement le même âge, mais son coeur se serra en reconnaissant dans sa silhouette, celle de Jimmy. Le jeune homme était l'ombre de lui-même, rongé intérieurement et se détruisant petit à petit. ELle devait se racheter... Elle devait aider Arthur à redevenir ce qu'il était. Elle s'avança encore, ne présentant bien sûr aucune menace pour un garçon de cet âge. Le silence régnait toujours et elle le goutait avec plaisir. Ici, tout était paisible, simple.


- "C'est un endroit idéal pour méditer... Mais pas un endroit où l'on se réfugie quand tout va bien."

Pourvu qu'elle ne se montre pas trop maladroite dans son approche! Il allait sûrement se demander ce que lui voulait cette jeune fille et ce qu'elle faisait là... Et comment allait-elle répondre à ses questions sans le paniquer? Bon, elle devait cesser de s'interroger et traiter les problèmes un par un. D'abord, établir le contact. Elle verrait après.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Ven 23 Fév - 14:45

Arthur marchait lentement, tel un zombie. Sa pomme rouge toujours à la main, ou du moins ce qu’il en restait. Il venait de la finir et attendait de croiser une poubelle sur son chemin. La vie ne l’intéressait plus, mais ce n’était pas la peine de gâcher un peu plus celle des autres n’est-ce pas? Pourquoi polluer encore plus cette planète déjà à moitié réduite en cendres. Le fruit lui avait tout de même fait du bien. Son estomac ne criait plus famine et il pouvait mieux réfléchir comme ça. En y réfléchissant ce n’était finalement pas la meilleure méthode.
Qu’aurait il fait s’il avait poursuivit des études de médecine ? Chirurgien, kinésithérapeute ? Il avait beau se passer et repasser toutes les spécialité possibles aucune ne l’intéressait. Lui ce qu’il voulait faire c’était de la musique, rien de plus. Mais c’était impossible à présent. Dans un geste de désespoir le garçon frappa le creux de sa main contre son front tout en poussant un cri de rage étouffé. S’il avait prit la bonne solution en ne faisait pas médecine, pourquoi se retrouvait il là, seul dans une forêt dans état aussi lamentable? Il était tombé si bas que seule la drogue arrivait à l’aider. Lui qui s’était promis de ne jamais y toucher. Comme si elle l’avait entendue et désirait le sauver de ses pensées une sorte de corbeille de bois se dessina dans l’ombre d’un chêne. D’un coup de main il jeta son déchet à l’intérieur et poursuit sa route sans se retourner.

Il venait à peine d’arriver, avait fait tout au plus dix minutes de marches depuis chez lui mais se sentait déjà fatigué. Cherchant une vieille souche pas trop sale pour s’asseoir une jeune femme apparue brusquement devant ses yeux. D’abord surpris il ne dit pas un mot. Surtout qu’elle lui parlait et lui souriait. Elle lui parlait à lui. Pourquoi? N’avait elle pas vu son état de vivant à moitié mort? Ses cheveux en bataille et ses fringues froissés? Peut être pas, il faisait sombre après tout. Quand à Arthur, tout ce qu’il put apercevoir de la jeune femme était son visage fin, ses longs cheveux bruns, son jean et son pull. Ah si! Elle portait une cape aussi… Une cape? Elle se prenait pour superman? A son attitude le garçon en déduisit que non. Elle avait l’air tout à fait normale, quoi qu’un peu solitaire. Il décida alors de ne pas y prêté grande attention
Ses paroles allèrent droit au cœur du jeune homme. Elle venait de dire des mots qui concernaient Arthur, comme si elle était capable de lire en lui. Et avec tant de grâce. Il ne répondit pas immédiatement, se contentant de l’observée. Pas par impolitesse non, mais par effarement. Il se ressaisit rapidement tout de même et finit par répondre.


« En effet, vous voyez juste. »

Il ne dis rien de plus. Pour ajouter quoi de toute façon? Mais avec ce peu de répartie elle ne trouverait pas de quoi continuer la conversation. Elle continuerait son chemin? Toutes ses pensées et interrogations commencèrent à donner mal au crâne au garçon. Ce que l’humain pouvait être compliqué. Alors, par prudence il ajouta une petite question, histoire de… et bien… de ne pas passer pour un nul peut être?

« Vous venez souvent ici? »
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Ven 23 Fév - 22:04

Emily pouvait sentir et même constater qu'Arthur était fatigué de sa petite marche. Quel dommage qu'un garçon si plaisant physiquement se retrouve dans cet état suite à quelques coups du sort. La vie se montrait parfois vraiment injuste.Certains enchainaient les épreuves sans broncher et se relevaient toujours, mais d'autres finissaient par céder. Pourquoi Dieu permettait-il que certaines de ses brebis souffrent à ce point? QUe cherchait-il à évaluer chez elle? Un frisson la parcourut alors qu'elle était à la limite du blasphème. Elle n'avait pas à Le critiquer ni à remettre Son jugement en cause. La preuve qu'il suivait certaines de ses ouailles : elle était elle-même debout devant un garçon bien vivant, bien qu'en mauvais état. Elle devait obtenir sa confiance et en même temps, avoir une certaine influence sur lui. Elle devait le remettre en forme, lui donner un intêret nouveau dans la vie, lui donner simplement l'envie de repartir. Vaste mission qui pesait sur ses frêles épaules.

Emily se demanda si elle lui aurait adressé la parole si elle avait été encore en vie. Se serait-elle attardée à partager un petit peu de temps et quelques confidences avec ca garçon paumé et peut-être dangeureux? Aurait-elle osé passé outre son allure trahissant son état psychique et physique? Peut-être... Emily attendait calmement, alors qu'elle sentait le regard d'Arthur sur elle. Une foule de questions devaient s'entrechoquer dans sa tête. Questions dont il aurait tôt ou tard la réponse. Enfin, pour la plupart. Après un temps de silence, il retrouva enfin l'usage de sa langue et rétorqua qu'elle voyait juste en effet. Un petit sourire mystérieux acceuillit cette déclaration.


- "Ce n'était pas sorcier. J'ai tendance à faire la même chose."

Même si elle ne s'était jamais réfugiée dans la quiétude d'une forêt, il lui était arrivé de se promener de longues heures au bord d'un fleuve, sans but réel sinon de fuir sa vie. Il fit un effort pour elancer a conversation. Parfait, elle n'avait pas à faire avec un marginal taciturne. Cela faciliterait les choses. Elle secoua la tête négativement, un ir de regret se peignant sur son doux visage.

- "Non, c'est la première fois. Je ne suis pas du coin et je viens juste d'arriver."

Elle détourna le regard et caressa l'écorce de l'arbre à ses côtés, songeuse. Et maintenant? Avait-elle raison de l'approcher ainsi? Avait-elle raison de gagner sa confiance en passant pour normale, pour mieux lui révéler ensuite qu'elle était là pour lui et qu'il était son travail? Mais de toute façon, elle ne se voyait pas débarquer en lui disant "Hey, salut, je suis ton ange Gardien! Tu n'as plus goût à la vie et je suis là pour t'aider! Accessoirement, je m'appelle Emily et j'ai été assassinée il y a quelques jours à peine!". Non, il la prendrait pour une cinglée. Et peut-être n'aurait-il pas totalement tord.

Elle reporta son regard vert sur lui et décida de continuer un peu.


- "Je m'appelle Emily. Et s'il te plait, tutoie-moi. J'ai l'impression d'être un vieux croûton sinon."

Son sourire réapparut, mais il n'atteignait pas son regard trop profond.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Sam 24 Fév - 21:58

Un faible sourire apparut sur le visage du garçon. Il n’était donc pas le seul dans cette vaste ville et aussi dans le monde à agir de cette manière. En y réfléchissant, ce n’était pas étonnant. N’importe qui s’isolerait dans un endroit paisible et peu éclairé si quelque chose les tourmentait. Mais elle avoua venir ici pour la première fois. A vrai dire, c’était également le cas pour Arthur, mais il ne trouva pas la peine de le dire. A quoi bon. Elle devait sans doute s’en soucier comme de sa première dent de lait. Une question s’immisça dans l’esprit du jeune torturé. Si elle venait d’arriver, comment pouvait elle trouver la forêt? Car celle-ci se trouvait au fond de la ville, presque à l’extérieur. Bien des raisons pouvait l’expliquer, un ami qui habitait ici depuis longtemps, un plan de la ville… Mais Arthur, curieux aurait aimé savoir. Il ne le lui demanda pas pour autant. Cela ne le regardait pas après tout.

Durant quelques instants, la jeune fille détourna le regard pour s’intéressée à l’arbre situé à ses côtés. Elle semblait réfléchir, comme si un chose en particulier la tracassait Mais elle finit par se retournée à nouveau vers notre jeune ami. Emily. Quel joli prénom. La jeune fille était la première personne qu’il rencontrait à se nommée ainsi. Oui, ce n’est pas très important c’est vrai. La tutoyée? L’idée ne lui était pas venue à l’esprit. Il ne la connaissait pas après tout. Et puis il lui semblait également qu’elle avait un ou deux ans de plus que lui. Enfin, si elle le lui demandait il ne pouvait tout de même pas refuser.


« Très bien si… tu veux.
Moi c’est Arthur, enchanté Emily. »


A nouveau, un sourire réapparut sur ses lèvres fines. Vieux croûton C’était cette expression qui lui avait fait cela. Emily semblait être quelqu’un de naturel et ouverte d’esprit. Tant mieux songea le jeune homme. Il n’avait aucune envie de se retrouver face à une personne à l’esprit étroit et dépourvue de goût.

[ pas top top désolée ^^’ ]
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 25 Fév - 15:33

[Mais si, c'est très bien, c'est pas la longueur qui compte Wink ]

Emily fut ravie de constater qu'elle réussissait à arracher un sourire au garçon. Cela ne semblait pas une mince affaire et lui semblait plutôt encourageant. Il semblait être content d'apprendre que d'autres personnes ressentaient le besoin de s'isoler et agissaient comme lui de temps à autre. Peut-être que cela le confortait dans l'idée qu'il était normal. Emily aurait aimé avoir une si belle forêt à proximité pour pouvoir s'y réfugier, voire s'y perdre quand ses tourments se faisaient trop présents... Oh, elle comprenait plus que bien les sentiments de ce garçon paumé et seul. Mais il ne l'était plus maintenant, n'est-ce pas? Elle venait rompre sa solitude et s'insinuer dans sa vie. Elle voulait une relation amicale, basée sur la confiance et le respect. Elle ne se voulait surtout pas donneuse de leçon. Non, elle envisageait qu'ils puissent se parler d'égal à égal et qu'il lui fasse suffisamment confiance pour se confier à elle et écouter ses conseils.

Arthur semblait réflechir aux paroles proférées par la jeune fille un peu plus tôt, mais finit par rompre le silence, faisant sourire l'ange alors qu'il se forçait à la tutoyer et la tutoyait. Maintenant, c'était le moment le plus délicat, mais elle reprit confiance en elle quand elle le vit sourire à nouveau, sans doute amusé par son expression de "vieux croûton". Allez Emily, continue, tu es sur la bonne voie. La jeune fille pencha la tête sur le côté, son regard vert scrutant intensément Arthur. Ainsi, elle semblait mystérieuse et un peu lointaine. Dans un souffle, elle répondit :


- "Je sais qui tu es. Pour être franche, je suis ici pour toi et notre rencontre n'est pas tout à fait le fruit du hasard."

Le sourire de la jeune fille était énigmatique, mais aussi emprunt de douceur et de franchise. Malgré ses paroles mystérieuses, elle ne semblait pas dangereuse, mais juste amicale.

- "Certaines personnes perdent la vie de façon injuste et d'autres y perdent goût de la même façon. Il arrive que ces deux catégories se rencontrent. Si tu es ici, c'est parce que tu ne sais plus où tu en es et que tu ne sais pas comment t'en sortir. Et si je suis ici, c'est pour te venir en aide. Parce que certaines personnes valent la peine qu'on les tire à nouveau vers le haut."

Elle s'interrompit et décida de s'asseoir sur la souche qu'Arthur avait repéré un peu plus tôt. Elle s'y assit avec grâce, puis enjamba la souche et s'y retrouva ainsi à califourchon, levant la tête vers Arthur tandis qu'une étincelle de malice faisait pétiller son regard émeraude. Elle tapota la souche devant elle, invitant Arthur à l'y rejoindre pour une petite conversation qu'elle espérait un peu informelle et détendue.

- "Si tu as un peu de temps à m'accorder..."

Elle le regardait d'un air désarmant et presque irresistible. Aucune méchanceté ou malice ne pouvait émaner de ce beau brin de fille aux airs angéliques.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Mar 27 Fév - 20:39

Arthur ne comprit pas immédiatement les paroles de la jeune fille. Non, pas qu’elle employait des mots dont il ignorait l’existence, mais ses propos semblaient tellement improbables. Et elle le disait si sérieusement! Tout laissait penser qu’elle ne plaisantait pas. Sa tête légèrement déportée sur le côté, son regard si sérieux… Puis une fois ses premières phrases annoncées, un sourire apparut ses lèvres. Elle était là pour lui… On aurait put penser à son discours que la jeune femme faisait partit d’une mini mafia locale, ou d’un gang et qu’elle était là pour exécuter sa mission si vous voyez ou je veux en venir. Mais elle semblait bien trop gentille pour cela, et puis elle souriait. Peu de gens en seraient capable pour annoncer la mort de leur interlocuteur non? Préférant en savoir plus, Arthur laissait durer son silence. Il avait bien fait car Emily reprit la parole.

Elle était ici pour l’aider? Bon apparemment la théorie sur les gangs était fausse. C’était déjà ça. Mais tous ces mots, qui assemblés formaient des phrases parfaites sans incohérences ne voulaient rien dire pour lui. Des deux catégories Arthur faisait partie de la seconde, il n’y avait pas de doutes possible. Premièrement parce qu’il n’était pas mort et puis il avait en effet perdu goût à la vie. Quand à Emily si elle était là pour le secourir elle devait donc faire partie de la première catégorie. Mais cela était impensable. Elle était là, face à lui en chair et en os. Elle ne pouvait donc pas être morte! Tout ceci alla bien trop vite pour le pauvre petit esprit torturé qu’était l’adolescent.


Ses propos terminés elle s’assit sur la souche que le jeune homme avait repéré. Et bien, il allait devoir attendre encore un peu avant de pouvoir se reposer. Bien qu’elle soit passée près de lui Arthur ne vit pas ses ailes. Elle étaient camouflées sous une cape, certes mais des ailes, ça donne une forme étrange au dos non? L’obscurité et son état de surprise ne les lui avaient pas fait remarquer. Il aperçut alors la jeune femme l’inviter à s’asseoir d’un geste de la main.
Citation :
« Si tu as un peu de temps à m'accorder... »

Emily n’avait pas l’air méchante. Elle semblait simplement vouloir parler. Et puis qu’avait il de mieux a faire? Pas grand-chose voir rien du tout. Il se laissa donc tenter. Et si tout cela n’était qu’une farce il aurait été distrait durant un certain temps au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Jeu 1 Mar - 23:16

Emily n'était pas certaine de bien s'y prendre. Malheureusement, elle n'avait pas eu de cours pour faire d'elle une bonne gardienne. Juste une promotion, une deuxième chance et pfiout! Direction la terre, avec une énorme responsabilité à assumer et des terribles conséquences si elle échouait. pas de modes d'emploi, pas d'école. Rien, juste de l'instinct et elle craignait que cela ne soit pas suffisant. pourtant il ne réagissait pas mal... Bon en même temps, il ne réagissait pas du tout. Elle essayait d'y aller doucement, de le préparer un peu à l'incroyable, mais sans être certaine d'y parvenir. Elle tâtonnait... Pourtant, un sourire acceuillit ses paroles. Il semblait ravi qu'elle soit là pour lui. Il se taisait et écoutait, la laissant parler sans l'interrompre, ce dont elle lui fut grée.

Maintenant, elle attendait qu'il lui fasse signe qu'il était prêt à écouter. Et cela finit par arriver. Il lui accordait son temps et son attention : à elle de s'en montrer digne. Elle avala sa salive et sourit :


- "Parfait."

Elle se passa une main dans ses boucles brunes, comme cherchant par où commencer. Pas facile. Elle n'avait pas spécialement envie de parler d'elle, mais pourtant, cela lui semblait indispensable.

- "Ce que je vais te dire va te paraître incroyable. Peut-être vas-tu me prendre pour une folle, ou me regarder avec horreur. Peu importe, ce sera la simple vérité."

Tout cela dit de ce même ton doux qu'elle employait depuis le début.

- "Je ne sais pas si tu crois en Dieu. Moi, en tout cas, j'avais cessé d'y croire suite à un drame dans ma famille. Je n'ai pas forçément mené une vie juste et vertueuse. J'ai fais des conneries, j'ai blessé des personnes par mon comportement."

Son regard se voila. Elle ne le regardait pas, mais avait plutôt le regard ailleurs, tourné vers des choses qu'Arthur ne pouvait pas voir. Des réminescences d'une vie gâchée.

- "Certains pensent que Dieu veille sur nous. D'autres qu'ils sont protégés par des anges gardiens. C'est réconfortant comme idée, n'est-ce pas? Et certaines personnes ont bien besoin qu'on veille sur eux."

Elle braqua alors son regard dans celui du jeune homme, lui faisant ainsi comprendre qu'il était une de ces personnes.

- "Certaines personnes meurent, mais se voient offrir une deuxième chance de vivre par le Divin. A la condition d'oeuvrer afin d'aider une personne en difficulté. C'est ce qui m'amène ici Arthur."

Elle prit une légère inspiration et continua :

- "Je suis morte, mais j'ai été renvoyée ici afin de t'aider à y voir plus clair dans ta vie."

Elle attendit alors la réaction du jeune homme, consciente qu'il n'alalit pas avaler cela aussi facilement. Soit il la regrderait et éclaterait de rire, se moquant d'elle, soit il se lèverait d'un coup, horrifié, ou bien encore il se mettrait en colère. Elle était prête à subir tout cela... Et à lui démontrer l'incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 4 Mar - 20:34

La jeune fille sembla gênée. Et Arthur, en se mettant à sa place, comprit pourquoi. Si tout cela n’était qu’une farce elle avait peut être du mal à trouver une raison de le connaître sans pour autant l’avoir déjà aperçut. Peut être était elle forcé de lui faire croire à ce mensonge et qu’elle n’en avait pas envie. Et si c’était la vérité, et bien il ne savait pas encore quoi penser. Tout ce qu’Emily lui avait annoncé jusqu’à présent était qu’elle le connaissait et se trouvait ici pour lui. Sur ces réflexions la jeune gardienne se mit à parler.
Citation :
"Ce que je vais te dire va te paraître incroyable. Peut-être vas-tu me prendre pour une folle, ou me regarder avec horreur. Peu importe, ce sera la simple vérité."
Ça commençait bien. En seulement trois phrases elle venait de l’inquiété. Lui qui était partit sur cette discussion d’un air serein était quelque peu hébété à présent. Il ne prononça pas un mot, se contentant d’observer la bouche légèrement entre ouverte par l’effet de la surprise.
Il devait avoir l’air idiot là. Les bras pendant, le teint livide et une expression stupide collée sur le visage. N’importe qu’elle personne saine d’esprit aurait été prise de pitié ou de compassion pour Emily. Ils penseraient sans doute que le jeune homme l’avait importunée ou abordée et qu’elle ne pouvait pas se détachée de lui, étant trop collant. Dans ce cas là Arthur leur aurait hurler que ce n’était pas la cas, avec les forces restreintes qu’il possédait. Heureusement, personne ne se trouvait dans les parages excepté eux deux.


Emily lui parla de son passé, et pour le peu qu’elle en dévoilait Arthur sentit comme si ces mots étaient faits pour lui. Il se retrouvait dans l’histoire de la jeune fille qui n’était certes pas identique mais possédait des points communs. Il ne croyait ni en Dieu, ni en la vie; lui aussi avait fait des conneries et blessé des gens volontairement et involontairement. Toujours muet il continua de l’écoutée. Autant par politesse que par envie. Il voulait savoir. Savoir le fond de cette histoire qui lui faisait se poser de plus en plus de questions comme « qu’est-ce que dieu à avoir là dedans? ».
Des Anges gardiens. Le jeune homme n’y avait encore jamais vraiment songé. Existait il vraiment des personnes dont la vocation est d’aider les autres? On pouvait en retrouver beaucoup au court de l’histoire de l’humanité, mais peut on réellement les nommés anges gardiens? L’idée ne le réconforté par vraiment lui. Car pour l’instant il était seul. Aucun ange n’était venu vers lui. Mais il commençait à comprendre petit à petit. Emily était son ange. Son ange à lui. Enfin, pour l’instant il restait encore au stade des interrogations. Il faut avouer que la jeune femmes n’allait pas droit au but, et dans un sens il valait mieux.
Son regard Arthur le comprit rapidement. Sur ce point, pas de doute. Emily voulait lui faire clairement comprendre qu’il était l’une de ces personnes qui avaient fortement besoin d’aide. Il ne nie pas. lui-même penser en avoir besoin.


Citation :
"Certaines personnes meurent, mais se voient offrir une deuxième chance de vivre par le Divin. A la condition d'oeuvrer afin d'aider une personne en difficulté. C'est ce qui m'amène ici Arthur."

Cela voulait il dire que Emily. La jeune femme face à lui, là à cet instant précis était décédée? Cela semblait proprement impossible. Elle semblait tellement réelle, faite de chair et d’os. Sur ces propos Arhtur saisit qu’Emily était effectivement son ange à lui. Il n’y avait plus de doute possible. Mais restait toujours un point obscur à éclaircir. Était-elle vraiment morte. Il sentit également que c’était son tour de prendre la parole. Alors comme toute personne qui se trouvait face à une réalité plutôt surprenante il reprit tout depuis le début.

« Ce que tu veux dire c’est que tu es morte et que… que Dieu t’as envoyée vers moi. Parce que j’ai besoin d’aide? Excuse moi mais si tu es sensée être morte comment se fait il que tu sois là, devant moi, comme n’importe quel être humain? »
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Lun 5 Mar - 15:07

Tout au long de son discours, Emily n'avait pas lâché Arthur des yeux, cherchant à lire ce qu'il pensait d'après les expressions de son visage. Tâche assez difficile, surtout quand on parlait en même temps. Et parler requérait toute son attention, tant le moment était délicat. Dés les début, le visage du jeune homme s'était comme décomposé et il la regardait, surpris et un peu hébété. Evidemment, plus elle avançait dans son récit, plus il devenait incroyable et bizarre. C'était déjà bien qu'il ne pipe mot et la laisse terminer!

Elle avait fait exprès de parler un peu d'elle, avant d'arriver à lui. car après tout, l'histoire d'Emily n'était-elle pas le point de départ de celle d'Arthur? Et puis... elle avait pensé cela juste de se livrer un peu pour que plus tard, il en fasse autant. Cela ne pouvait pas aller que dans un seul sens. Elle ne pouvait exiger de lui ce qu'elle n'était pas capable de faire elle-même. Et maintenant, elle le regardait, attendant sa réaction. Qui ne fut pas celle à laquelle elle s'était attendue. Il semblait assez calme et reprit depuis le début, jusqu'à lui faire remarquer qu'elle n'avait pas l'air morte. Elle sourit presque douloureusement.


- "Je suis morte il y a quelques jours à peine. C'est assez difficile à expliquer, vu que je ne comprends pas tout moi-même. Dieu m'a donnée une nouvelle chance de me rendre utile en me confiant une mission : toi. Mais je suis bel et bien morte. Là, nous sommes tous les deux, pas de témoins, c'est l'idéal. Mais lorsque nous serons dans la rue, dans un lieu public, abstiens-toi de me parler où les gens te penseront fou. Ceux qui n'ont pas de Gardien ne peuvent pas me voir..."

Son sourire se fit un peu plus triste.

-"Je n'existe plus que pour toi."

Elle se leva alors.

- "Mais je conçois que tu ai du mal à me croire. Une preuve concrète sera plus efficace que ma simple parole."

Elle sourit doucement et retira lentement sa cape, laissant ainsi apparaître une grande paire d'ailes immaculées qu'elle déploya lentement. Elle pencha un peu la tête, observant Arthur de ses yeux vert mi-clos.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Lun 5 Mar - 21:16

Emily semblait si sûre d‘elle même, si sérieuse qu’il devint presque impossible de ne pas la croire. Le ton qu’elle employait servait à se faire la plus crédible possible et il faut avouer qu’un instant, l’espace d’un cours, très cours instant, Arthur la crut. Mais lui revint encore à l’esprit l’idée de mort et d‘elle assise face à lui. Sur cette pensée la jeune fille lui offrit une sorte de réponse. Elle était bel et bien son ange gardien, mais personne ne pourrait la voir. En tout cas, pas les personnes normales. Celles qui, tout comme lui, avaient besoin d’un gardien pourraient l’apercevoir. Dans un sens cela était plutôt logique, il n’était pas le seul dans cet état. Il existait peut être des gens qui avaient encore plus besoin d’aide que lui. Sans les connaître pour autant Arthur les plaignit. Un cas plus difficile que le sien ne devait pas courir les rues. Il nota tout de même dans son esprit qu’il ne pouvait pas lui parler alors qu’il serait en présences d’étrangers ou bien dans une foule. Cela ferait comme s’il parlait au vide, et cette fois ci serait bon pour l’hôpital psychiatrique.

Le sourire de la jeune fille s’éteignit doucement, le garçon le remarqua. Alors qu’il était si doux au départ il devenait comme empli de tristesse. "Je n'existe plus que pour toi." A cette phrase il sentit mal. Autant pour lui-même que pour elle. D’un côté il s’en voulait terriblement. Il lui gâchait son repos éternel qui était cité dans tous les texte que les prêtres annoncent sur les tombes. Elle n’était là que pour lui c’était le cas de le dire. S’il n’avait pas ces problèmes elle n’aurait pas à le surveillé comme un enfant. Une soudaine envie de drogue le saisit. Une dose et pfuit! Disparu cette sensation de malaise. Mais il n’en avait pas sur lui. D’un côté ce ne fut pas plus mal. Donner une mauvaise impression dès le départ il détestait ça.
Lorsqu’elle se leva il fit de même, par pur réflexe. Une preuve? D’où allait elle sortir une preuve. Si il y a quelques instants le visage d’Arthur laissa s’exprimé une sorte de méfiance et d’incompréhension, on pouvait apercevoir dès à présent de l’émerveillement et de l’étonnement. Il resta quelques instants ébahi; fixant les ailes de la jeune femme. Alors tout cela était bien vrai. Emily était bien une… gardienne. A moins que tout ça ne soit qu’un rêve. Lentement, très lentement l’adolescent le va ses yeux vers le visage de sa jeune gardienne. Il ne put s’empêché de lâcher dans un souffle, presque un chuchotement.


« Alors c’est vrai. Tout est vrai. »

Il aurait aimer caresser ces ailes. Même les frôlées lui aurait suffit. Ressentir la douceur des plumes sous ses doigts maigres. Cela aurait facilement remplacé sa dose habituelle. Mais, bien évidemment il s’abstint de le demander. Il était étrange oui, mais pas fou. Il n’allait pas dire ouvertement ce qui trotait dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Mar 6 Mar - 13:57

Arthur s'était levé en même temps qu'Emily. Par mimétisme? Politesse? Elle se demandait si elle avait bien fait de lui dire qu'elle n'était plus là que pour lui. Cela avait quelque chose d'accusateur et de très culpabilisant, mais ça lui avait échappé. Elle ne lui en voulait pas. Ce n'était pas de sa faute et si ça n'avait pas été lui, cela aurait été quelqu'un d'autre. Non vraiment, elle n'avait aucune rancune envers lui. Elle s'était mal exprimée.

Le visage du jeune homme était méfiant, mais quand elle lui montra ses ailes, elle put lui voir une expression d'émerveillement digne des enfants les plus innocents. Et cela la fit sourire, presque attendrie. Oui, cela devait être incroyable de voir une jeune fille d'apparence banale déployer de grandes ailes immaculées. Malicieuse, cette fois, elle répliqua :


- "Oui, tout est vrai. J'aurais pu mettre la toge et l'auréole, mais ça aurait été un peu trop kitch non?"

Elle sourit vraiment cette fois. C'est vrai qu'avec son jean et son pull, il était difficile de croire qu'elle pu être un ange comme on les imagine dans les livres. Elle regardait les yeux d'Arthur et y lut comme une envie. Si elle était à sa place, elle aurait aimé toucher ce miracle. C'était peut-être un garçon, mais il semblait assez sensible pour souhaiter ce genre de chose. Elle s'approcha doucement de lui.

- "Tu peux les toucher si tu veux. Et te convaincre une bonne fois pour toute que ce n'est pas une supercherie."

Le sourire d'Emily était encourageant et son regard empli de bonté et d'un brin d'amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 11 Mar - 17:06

Arthur ne put s’empêché de sourire à la remarque de la jeune fille. Sans prononcé de paroles il fit un signe affirmatif de la tête. En plus d’être gentille Emily avait de l’humour. Le garçon songea qu’il avait de la chance. D’autres personnes comme lui devaient sûrement avoir des gardiens un peu revêches et pas très aimables. La jeune femme était tout le contraire. Il se doutait bien que les auréoles fluorescentes, les longues toges blanches immaculées n’étaient que des inventions de l’esprit humain, mais porter un jean était… étrange pour un gardien ou ange, peu importe leur nom.
Citation :
"Tu peux les toucher si tu veux. Et te convaincre une bonne fois pour toute que ce n'est pas une supercherie."
D’abords surpris Arthur sursauta et fit un pas en arrière par réflexe. Comment l’as t-elle sut? Il fit des yeux ronds tout en se demandant si la jeune femme était capable de lire dans ses pensées. Cela déplairait fortement au garçon. Il ne pensait, certes, pas souvent à des choses vraiment intéressantes mais ce serait très gênant. Enfin, si tel était le cas Emily le lui aurait dit n’est-ce pas? Il supposa donc que son visage trahit ses sentiments. Rapidement le garçon rougit, virant au rose. S’il ne souriait pas bêtement on aurait put croire qu’il venait de courir.

« Heu non ça ira.. Peut être plus tard. »

Pourquoi refusait-il puisqu’il en avait envie? Tout simplement pour ne pas passer plus idiot qu’il ne l’était déjà. Une des paroles d’Emily lui revint subséquemment à l’esprit. Il la croirait vraiment maintenant. Pas besoin de caresser ces ailes grandioses pour la croire. A présent Arthur ne doutait plus une seule seconde.

« Mais je te crois maintenant. Je n’ai plus aucun doute. »
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 11 Mar - 20:00

Quelle merveilleuse chose que l'humour! Comment dédramatiser une situation, comment détendre une personne sous pression? Il suffisait de lâcher un petit commentaire léger qui l'aidait aussitôt à se détendre et même à se sentir en confiance. Emily était ravie de voir son protégé sourire à son petit trait d'humour. Tout ceci était vraiment encourageant! Pas de cris, pas de hurlements, pas d'injures, pas de fuite ou d'attaque. Juste une calme acceptation des évènements, sans chercher à nier le tout pour le tout. Et Emily appréciait cela.

Par contre, elle se mordit la lèvre indérieure en voyant que sa proposition provoquait une telle réaction chez Arthur. S'était-elle méprise sur ses intentions en tentant de déchiffrer son regard? Avait-elle eu tort de généraliser en partant de ce qu'elle aurait fait elle, à sa place? Peut-être venait-elle de commettre une erreur... Un instant, la confusion put se lire sur le visage de la jeune fille. Elle remarqua alors qu'il prenait une jolie teinte pivoine et se demanda quelles pensées l'amenait à ce joli teint couleur brique. Il sourit alors et déclina son offre pour l'instant. Emily haussa un sourcil surpris, mais n'insista pas. Elle n'allait pas le forcer non plus! Il ajouta alors qu'il la croyait, qu'il n'avait aucun doute. Un imperceptible soupir de soulagement s'échappa des lèvres de la jeune fille et son visage sembla se détendre à cette idée.


- "Tant mieux. Je n'avais pas envie de faire usage de mes pouvoirs colossaux."

A nouveau, elle le taquinait et sa phrase fut accompagnée d'un clin d'oeil. Concernant ses pouvoirs, elle le laisserait dans le flou, elle venait de le décider. Ils étaient loin d'être colossaux, mais pratiques tout de même. D'ailleurs, il faudrait qu'elle s''entraîne à la utiliser, non? Une erreur et elle irait directement en enfer, san spasser par la case purgtoire. Et ça, ce n'était vraiment pas juste. Elle débutait, seule, sans aucun conseil, ni appui, avec son intuition pour seul guide.

- "Je suis contente que ce soit toi mon mortel Arthur."

Remarque anodine, mais sincère, dite d'une voix chaleureuse et honnête, sans arrières pensées, sans même vraiment y réflechir. Elle laissa un léger silence s'installer, avant de demander d'une voix douce :

- "Tu veux bien me raconter ce qui t'est arrivé pour que tu ressentes une telle détresse?"

Elle en avait une vague idée, mais elle préférait l'entendre de sa bouche, savoir si lui-même était conscient de ce qui avait déclenché son état de maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 18 Mar - 14:46

Citation :
"Tant mieux. Je n'avais pas envie de faire usage de mes pouvoirs colossaux."

Encore une fois Arthur sourit. La jeune fille s’amusait sans pour autant se moquer de lui. Mais l’espace d’un instant le doute s’immisça dans l’esprit du jeune homme. Plaisantait-elle vraiment ou avait elle vraiment des pouvoirs si « colossaux » comme elle le prétendait. Etait elle capable de créé des éclipses ou bien de faire gronder le tonnerre? Ou était-ce comme il le pensait une plaisanterie … Surtout qu’Emily avait ponctuer sa phrase par un clin d’œil. Il aurait aimer le lui demander. Lui demander ce dont elle était capable. Mais quelque chose dans l’attitude de la jeune fille, il n’aurait put vous dire quoi, lui laissa penser qu’elle ne lui répondrait pas. Si bien qu’il ne posa pas la question. Se contentant de garder son sourire enfantin sur le visage.
« Merci. Je suis content que tu sois ma gardienne. »

Il fut surpris par les propos de la jeune fille. Elle était contente de le protégé lui. Soit elle n’allait vraiment pas bien, soit elle avait des goûts bien différents des autres personnes. Humains ou gardiens, peut importe. Il n’avait pas répondu la même chose par pure politesse. Il pensait également ce qu’il disait. Il était heureux qu’Emily s’occupe de lui, plutôt qu’un papy râleur et méchant… Ce dernier, s’il existait ne devrait pas rester Gardien très longtemps.

Une telle détresse? Arthur ne s’était même pas rendu compte qu’il ressentait cela. Ni que par cette détresse Dieu, lui avait envoyer un gardien pour le protéger. Il savait bien évidemment qu’il allait mal. Il ne mangeait presque plus, se droguait et avait perdu tout contact humain. Mais il s’y était habitué. Alors pour toute réponse le jeune homme haussa les épaules, et réfléchit quelques instants avant de répondre.


« Je ne sais pas vraiment. Mes parents m’ont mis à la porte parce que je ne voulais pas faire médecin. Mais ça, ça a été plutôt bénéfique pour moi.
Je voulais, enfin je veux être musicien. Seulement, à la mort de deux membres du groupe dans lequel j’étais,les deux autres gars et moi avons finit par nous séparés. Je crois bien que c’est depuis ce jour que ma vie à commencée à descendre aux enfers. »


Il ne donna pas trop de détails pensant qu’ils seraient inutiles, mais dit assez de choses pour qu’Emily puisse comprendre son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Dim 1 Avr - 13:07

[Désolée pour le retard T_T]

Emily se félicitait de ramener quelques sourires sur le visage émacié et pâle de son protégé. Elle n'avait pas voulu la jouer stricte et solennelle. Ce n'était pas de ça dont avait besoin un gamin paumé, elle le savait bien. Elle pouvait presque l'entendre réflechir quand aux pouvoir de la frêle Emily. Elle pouvait presque l'entendre se demander si c'était vrai ou si elle plaisantait.

*Mystère Arthur, tu le découvriras en temps et en heure.*

Apparemment, le jeune homme était assez fin ou observateur pour se rendre compte qu'une question à ce sujet ne se solderait que par une réponse évasive qui ne le renseignerait en rien, puisqu'il ravala sa curiosité. Il la remercia pour ses paroles et avoua que lui aussi, était heureux d'être avec elle. Cette fois, Emily rougit et répliqua d'une voix douce :

- "Je m'attendais à ce que ce soit plus difficile... Que tu refuses mon aide ou un truc dans le genre."

Est-ce que cela voulait dire que le jeune homme savait qu'il allait mal et justement, était heureux de ne plus être seul dans cette galère? Ou au contraire, ne s'en rendait-il pas vraiment compte et était-ce pour cela que la pilule passait si facilement? Certaines personnes n'aimaient pas recevoir de l'aide et le prenaient mal, comme si on avait pitié d'eux. Mais Arthur n'en faisait pas partie, du moins à ce qu'Emily pouvait en constater. Il haussa les épaules et répliqua qu'il ne savait pas vraiment, que ses parents l'avaient mis à la rue parce qu'il ne voulait pas se plier à leurs exigences et qu'il trouvait cela plutôt bien au final. Il voulait être musicien, mais son groupe s'était disloqué. De quoi étaient morts les deux gars? Drogue? Cela expliquait-il l'état d'Arthur? Elle secoua la tête, navrée.

- "Ah les parents qui veulent ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants, sans les laisser vivre pleinement leurs rêves et espoirs..."

Elle soupira et Arthur pouvait comprendre qu'elle savait exactement de quoi elle parlait.

- "Je voulais être danseuse. Mais mon père n'a jamais voulu. Alors je suis partie. Et j'ai fais de mauvaises rencontres. Je crois que je ne savais pas à quel point j'étais dans un sale pétrin jusqu'à ce que..."

Elle ne finit pas sa phrase. Vu qu'elle se tenait devant Arthur, en temps que Gardienne, il était facile de deviner la fin de sa phrase :

*Jusqu'à ce que je meure.*

Elle sourit et regarda Arthur.

- "J'aimerai beaucoup entendre ce que tu fais Arthur."
Revenir en haut Aller en bas
Arthur M
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Lun 2 Avr - 11:55

[ c'est rien ^^ t'inquiètes pas]

« Je ne refuse pas ton aide, mais je préfère te prévenir, ce n’est pas pour autant que je ferais tout ce que tu me diras. »

Pour la première fois, Arthur ne s’était pas montrer très gentil et aimable. Il n’était pas apparut odieux non plus, mais son ton était devenu sérieux. Il était reconnaissant à Emily d’être là pour lui mais il était hors de question qu’il fasse tout ce qu’elle lui dit. Malgré son manque de vie et d’énergie le jeune homme avait tout de même encore un peu de fierté. Mais il se doutait bien que sa gardienne n’était pas le genre de personne à ordonner pour son propre intérêt. En parlant d’elle justement, avait-elle bien prit la tournure des paroles d’Arthur? L’avait-il vexée? Le garçon espérait le contraire, ce n’était pas son but. Alors il s’excusa pour ces paroles un peu trop franches.
« Je m’excuse si je t’ai vexée, mais je ne voulait pas te mentir. »

L’était léthargique du jeune majeur se dissipait peu à peu. Il restait certes, un peu voûté, maigre et pâle, mais ses mots possédaient de plus en plus de ton et de conviction. Dans un certain sens Emily avait déjà accompli beaucoup, mais tout n’était pas fini, bien au contraire, cela venait de commencer.

Lors des propos de la jeune femme sur les parents, le protégé ne broncha pas. Il ne désirait pas en parler plus que ça. Les mauvais souvenirs, personne n’aime y repensé. Il se contenta de laisser une moue sans conviction apparaître sur son visage fin. Mais il ne pouvait nier que les paroles d’Emily étaient emplies de vérité. Sans doute avait-elle vécut la même chose. Cette pensée fut confirmée lorsqu’elle reprit la parole.

Elle ne termina pas sa dernière phrase, laissant Arthur comprendre de quoi il s’agissait, et ce dernier ne tarda pas à voir les mots « je meurs » se gravés dans son esprit. Mais il s’emblait bien que sa gardienne ne veuille pas non plus s’attardée sur ce genre de sujet, ce qui arrangea le garçon. Il la remercia intérieurement pour avoir changer de sujet, et sourit à son tour avant de lui répondre.


« Bien sûr, avec plaisir. Si tu le veux, on peut rentrer chez moi et je te jouerais une de mes compositions. »

Il songea alors à l’état de son appartement. Celui-ci se trouvait dans un triste état… Tout, absolument tout était en désordre. Si Emily acceptait d’y aller maintenant, il devrait ranger un peu avant de la laissée entrer. Déjà qu’elle devait avoir une mauvaise opinion sur son mode de vie, ce qui était loin d’être faux, il ne voulait pas aggraver la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Cl
Invité



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   Lun 9 Avr - 13:13

Arthur n'avait pas pu s'empêcher de reprendre la phrase d'Emily en y apposant ses conditions. Elle ne s'en offusqua pas. Pourquoi? Parce qu'à sa place, elle aurait sans doute fait la même chose. De toute façon, elle n'était pas là pour le commander et diriger sa vie, juste tenter de l'orienter vers une issue favorable et bénéfique. Cela allait lui demander du doigté et de la douceur et était un véritable défi qui lui semblait trop difficile pour ses frêles épaules. En tout cas, Arthur s'était montré plus brusque que depuis le début de leur rencontre. En un sens, c'était un bon point : quelqu'un encore capable de se rebeller n'était pas totalement dépressif. Il s'excusa pourtant, comme si l'idée de la blesser ou de la vexer le dérangeait terriblement. Elle sourit et répondit :

- "Je ne suis pas vexée. J'apprécie la franchise et je pense qu'il vaut mieux que les choses soient claires entre nous dés le début. Je ne suis pas là pour régenter ta vie Arthur."

Son sourire disaprut et son expression se fit plus sérieuse :

- "Par contre, je ne te laisserais pas faire n'importe quoi."

Elle remarqua qu'Arthur semblait reprendre vie et s'animer au contact de la jeune fille et elle retint un sourire satisfait. Elle était sur la bonne voie! Déjà elle l'influencait sans même le faire exprès et le jeune homme se montrait on ne peut plus réceptif.

Il ne répondit rien quand elle parla de sa propre expérience. Si elle l'avait fait, ce n'était pas pour s'attirer pitié ou compassion, mais pour lui faire comprendre qu'elle savait ce qu'il vivait, ce qu'il ressentait. Pas exactement, mais elle en avait une idée. Et aussi pour le mettre en garde contre une mort prochaine qu'il ne souhaitait peut-être pas tant que ça tout compte fait. Seulement, s'attarder sur le sujet ne servait à rien. Elle avait fait passer son message, à lui d'y réflechir calmement. Elle avait donc bifurqué sur un sujet plus familier pour Arthur. Cela sembla fonctionner car un sourire détendit les traits du jeune homme et il l'invita à aller chez lui pour qu'il lui joue un morceau.


- "J'adorerais."

Elle regarda autour d'elle, cette forêt paisible et réconfortante. Pourtant, elle avait très envie d'aller chez le jeune homme.

- "Je ne comptais pas camper ici de toute façon... Et toi?"

Elle sourit, malicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois...   

Revenir en haut Aller en bas
 
promenons nous dans les bois...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» promenons-nous dans les bois...
» [JDR & GN] Par l'association Promenons-Nous Dans Les Bois
» Promenons nous dans les bois (Enaëlle)
» [Blog] Loys' et Skrall' : promenons nous dans les bois ... ♫♪
» [Partie 8] Promenons-nous dans les bois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Le Jeu ° :: Forêt de Rockwood-
Sauter vers: