AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hayden

Aller en bas 
AuteurMessage
Hayden d
Invité



MessageSujet: Hayden   Jeu 1 Fév - 0:07

Nom : De Montcour

Prénom : Hayden

Surnom de Gardien : Le Juste

Âge lors de la Mort : 25 ans

Âge de Gardien : 216 ans

Rapide description physique :

Hayden est un ange assez grand, dans les 1m88 environ. Il ne possède pas une carure très impressionante mais son fort caractère vient le compenser. Il est blond aux yeux sombres, d'un noir de jais, tout comme ses ailes. Sans être d'un noir extrême, elles sont relativement foncées.

Description psychologique :

Hayden apparait comme une personne qui se fiche de tout et de tout le monde. Extérieurement il est froid, peu propice aux émotions et aux marques affectives, et indifférent. Mais intérieurement il est le contraire même, il est altruiste mais n'aime pas l'avancer, a le sens du sacrifice mais ne l'avouera jamais, et ressent bien plus d'émotions qu'il ne veut le faire croire. Les personnes ayant réussi à soulever son masque de froideur sont extrêmement rare, il faut bien le connaitre pour comprendre que malgré tout, Hayden s'attache vite à une personne, même s'il ne le fera jamais savoir. Ceci est dans sa nature, il a toujours été ainsi, élevé par une éducation stricte et aristocrate où les sentiments ne sont pas prônés, Hayden a toujours vécu ainsi et s'en est jamais plaint. C'est quelqu'un d'assez solitaire, qui aime s'isoler mais qui accepte volontiers la compagnie de ses pairs de temps à autres. Son sens de la protection est extrêmement aigiusé, bien qu'il ne se l'avoue jamais, Hayden s'inquiète régulièrement de son protégé, sans doute par peur qu'il ne vive les mêmes atrocités que lui. Quoiqu'il en soit il est peu loquace, et il est difficile de lui arracher un sourire, toujours figé dans une fausse indifférence dont il n'arrive pas à se défaire. Hayden a horreur de tout ce qui touche de près ou de loin à la bourgeoisie, il aime les choses simples, comme de simples balades, et sait apprécier les petites joies de la "vie".
Côté vestimentaire, Hayden reste naturel et simple, une chemise légèrement entreouverte et un pantalon, et il en fait son affaire. Il garde un aspect décontracté et se contre fiche de son apparence, ce qui en vérité lui accorde un charme certain.

Gardien de : à voir

Passé :

11 Juillet 1764. Ce jour-ci naquit dans le comté de Lille, en France, le futur héritier de la famille de Montcour, Matthieu. Il était l'unique enfant d'une grande famille aristocratique proche du roi de France de l'époque. Les années passèrent, durant lesquelles Matthieu apprenait tous les rudiments du parfait petit aristocrate : diplomatie, étiquette, équitation, danse, langues, géographie... Les réceptions se succédaient au domaine familial, durant lesquels le souhait de trouver une future épouse pour Matthieu de la part de ses parents n'était pas caché de tous. Malheureusement, ce qu'ils ne savaient pas, c'était que leur enfant unique s'était amouraché d'une roturière, une jeune fille chargée de faire les chambres du manoir, et d'un an sa cadette. Les deux adolescents cachèrent leur amour aux autres, pendant près de deux ans, mais l'année de ses 18 ans, le jeune homme fut prié de se trouver une épouse. Cruel dilemme, Matthieu ne voulait pas abandonner sa douce Elise. C'était elle qu'il voulait épouser, personne d'autre. Mais un jour, sa mère le somma de venir la voir dans son cabinet.

~ Matthieu ~ Mère, vous vouliez me parler ?

Celle-ci se leva d'un air grave, avec un regard mêlé de compassion, de tristesse et de colère pour son unique fils. L'air calme et serein, la mère de Matthieu, lui parla d'une voix douce mais ferme.

~Comtesse~ Mon enfant... ce manège n'a que trop duré. Ne croyez donc pas que je n'ai point vu vos mascarades avec cette chère Elise. Je n'ai rien dit... pour votre bien.... Si votre père venait à l'apprendre...

La mère de Matthieu baissa la tête d'un air triste et mélancolique. Son père était d'une nature ferme et violente, peu propice aux élans du coeur. Elle releva la tête et continua alors.

~Comtesse ~ Je n'ai malheureusement pas le choix. Pour notre bien à tous, j'exige de vous que vous épousiez Mademoiselle Cecile d'Anjou. Ou bien je me verrai dans l'obligation de dévoiler votre secret à votre père.

Silence. Matthieu fixa sa mère d'un air neutre, mais à l'intérieur totues ses émotions débordaient. alors il en avait été ainsi... Pour garder l'argent familial, Matthieu devait épouser une noble, mais pas celle de son coeur. Il devait protéger Elise, et il n'y avait qu'en la blessant qu'il la sauverait de la folie de son père. alors Matthieu alla voir sa douce, la convaincant qu'il ne l'aimait pas, qu'il ne l'avait jamais aimée, qu'il se marierait dans le mois à Cecile d'Anjou, et qu'il partirait le lendemain à Versailles, là où résidait sa future épouse.

Le lendemain, Matthieu quitta une Elise effrondrée mais forte, persuadée qu'effectivement il ne l'aimait plus. Elle le haïssait... Matthieu arriva à Versailles, où il grandit dans les estimes de chacun, allant jusqu'à se trouver parmi les conseillers du Roi. Cependant, il fut offusqué par la manière dont le haut peuple se préoccupait que peu des gens pauvres, et Matthieu organisait de façon régulière des collectes de pain qu'il redistribuait au peuple. On l'appelait, Matthieu Le Juste. Le jeune homme relativement modeste, n'y prêtait pas attention, cela lui allait mieux finalement que le titre de Comte de Lille.

Sur place donc, il fit connaissance de Cecile d'Anjou, une jolie jeune femme de deux ans sa cadette, mais dont la beauté ne surpassait pas celle de la douce Elise, qui était toujours dans ses pensées. Ils se marièrent tous deux dans l'année. Matthieu Le Juste fut promu en tant que responsable du bas peuple, et c'est ainsi qu'il eut vent de l'agitation qui y régnait. On y parlait d'insurection et de soulèvement. Il n'en fit part au château, bien qu'aristocrate, Matthieu n'appréciait guère ce système d'exploitation des paysans. Il s'immiça clandestinement dans la lutte anti monarchique, lui le noble proche du peuple.

1789, la Révolution française éclata. Personne, hormis Matthieu, ne s'y attendaient. Et c'est ainsi que tous les nobles présents passèrent à la guillotine. Lorsqu'il vit qu'on embarqua son épouse, Matthieu fut pris d'un énorme remord. Il ne lui en avait touché mot, alors qu'elle était douce et tolérante. Elle allait mourir comme les autres, déshonorée. Non, il ne la laisserait pas partir seule, c'était de sa faute. Alors que Matthieu avait quant à lui son sursis, il demanda à être jugé comme les autres nobles, se faisant passer pour un traitre qui avait manipuler ce peuple révolté, alors que ce n'était pas le cas. A quoi bon vivre, lorsque l'on avait perdu elise, après tout ?

Matthieu monta sur l'estrade, prêt à se faire guillotiner. Il posa la tête sur la machine du bourreau, ses yeux droits et fiers posés devant lui. Et là cette personne qui le regardait avec autant de tristesse... etait-ce Elise ? Oui c'était elle ! ....... Trop tard.

Après sa mort, Matthieu ne se rappelait ni de sa vie passée, ni de son prénom. Et lorsqu'on lui demanda son nom, le jeune homme gardant toujours étrangement ce sentiment âpre pour la vie terrestre murmura "Hayden"... le paradis terrestre. Il fut promu gardien et passa de mortels en mortels, accomplissant brillament sa tâche.

Lien avec d'autres personnages : /


[Supplément] Comment avez-vous connu ° Les Gardiens ° ? Top forum tour de jeu
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1262
Lié à : Un Farfadet nommé Désir
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Hayden   Jeu 1 Fév - 0:18

Bienvenue ! C'est une chouette histoire ! J'aime bien quand on y met des petits détails historiques Smile
Ta fiche est validée, tu n'as malheureusement pas encore de Mortel, mais le prochain sera pour toi.

Cependant, tu peux poster dès à présent, en Rp, en jouant le moment où tu es en quête du Mortel qui te sera attribué.

Bon jeu parmi nous ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levi-corpus.activebb.net/index.htm
 
Hayden
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
° Les Gardiens ° :: ° Les Gardiens : Introduction ° :: Le Livre des Morts :: Les Enfers-
Sauter vers: